En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La Fédération Nationale des Travaux Publics remet ses prix Environnement 2006

Pour sa troisième édition, la fédération nationale des travaux publics à choisi de récompenser les différents intervenants qui ont su réduire de manière significative les consommations de matériaux et d'énergies sur un chantier de travaux public.

Bâtiment  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
La présence d'un chantier, surtout en site urbain, peut induire dans un quartier de multiples nuisances pour les riverains et l'environnement : poussières, problèmes de stationnement ou de circulation, produits utilisés, bruit, transport et stockage des matériaux, des déchets… Ainsi pour un chantier de construction, réduire les nuisances environnementales nécessite de repenser l'organisation du chantier et son intégration dans le quartier. Ces problématiques sont progressivement prises en compte par les professionnels, elles sont d'ailleurs intégrées dans la construction de bâtiment dit de haute qualité environnementale (HQE®). Elles sont aussi de plus en plus comprises et considérées dans le secteur des travaux publics. Par exemple, depuis trois ans, la Fédération Nationale des Travaux Publics (FNTP) organise son concours « Environnement » pour récompenser les solutions et les acteurs innovants et efficaces.
Pour sa troisième édition, la FNTP a proposé le thème des économies d'énergie et de matériaux sur un chantier. Ce choix a été motivé par un contexte d'épuisement des gisements naturels de matériaux mais aussi par une part croissante des dépenses en énergie qui représente 8% des consommations intermédiaires dans les comptes d'exploitation des chantiers.
Le concours « environnement » de la FNTP récompense les maîtres d'ouvrage, maîtres d'œuvre et les entreprises de Travaux Publics adhérentes de la FNTP. Le jury est composé de représentants des différents partenaires parrains de cette initiative. Les critères de notation des dossiers reposent sur le caractère innovant des solutions mises en œuvre, les objectifs et les impacts environnementaux, le bilan quantitatif et économique des économies d'énergie réalisées et les perspectives de développement. Pour les entreprises, les prix seront attribués en tenant compte de la taille de l'entreprise candidate soit plus ou moins 50 salariés.

Ainsi, cette année, dans la catégorie « entreprise de moins de 50 salariés », le jury a souhaité récompenser l'entreprise Leschel et Millet TP pour le chantier de la mairie d'Unieux pour le compte de la DDE de St-Etienne Nord-Ouest. Dans le cadre de ce chantier de réfection des réseaux d'eau et d'assainissement en zone urbaine, l'entreprise a choisi de mettre en œuvre la technique « Recycan ». Ce procédé permet de réutiliser les matériaux issus des déblais de tranchées en remblais de ces mêmes tranchées, après traitement aux liants hydrauliques par une installation mobile d'un faible encombrement sur le chantier. Cette technique a permis d'éviter la mise en décharge, de limiter les volumes de matériaux d'apport, de réduire les vibrations et les nuisances sonores et diminuer significativement le trafic de poids lourds et la consommation de carburant.

Dans la catégorie « Entreprises de plus de 50 salariés », le jury a décerné un premier prix à l'entreprise APPIA Lorraine pour le chantier de renforcement de la route départementale 435 entre la commune de Rambervilliers et la limite de la Meurthe et Moselle mené pour le compte du Conseil général des Vosges. Sur ce chantier APPIA Lorraine a choisi de réutilisé les matériaux du site (enrobés, structure existante et sol naturel) en vue de leur valorisation par intégration dans les structures neuves. Cette démarche de recyclage a été réalisée sur place pour réduire au maximum les distances de transport. Les gains environnementaux ont été immédiats : réduction du délai et donc de l'utilisation d'engins (7 mois au lieu des 12 initialement prévus), économies de matériaux naturels (granulats) et de bitume, réduction du trafic poids lourds et diminution des besoins en décharge inerte classe III. Le jury a particulièrement apprécié les importantes économies de matériaux et d'énergies réalisées : réduction de la consommation de 82% de matériaux, 44% de bitume et 40% de gasoil.

Un second prix a été décerné à l'entreprise Emulithe. Dans le cadre du marché d'entretien des routes départementales de l'Essonne, l'entreprise et le Conseil général de l'Essonne ont réalisé un chantier innovant de 13000m2 d'entretien routier sur la route départementale 63 à Mespuits en utilisant le procédé « Recyclovia ». Cette technique consiste à retraiter la chaussée sur place à froid grâce à un liant bitumeux sous forme de mousse. Particulièrement économique, l'application de ce procédé permet une forte réduction de la consommation d'énergie et de granulats et permet de limiter les nuisances pour les usagers. Les économies réalisées atteignent 47% pour la consommation d'énergie, 40% des émissions de gaz à effet de serre, 69% de la consommation de granulats et un coût économique inférieur de 21% par rapport à la technique habituellement utilisée.

Même si ces techniques de recyclage et réutilisation sur place semblent pleines de bon sens, leur mise en œuvre concrète sur un chantier n'est pas aussi simple. Il est encourageant de constater que la Fédération Nationale des Travaux Publics incite et récompense ce type d'initiative auprès de ses adhérents.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager