En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

2000 familles européennes sont invitées à participer au projet Eco n' Home

Le projet Eco n' Home propose à 2000 familles européennes de réduire leur consommation d'énergies et leurs émissions de gaz à effet de serre. Les candidatures sont ouvertes depuis le début du mois de septembre.

Energie  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
Eco n' Home est un projet qui s'inscrit dans les programmes européens intitulés Énergie Intelligente Europe (EIE). Ce programme permet à l'Union Européenne de financer des projets internationaux ou locaux axés sur l'efficacité énergétique et/ou l'utilisation des énergies renouvelables. C'est pourquoi le projet Eco n' Home est porté par la France, la Belgique, l'Allemagne, l'Italie, le Portugal et la Grande-Bretagne. Lancé en janvier 2006, il a pour objectif d'accompagner plus de 2000 familles candidates à travers les pays européens engagés dans une démarche de réduction de leur consommation d'énergie et d'émission de gaz à effet de serre.
En France, le projet est suivi par la fédération pour les agences locales de maîtrise de l'énergie (FLAME*) qui regroupe 14 agences locales (ALE) soutenues par la Direction énergie et transport de la Commission européenne.

Depuis le début du mois de septembre, les familles intéressées par le projet peuvent proposer leur candidature en contactant leur représentant local du projet Eco n'home dans l'ALE la plus proche de chez elle. Les familles retenues bénéficieront d'un suivi gratuit pendant un an qui débutera par un diagnostic préalable au domicile de chaque famille réalisé par un éco-conseiller en une ou deux visites. Chaque famille devra remplir un questionnaire portant sur leur consommation d'énergie et leurs habitudes : informations sur la taille et le type de logement, consommation de chauffage et électricité, modes de transport… L'éco-conseiller utilisera ces informations pour dresser une liste de recommandations et conviendra avec la famille d'un plan d'actions de réduction des consommations d'énergie. Un an après l'entrevue initiale, l'éco-conseiller contactera la famille pour arranger une visite de suivi. La famille sera invitée à remplir un deuxième questionnaire qui permettra de découvrir combien d'énergie, d'argent et de CO2 elle aura réellement économisé au cours de l'année.

Pour participer les ménages doivent résider dans une zone d'action du projet, occuper leur logement depuis plus d'un an, ne pas avoir de projets de déménagement dans les trois années à venir, posséder de préférence un système de chauffage individuel et être motivés par les économies d'énergie.

Le secteur domestique représente 25% de toute l'énergie consommée dans les vingt-cinq pays de l'union européenne. Une grande proportion de cette énergie est gaspillée par des équipements inefficaces et un manque de conscience parmi des utilisateurs. En France, en raison de leurs consommations d'énergie pour le logement et le transport, les ménages sont directement responsables de près de la moitié des émissions de CO2 globales. Bien consciente du potentiel d'économie réalisable, l'Europe encourage la diffusion de bonnes pratiques dans les foyers de tous les Etats membres.
Le projet Eco n' Home doit durer trois ans, de janvier 2006 à janvier 2009. Les partenaires misent sur une réduction de 10 à 20% de la consommation d'énergie de chaque ménage et l'économie d'une tonne d'émissions de CO2, dont la moitié dans le transport. Le projet devrait donc apporter une contribution significative à l'accomplissement des cibles et des objectifs que l'Europe s'est fixée pour lutter contre le changement climatique. Bien entendu, l'Union européenne prévoit de diffuser le retour d'expérience à l'issue du projet à tous les Etats membres.


*www.federation-flame.org

Réactions12 réactions à cet article

 
eco energie oui, paternalisme bureaucratique, non!

une fois de plus, on fera "peut être" l'aumone au bon élève bien propre sur lui s'il est bien sage (et surtout discipliné!)...
Des experts ou supposés tels consentiront alors du haut de leur grandeur à lui prodiguer conseils et recommandations (sous contrôle administratif, cela va de soi.)
Les citoyens ne sont pas des minus habens, beaucoup sont très motivés par le changement de comportement qui va devenir très vite incontournable en matière de consommation d'energies,
Mais les ctitoyens en question ne sont pas des récipients dans lesquels il faut verser jusqu'à trop plein de la connaissance politiquement correcte. Le rapport expert type enseignant "zorro" versus potache incompétent, mieux vaut oublier çà.
Messieurs les technocrates de bruxelles et d'ailleurs, vous avez tout faux avant de partir.
agir, oui, construire, oui, subir le dictat des experts ou supposés tels, non! on veut savoir d'abord qui ils sont, d'où ils sortent, quelles sont leurs références, et surtout pour qui ils roulent.

diogene | 28 septembre 2006 à 06h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Participer oui, mais financer comment ?

Je trouve l'idée intéressante, mais la question qui se pose lorsqu'on veut faire des économies d'énergie est comment les financer ? Notre pouvoir d'achat diminue malgré les statistiques et même si on est très soucieux de l'avenir de notre planète, notre compte en banque n'est pas extensible ! Accompagner les gens dans leur changement c'est bien, mais cela devrait s'accompagner d'une accompagnement financier adapté à tous !

Nathalie | 28 septembre 2006 à 10h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Participer oui, mais financer comment ?

Tout à fait d'accord, notamment dans le cadre d'un premier investissement ...
Mais les crédits d'impots ne sont -ils pas une des solutions à renforcer (effort initial plutot que subvention ...)

Anonyme | 28 septembre 2006 à 11h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Participer oui, mais financer comment ?

Les crédits d'impôts c'est bien... mais destinés uniquement aux personnes qui en payent. C'est sûr plus on en paye (ce qui veut dire!!!) plus c'est intéressant...

Anonyme | 28 septembre 2006 à 13h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Participer oui, mais financer comment ?

c'est faux ; le CI n'est pas destiné uniquement aux personnes étant imposables.

ng | 28 septembre 2006 à 16h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:eco energie oui, paternalisme bureaucratique, n

c'est un peu facile comme réaction, et classique de surcroit. (seul contre tous?). ce projet est construit autour des ALE et certaines associations qui oeuvrent depuis longtemps dans le milieu. pourquoi parler de dictat d'expert ?

Pour une fois qu'on va voir chez les gens ce qu'il se passe énergétiquement parlant ... au lieu de le décider en haut lieu ...

ng | 28 septembre 2006 à 16h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Participer oui, mais financer comment ?

Avant de faire des travaux d'amélioration qui coutent, les économies d'énergie passent par des changements dans le comportement, dans les habitudes quotidiennes (eau, transport, chauffage...), le potentiel d'economie est déjà ENORME... Et là ca ne coute rien de modifier son comportement.

Anonyme | 28 septembre 2006 à 19h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:eco energie oui, paternalisme bureaucratique

Tout a fait d'accord avec toi ng. Pour une fois qu'il y a du concret, des actions sur le terrain et non pas simplement des mots...

Anonyme | 28 septembre 2006 à 19h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 
coincidence?

Etrange ?

Sommes etudiants ingenieur au departement genie energetique et environnement de l'INSA Lyon et "Econ'Home" est precisement l intitule de notre projet environnemental de lan passe. Meme nom et EXACTEMENT les mêmes propositions dont on avait fait part il y a 6 mois a des representants de l'ALE et au sujet desquelles l'agence lyonnaise s'etait montree tres tres interessee... Coincidence ?
notre projet n'existait pour lheure que sur le papier, mais quand meme aimerait-on savoir si notre travail a ete utilise sans nous consulter ?

tout renseignement serait le bien venu
antoine DAVAL

genepitortue | 28 septembre 2006 à 22h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Participer oui, mais financer comment ?

Et oui totalement faux!!!!! c'est fou les idées reçues qui peuvent exister sur le crédit d'impôts!
j'ai acheté en 2005 une voiture GPL.. j'ai eu 1500 euros de crédit d'impôts... plus que ce que je devais payer, j'ai reçu un chèque de la trésorerie début septembre me remboursant de la différence!!Si vous êtes non imposable, vous recevrez un chèque de 1500 euros du tréso public!

greendays | 29 septembre 2006 à 12h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Participer oui, mais financer comment ?

OUi, je suis PARFAITEMENT d'accord, il n'y a pas forcément besoin d'argent pour économiser de l'énergie et c'est même souvent le contraire.
Par exemple conduire sa voiture de façon économique ne demande pas d'investissement et on économise facilement 10 à 20 % pour la moyenne des conducteurs.
Utiliser les transports en commun, ou son vélo ou faire du covoiturage dimimue fortement l'émission de Gaz à effet de serre et permet de gagner pas mal d'argent.
Les exemples ne manquent pas.

Hervé | 29 septembre 2006 à 13h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:coincidence?

Je te rassure, ton projet n'a pas été utilisé à ton insu.
Ce type de projet européen est très long a mettre en place avant d'être lancé officiellement. Le projet Eco n'Home a débuté OFFICIELLEMENT en janvier 2006 mais les premeirs échanges officiels et rapport produit per la commission européenne date de mai 2004. Et le projet est déjà bien ficelé et avait déjà pour nom Eco n'Home. (Et par ailleurs, l'ALE de Lyon n'est pas à l'origine du projet)
Il semblerait donc que ce ne soit qu'une simple coincidence.

Anonyme | 29 septembre 2006 à 13h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager