Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

En 2021, les feux de forêt ont battu des records d'émissions de carbone

Risques  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Le service Copernicus de surveillance de l'atmosphère (Cams) annonce de « nouveaux records » d'émissions de carbone liées aux feux de forêt, survenus en 2021 dans plusieurs régions du monde.

Durant cette année, des incendies « intenses, prolongés et dévastateurs » ont émis un total estimé à 1 760 mégatonnes de carbone. Cet été, les incendies ont frappé le bassin méditerranéen, l'Amérique du Nord et la Sibérie, avaient déjà alerté les scientifiques. La Turquie a été la plus touchée en juillet. La Grèce, l'Italie, l'Albanie, la Macédoine du Nord, l'Espagne, l'Algérie et la Tunisie ont aussi connu, en juillet et en août, des incendies dévastateurs.

Par ailleurs, de la fin juin à la fin août, des incendies ont aussi ravagé « plusieurs provinces du Canada, ainsi que la Californie et les États du nord-ouest du Pacifique des États-Unis », ajoutent les scientifiques. La République de Sakha, dans le nord-est de la Sibérie, a également enregistré des émissions de feux de forêt les plus élevées.

« En cette fin d'année, de nombreuses régions ont connu une activité intense et prolongée en matière d'incendies de forêt, dont certaines à un niveau jamais observé au cours des deux dernières décennies. Les conditions régionales plus sèches et plus chaudes causées par le réchauffement climatique augmentent le risque d'inflammabilité et d'incendie de la végétation, a déclaré Mark Parrington, directeur scientifique et expert en incendies de forêt au Cams. Il ressort clairement de 2021 que lechangement climatique fournit un environnement idéal pour les incendies de forêt, qui peuvent également être exacerbés par les conditions météorologiques locales. »

Réactions1 réaction à cet article

 

depuis janvier 2021 les températures baissent parce que nous venons d'entamer un nouveau cycle solaire ... Quand la quantité de gaz augmente dans l'atmosphère les températures baissent mathématiquement puisque l'énergie solaire est interceptée par les atomes de gaz. Depuis plusieurs mois tous les modèles climatiques convergent vers un hiver beaucoup plus froid que l'an dernier avec des épisodes pluvieux plus intenses donc un risque accru d'inondations encore plus graves que l'an dernier ...

La combustion d'énergies fossiles pose de TRÈS graves problèmes sur la santé humaine en zone URBAINE à cause de la pollution mais en aucun cas de climat ! Nous subissons les symptômes climatiques (inondations et sécheresses) d'une désertification = disparition de la couverture végétale l'été.

laurent | 08 décembre 2021 à 15h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Barrière anti-inondation Acquastop Classic 2 L'eau Protection