En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Deux planètes seraient nécessaires pour satisfaire l'humanité en 2050

Mardi dernier, le WWF a présenté un rapport accablant le mode de vie humain. Si aucune démarche réelle de développement durable n'est entreprise, en 2050 l'humanité consommera deux fois ce que la planète peut produire en ressources naturelles

Biodiversité  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
En 2050, l'humanité consommera deux fois ce que la planète peut produire en ressources naturelles : c'est ce qui ressort du rapport Planète Vivante 2006* du Fonds mondial pour la nature, WWF, présenté mardi dernier et qui décrit l'état de la biodiversité au niveau global et la pression sur la biosphère due à la consommation humaine de ressources naturelles. Le WWF a initié les Rapports Planète Vivante en 1998 pour mieux faire connaître la situation du monde naturel et l'impact des activités humaines sur celle-ci, indique James P.Leape Directeur général du WWF International dans l'avant-propos du rapport. Il est construit autour de deux indicateurs : l'Empreinte Ecologique, qui mesure l'étendue de la demande humaine sur ces écosystèmes et l'Indice Planète Vivante, qui reflète la santé des écosystèmes de la planète.

L'empreinte de l'humanité, qui se calcule en évaluant la surface productive nécessaire pour répondre à sa consommation de ressources et pour absorber ses déchets, a commencé à dépasser la biocapacité globale dans les années 80. Ce dépassement a depuis augmenté chaque année, avec une demande excédant l'offre d'environ 25 % en 2003 et a atteint 14,1 milliards d'hectares globaux. Rapporté à un individu, cela correspond à 2,2 hectares globaux ! Selon un autre point de vue cela signifie qu'il faudrait à peu près un an et trois mois pour produire les ressources écologiques que nous utilisons en une année. L'humanité consomme donc trop et hypothèque les ressources naturelles des générations futures, explique le WWF.
À l'échelle de la France, les chiffres ne sont guère meilleurs. Selon Bernard Cressens, Directeur des Programmes WWF-France, l'empreinte écologique de la France compte parmi les douze plus mauvaises sur les 147 pays référencés. Alors qu'un habitant de la planète devrait utiliser au maximum 1,8 hectare « global » (évaluation moyenne par habitant de la superficie disponible biologiquement productive) compte tenu des capacités de régénération des ressources naturelles, un Français en utilise 5,6 ha. Nous sommes donc débiteurs par rapport à tous ceux qui exploitent moins de 1,8 ha comme c'est le cas d'un Indien, d'un Vietnamien, d'un Péruvien ou d'un Soudanais, souligne le WWF. C'est notre consommation énergétique (énergie fossile et nucléaire) qui pèse le plus lourdement dans notre empreinte (+de 50%), explique Bernard Cressens. Les pays voisins comme les Pays-Bas (4,4ha) et l'Allemagne (4,5ha) sont bien plus performants dans ce domaine. Le palmarès des mauvais élèves de l'empreinte écologique revient aux Emirats arabes unis (11,9ha), aux Etats-Unis (9,6ha) et à la Finlande (7,6 ha).

L'autre indice de ce rapport, l'Indice Planète Vivante, mesure l'évolution de la diversité biologique de la Terre. Il utilise les tendances des populations de 1313 espèces de vertébrés - poissons, amphibiens, reptiles, oiseaux, mammifères - provenant de tous les coins du monde. Il est calculé comme la moyenne de trois indices séparés qui mesurent les évolutions dans les populations de 695 espèces terrestres, 274 espèces marines et 344 espèces d'eau douce, note le rapport. Résultat : entre 1970 et 2003, l'indice a diminué de 30%. Cette tendance globale semble indiquer que nous dégradons les écosystèmes naturels à un rythme sans précédent dans l'histoire humaine. Ce déclin est également présent pour les indices terrestres, marins et d'eau douce pris individuellement.

Le message de ces deux indices est clair et urgent : nous avons excédé la capacité de la Terre à soutenir nos styles de vie pendant les 20 dernières années et nous devons arrêter. Nous devons équilibrer notre consommation et la capacité de la nature à se régénérer et à absorber nos déchets sous peine de dommages irréversibles, prévient James P.Leap.

Le rapport propose un scénario de sortie de crise d'ici 2050 permettant à la fois un développement durable et une restauration progressive de la biocapacité.



*http://www.wwf.fr/documents/rapport_planete_vivante_2006

Sur le même sujet

Glossaire

Hectare global Empreinte Ecologique

Réactions14 réactions à cet article

 
Nous n'avons qu'une seule planète

Jacques Yves Cousteau avait dit dans les années 80 que la première catastrophe écologique était la démographie humaine...
C'est hélas vrai.
Et s'il est sans doute politiquement incorrect de le dire et pour faire écho au livre de Roger Perrefite - années 70's- "Quand la Chine s'éveillera" , , le développement économique et démographique de la Chine, et de l'Asie en général, est une catrastrophe écologique majeure avec des usines et des véhicules obsolètes, les taux de pollution record de leurs mégalopoles.

Ce que le rapport mondial du "World Wtch Institute 2005" montre en perspective pour l'avenir.

Certes l' Occident avec les Usa en tête est pour le moment le plus gros consommateur d'énergie et le plus gros pollueur, mais à l'aulne d' une inflation démographique exponientielle de l'Asie avec un taux de croissance et de consommation en développement, en 2040 où on évalue la population mondiale à 9 milliards d'individus, tous les efforts occidentaux en matière de maîtrise de l'énergie seront inutiles.

Inutile d'envisager que le seul reccours à la technique nous sauvera d' une consommation iraisonnée.
Le mythe du vaisseau à la Bernard Werber - dernier livre paru- ne nous sauvera pas.

Il sera temps alors -mais trop tard- d'échanger le concept compromis de "developpement durable" pour celui moins riant de "décroissance soutenable" façon Georgescu Roegen -économiste qui a théorisé ce concept".
On n'aura plus le choix.

Pessimiste, hein ?
Les Cassandres ont toujours été des rabat-joie et on préfère rêver encore.
Mais plus on rêve longtemps plus le réveil est pateux.

melanie | 24 octobre 2006 à 23h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Implosion de biodiversité programmée !!

La démographie galopante est en effet le problème majeur de la gestion des ressources de la planète. Le discours malthusien reviendra inexorablement sur le devant de la scène dans les années qui viennent...
Nous devons ouvrir les yeux !! Il est nécéssaire de limiter la population humaine pour préserver ce qui nous reste de biodiversité...

Fragued | 25 octobre 2006 à 20h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Emprunt plutôt qu'empreinte

Mélanie a totalement raison qaud elle écrit "
Il sera temps alors -mais trop tard- d'échanger le concept compromis de "developpement durable" pour celui moins riant de "décroissance soutenable" façon Georgescu Roegen -économiste qui a théorisé ce concept".
On n'aura plus le choix. "

Et encore "Pessimiste, hein ? Les Cassandres ont toujours été des rabat-joie et on préfère rêver encore.
Mais plus on rêve longtemps plus le réveil est pateux"

.
Je rajouterai : La petite minorité qui voit moins faux, sinon plus juste, 48 heures avant les autres passe pour folle et/ou irréaliste et/ou utopique durant 47 heures au moins; et même plus souvent 47 heures et 50 minutes

Sur le fond l'article de Mmem Seghier peut faire réfléchir, mais sur la forme, c'est à dire le concept t d'empreinte écologique, ça ne tient pas debout

Les moyennes, les statistiques, les "rapports à la tête d'habitants" sont ultra-déformants et trompeurs; surtout qu'il y a trop de disparité entre les uns et les autres ... dans une même ville par exemple.

Déja "l'étalon" du concept (l'hectare ou, chez certains, le terrain de foot) ne rime à rien; En sus les diverses réponses possibles à chacune des questions du questionnaire du WWF sont inévitablement insuffisantes et inadaptées, et ,de toutes façons, l'empreinte écologique individuelle comme plus ou moins collective ne veut pas dire grand chose.

"...un Français en utilise 5,6 ha." : ce type de formulation est insensé parce qu'irréfléchi.

Déjà parce que les rendements à l'hectare sont très différents selon les terres et les intrants plusu ou moins éco-défendables.
Et puis, entre autres nombreuses critiques négatives possibles des éléments du concept Mon train de vie, le vôtre, n'est ni celui de Bernard Arnault, ni celui de Johnny Haliday; et c'est vrai aussi pour un SDF français., mais nous sommes tous "Un Français"

On peut être un authentique militant et avoir à faire dans le questionnaire une réponse "éco-honteuse" parce qu'on est dans une situation financière ou autre qui rend impossible un choix, une modification plus écologique.

Alors que d'autres peuvent donner une réponse " écologique" sans aucun mérite.

Par contre on pourrait utilement passer du terme "empreinte écologique" (qui n'est qu'un vague constat non comparable et qui peut amener à raisonner comme un pied) au terme d'"emprunt écologique" (aux générations futures, selon la célèbre formule de Lao-Tseu, du chef indien Seattle ou de Saint-Ex, selon les uns ou les autres, peu importe !!) qui évoque une dette individuelle à "rembourser" au plus vite, ne serait-ce que pour payer soi-même moins d' "intérêt" et laisser le plus gros capital possible à nos enfants

Quoique la pollution mentale, y compris dans les milieux dits "écolo" soit croissante et encore bien pire et plus mortelle que la pollution physique.

Jean-Marie

Constructif | 26 octobre 2006 à 06h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Implosion de biodiversité programmée !!

La télé expliquait à nouveau récemment que beaucoup de couples allemands ne font plus de gosses et cette "pratique" se répandrait dans d'autres pays d'Europe.

L'espèce humaine serait-elle en train de s'auto-réguler ?

Ca peut se défendre si les couples en question précisément ne vivent pas égoïstement en surconsommant du superflu et du luxe avec l'argent - plus ou moins gagné proprement - que ne leur coûtent pas un ou deux enfants.

Sachant que c'est non seulement parfois la religion ou la fierté du "mâle" qui explique les familles nombreuses des pays pauvres, mais le souci, vu la mortalité infantiel et autres, de se constituer "un bâton de vieillesse".

Dans les pays pauvres "les fonds de pension" on connait pas; même s'ils contribuent grandement , de fait, bien analysé, à appauvrir , même dans ces pays là

Jean-Marie

Constructif | 26 octobre 2006 à 06h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Implosion de biodiversité programmée !!

Avez-vous des enfants ? Moi j'en est un et même si le devenir de la planète me préoccupe dans mes gestes quotidiens (entre autre pour l'avenir de mon fils) je souhaite avoir un autre enfant, voir 3. Par egoisme ? non, mais parceque c'est une experience magnifique et naturelle. Le but d'une espèce n'est-il pas de procréer pour survivre ?

Avez-vous des proches gravement malades ? moi j'en est eu et j'aurais préferé que la medecine les sauve !

Je suis consciente et d'accord avec vous quand vous dites que le principal facteur de la détérioration de la planète est l'augmentation de la population mais c'est un problème difficle à aborder mis à part dans les pays pauvres où les femmes ont parfois des enfants sans le vouloir mais faute de moyens contraceptifs.

LL | 26 octobre 2006 à 10h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Implosion de biodiversité programmée !!

"difficile à aborder, mis à part dans les pays pauvres..." voilà des mots difficiles à accepter, mis à part dans la bouche d'une égoïste...Comment osez-vous imaginer que vous faites des enfants par amour, parce que c'est une expérience magnifique et naturelle, et que les "pauvres" n'en font que parce qu'ils se reproduisent comme des lapins ?
Quant au "but" (????) d'une espèce, déjà on ne voit pas pourquoi une espèce en aurait un, le but étant un concept et non un facteur écologique, mais en plus vous semblez ignorer (ce qui est plus pardonnable que l'égoïsme) que certaines espèces ont disparu malgré un bon taux de reproduction...
Au fait, votre expérience "magnifique et naturelle" n'a t'elle pas bénéficiée de l'appui des techniques médicales ? Est-elle donc si naturelle que ça ? L'auriez-vous autant appréciée sinon ?
Et quel est le rapport avec vos proches malades ? Pensez-vous vraiment que survivre sous assistance médicale est plus supportable qu'une mort dans la dignité ? Jusqu'où devons-nous considérer qu'un malade est un malade et pas un individu âgé, usé par sa vie et donc mourant ? Pourquoi avez-vous si peur de la mort ? refuser la mort, c'est nier le statut magnifique et provisoire des êtres vivants.
Bon courage pour apprendre à supporter l'insupportable : vous êtes vivante, mais ça va pas durer !
denver, Reims.

denver | 26 octobre 2006 à 11h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Emprunt plutôt qu'empreinte

Salut Constructif;
je viens de lire ton message et je comprends ton point de vue, que je califierais d'analytique à l'extrème.
Ce que je veux juste préciser, c'est que les stats, les indices, les moyennes,... Tous ces outils mathématiques ont été mis au point par des types qui, justement, se sont cassé la tête pour répondre au problème que tu soulignes, à savoir rendre compte d'une situation globale, avoir un point de vue général sur un problème donné, malgré les disparités et les différences présentes au sein de l'ensemble ou du groupe étudié.
Les stats n'ont pas été créées pour autres choses.
Leur suel but est de donner un aperçu, une vue d'ensemble, pour pouvoir prendre des décisions. Elles n'ont jamais eu la prétention de décrire exactement, avec une précision chirurgicale, la réalité d'une situation (et tu ne trouveras JAMAIS un statisticien digne de ce nom pour l'affirmer).
Les stats veulent marquer les exprits en donnant des rep^ères chiffrés pour nous aider à agir, et elles réussissent plutôt bien à mon avis.

PS: mais c'est vrai qu'il faut savoir lire correctement ces stats, à qui l'ont peut parfois faire dire presque n'importe quoi!

Matthieu.

Matt17330 | 26 octobre 2006 à 12h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Implosion de biodiversité programmée !!

OUI j'aurais préferer que la medecine suave mon amie décédée d'un cancer à l'âge de 25 ans et maman d'un bb de 10 mois! mais c'est peut-être egoiste de ma part...!

LL | 26 octobre 2006 à 14h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Implosion de biodiversité programmée !!

EUREKA.

La démographie galoppante est déja sous contrôle très strict de certains responsables au niveau mondial.

Et oui ! Que font les USA en Irak ? Si ce n'est laisser les chihittes, les sunnites, etc ... s'entretuer; soit +/-200.000 morts en 6 ans.

Que font les grands labos pharmaceutiques mondiaux en Afrique ? Si ce n'est laisser mourir les sidaïques en refusant de distribuer à bas prix des médicaments; soit 100.000 morts par an.

Que font les sociétés fournisseurs de semences céréalières stériles qui ont un monopole mondial sur ces ressources indispensables pour la vie ? Sinon prendre le pouvoir total sur un futur droit de se nourir pour vivre; d'ou une famine prévisible !

Que font les grandes compagnies internationales qui exploitent les matières premières (pétrole, ...)et les ressources naturelles (forêts primaires, ...) des pays en voie de développement ? Si ce n'est qu'hypothéquer le développement de ces pays; d'ou une économie en chute libre.

Que font les pays développés en pronant l'immigration choisie ? Sinon piller la meilleure main-d'oeuvre des pays pauvres; et donc une incapacité à poursuivre leur développement.

En 2050 nous seront probablement que 3 milliards sur terre; JE LE REGRETTE car cette décroissance de la population mondiale se fera par les guerres économiques et armées; et donc dans la soufrance et le sang. Mais les problèmes d'empreinte écologique, de capacité de la planète à nourir l'humanité, ... seront résolus.

Nos petits enfants seront-ils parmi ces 3 milliards ? Tout dépend où ils seront nés!!

Jean Ogier

ogier.jean | 26 octobre 2006 à 14h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Implosion de biodiversité programmée !!

En plus des immenses écarts riches-qui-s'enrichissent / pauvres maintenus dans la pauvreté, en plus des destructions guerrières, il me semble que la civilisation du marché total et de l'hyper-consommation (son corrollaire), s'est chargée pratiquement toute seule de surconsommer les ressources de notre planète. On n'a pas eu besoin d'attendre l'Asie pour y arriver. Surconsommer les ressources, polluer et détruire l'environement et les espèces, rendre malades physiquement et psychiquement un nombre toujours croissant d'humains..quel beau bilan ! Il serait peut-être temps de s'arrêter non ? Et de partager ! ça fait déjà pas mal de temps qu'on sait que les courbes démographiques se calment avec un meilleur niveau de vie et la possibilité de faire autre choses que seulement survivre. Alors, le marché total, on continue ? Longue et belle vie aux enfants !

martine | 27 octobre 2006 à 21h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Démographie galopante et inquiétante sur Terre

A force de consommation excessive et de démographie humaine illimitée, le nombre d'êtres humains se régulera tout seul : catastrophes naturelles de plus en plus importantes ( inondations, sécheresses, tsunamis, séîsmes, activités volcaniques accrues), maladies telles que sidas, cancers, épidémies, je pense que la nature qui est plus forte que tout ne nous laissera désormais même pas le temps de polluer plus.
L'Asie qui se développe ne pourra pas consommer, il est trop tard !
Le compte à rebours a commencé : il suffit de voir l'état de nos sols, de nos eaux (rivières, lacs, océans ), nos forêts, la destruction de la faune et la flore,l'air que l'on respire pour comprendre que la planète est un titanic qui va sombrer plus vite que certains veulent bien le dire : être rassurants ! Non !
2040/2050 : tout arrivera avant ces dates ; seuls résisteront les plus forts comme d'habitude et en petit nombre, les autres périront!
Ce n'est pas un message pessimiste mais réaliste : je ne crois pas en une amélioration de l'être humain sur son mode de vie, il est déjà trop tard et de plus personne ne veut vivre autrement que dans le confort matériel; je crois seulement en une mutation complète et subie, obligée, de la planète et de l'Homme sur Terre et sous les océans, là où l'on pourra vivre mais différemment et en petit nombre après de grands cataclysmes qui détruiront beaucoup d'êtres humains !!!
Il faudra se construire un Nouveau Jardin d'Eden.........

RECIF | 29 octobre 2006 à 20h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Implosion de biodiversité programmée !!

Tout ira bien plus vite : pourquoi 2040/2050 ? pour se rassurer ? La nature ne programme rien, elle! elle réagit aux déséquilibres .
Vivez donc les moments présents en étant le plus écolo possible, vous serez plus heureux...et vous aurez l'impression d'accomplir votre mission sur Terre !

RECIF | 29 octobre 2006 à 20h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Démographie galopante et inquiétante sur Terre

Je suis d'accord, l'humain va se détruire par lui même.

Pour survivre l'hommre devra partager plus équitablement les richesses et vivre dans l'amour du prochain et maitriser son égo.

La vie humaine ne dure que le temps des roses, alors pourquoi ne pas la vivre dans la joie des vraies valeurs.

Rodger | 16 février 2007 à 02h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Démographie galopante / catastrophe planétaire

Une seule planète devient insuffisante pour bon nombre
d' entre nous ? mais nous attendons gentiment que la "Terre se venge" des abus que nous avons commis...

Aucune Politique actuelle ne prend les pbs à bras le corps!

Quant à la Chine et l'Inde , elle subira malheureusement les effets rapides de la surconsommation car rien n'est prévu là-bas pour vivre autrement

RECIF | 16 février 2007 à 22h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager