En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Plus que 15 jours pour participer à la seconde édition du concours national sur le commerce équitable

Récompenser les meilleurs projets de création d'entreprise dans le domaine du commerce équitable : tel est objectif du concours organisé par la délégation interministérielle à l'Innovation, à l'expérimentation sociale et à l'économie sociale.

Agroécologie  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
Se substituant à l'ancienne délégation interministérielle à l'innovation sociale et à l'économie sociale, la Délégation Interministérielle à l'Innovation, à l'Expérimentation et à l'Economie Sociale (DIIESES) a, entre autres, pour mission de soutenir et de promouvoir les activités d'intérêt général innovantes pour l'élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques en liaison, notamment, avec les collectivités publiques et les représentants des secteurs associatifs. Elle assure la direction du Conseil supérieur de l'Economie sociale, créé pour assurer la concertation entre les pouvoirs publics et les différents secteurs de l'économie sociale.

C'est dans ce contexte qu'elle s'est lancée l'année dernière dans l'organisation d'un concours national sur le commerce équitable baptisé Ekilibre. Au vu du succès de la première édition, qui a mobilisé plus de 170 porteurs de projets et distingué 10 d'entre eux, la DIIESES a lancé, le 1er juin dernier sa deuxième édition. La notoriété du commerce équitable est toujours en hausse auprès des consommateurs, de même que le nombre de secteurs d'activités qui s'y intéressent, explique Frédéric Tiberghien, le Délégué Interministériel à l'Innovation l'Expérimentation et l'Economie Sociale. Soutenir les projets innovants de création d'entreprise dans le domaine du commerce équitable et le développement de l'économie sociale, favoriser l'expérimentation dans un domaine qui permet de concilier des valeurs de solidarité fortes et la création d'entreprises est le propos de ce concours. Nous souhaitons voir cette année le succès de la première édition se répéter et s'amplifier car ce concours constitue un signe fort de la capacité d'initiative des entrepreneurs et porteurs de projets de notre pays, ajoute-t-il.

Plus de 150 personnes ou équipes sont déjà en compétition dans chacune des catégories « Projet en Création » d'une part, et « Organisation déjà existante » d'autre part. Le premier prix sera remis à une « jeune » entreprise, coopérative ou association du commerce équitable de moins de 24 mois qui aura démontré l'efficacité de son modèle économique et l'innovation qu'elle apporte au secteur par ses choix technologiques, éthiques, commerciaux... Le second prix, destiné à récompenser le meilleur projet de commerce équitable à lancer dans l'année, s'adresse plus particulièrement aux étudiants, notamment des écoles de commerce. La sélection des lauréats, deux par catégories, se fera selon trois critères à savoir : le caractère innovant, la viabilité économique et le respect des principes équitables. À cela, s'ajoute un prix « Coup de Cœur » destiné à récompenser un projet porté par une entreprise de l'économie sociale.

Les prix, chacun d'un montant de 5000 euros, seront dotés par trois partenaires du concours : le Crédit Coopératif, la SNCF et le groupe La Poste. Leur présence à nos côtés permet de soutenir réellement les projets innovants de créations d'entreprise dans le domaine du commerce équitable et représentent un pont entre de grandes institutions économiques et des porteurs de projet de notre pays, notamment les jeunes, indique Frédéric Tiberghien.

D'autres partenaires soutiennent, cette année encore, le concours : Cafés Malongo, le Comité 21 et Alter éco rejoints également par le Groupe SOS, Max Havelaar et la plateforme du commerce équitable. La cérémonie officielle de remise des prix aura lieu dans la deuxième quinzaine de novembre en présence du ministre de l'Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement, Monsieur Jean Louis Borloo.

Les porteurs de projet dans le secteur du commerce équitable ont jusqu'au 5 octobre 2006 pour retirer et renvoyer les dossiers de candidatures*.

En 2005, lors de la première édition, le premier des deux lauréats était La vie devant soie, lancé par Sandy Blain de la Rochelle (17), qui soutient la formation de tisseuses de soie au Cambodge. Le second était la Sarl Equi'libre, créée par Mr João Marques de Dreux (28). Cette entreprise développe un concept de distributeur automatique de boissons issues du commerce équitable et biologique en proposant une installation et l'entretien gratuit sur les lieux professionnels.


*Remis sur demande à l'adresse suivante : diieses-officiels@sante.gouv.fr

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager