En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les transports collectifs ont une bonne image auprès des Français mais l'attachement à la voiture ne faiblit pas

Selon une étude, les transports en commun jouissent d'une très bonne image auprès des Français même s'ils requièrent de nouvelles mesures pour les rendre plus attractifs et plus sécurisés. En revanche, l'attractivité de la voiture reste réelle.

Gouvernance  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
   
Les transports collectifs ont une bonne image auprès des Français mais l'attachement à la voiture ne faiblit pas
Tramway de Paris à l'essai
   
Selon une étude TNS Sofres conduite en juin 2006 auprès de 1.000 personnes représentatives de l'ensemble de la population, les transports en commun jouissent d'une très bonne image auprès des Français. Globalement, 70% des personnes interrogées ont déclaré avoir une image positive des transports collectifs en ville. Seuls 17% sont d'un avis contraire.
Les sondés se sont déclarés particulièrement satisfaits à 65% de la fiabilité des transports en commun que ce soit sur le plan de l'heure de départ que du temps de trajet.
Par ailleurs, un sentiment de nette amélioration prédomine à l'égard des transports collectifs urbains. Non seulement les jugements sont positifs, mais de surcroît, la majorité des Français interrogés (55%) ont l'impression que les transports collectifs urbains se sont plutôt améliorés ces dix dernières années. Les tenants d'une dégradation du service sont très minoritaires (11%) alors qu'un interviewé sur cinq (20%) dit n'avoir perçu aucune évolution, dans un sens ou dans l'autre.

Cependant, ce bon bilan n'empêche pas les Français de préférer prioritairement l'usage de la voiture particulière même si certains transports en commun commencent à la concurrencer. Interrogés sur les modes de transport qu'ils préféreraient utiliser pour leurs déplacements en ville, les sondés placent en tête de classement deux solutions de transport motorisé sur route : la voiture (38%) et le bus (32%). Viennent ensuite trois modes traditionnellement jugés plus écologiques : le vélo (21%), le tramway (21%) et le métro (17%). Les autres propositions sont plus marginalement citées : les deux roues motorisés (9%) et les taxis (5%).
Ce qui pousse les Français à prendre les transports en commun sont soit des considérations pratiques et personnelles soit des considérations écologiques. Selon le sondage, les Français placeraient nettement en tête deux facteurs d'incitation à un usage plus fréquent des transports collectifs. L'un est très pratique : l'évitement des problèmes de stationnement (47% de citations) alors que l'autre renvoie à une préoccupation environnementale manifestement bien comprise : les transports collectifs sont moins polluants que la voiture (40%). Loin derrière, on retrouve trois motifs : la possibilité qu'ils offrent de passer outre les embouteillages (24%), leur coût inférieur à l'entretien d'une voiture individuelle et le fait qu'ils sont moins stressants que la voiture (18%).

Mais il existe encore quelques freins au développement de l'usage des transports collectifs. Pour 33% des sondés certains quartiers sont encore mal desservis tandis que pour d'autres (25%) c'est le fait qu'il y a déjà trop de monde. Les problèmes de sécurité n'arrivent qu'à la quatrième place des soucis rencontrés derrière les risques de grèves.
Le bus remporte la palme du mode de transport collectif dans lequel on se sent le plus en sécurité, plébiscité en ce sens par 3 sondés sur 4 (74%). Suivent le tramway et le TER avec 60% et 57%. Derrière ces modes de transport largement jugés sûrs, le métro et le RER inspirent nettement moins confiance dans la mesure où seuls 44% des interviewés disent s'y sentir en sécurité quand respectivement 36% et 29% affirment le contraire.
Au cours du sondage, les Français interrogés ont mis en avant trois dispositifs visant à renforcer la sécurité dans les transports. Ils ont tous les trois pour point commun de contribuer à une présence accrue dans les transports, qu'elle soit indirecte par la vidéo surveillance, citée dans 51% des cas ou directe : plus de personnels d'accueil pour 46% et un renforcement de la police nationale dans les transports pour 45%.

Au coté de ce renforcement sécurisant, les sondés sont également très intéressés par toutes les nouvelles initiatives visant à inciter l'utilisation des transports en commun. L'idée des taxis collectifs est ainsi plébiscitée et jugée favorablement par 75% des interviewés quand 18% seulement pensent le contraire. Le paiement d'une carte de transports, à la source, via les impôts locaux est également bien accueilli (55%) même si le score est nettement inférieur.
La limitation de l'accès des centres-villes aux seuls véhicules non polluants est également accueillie favorablement par une majorité de Français : 54% d'entre eux soutiennent cette proposition qui divise toutefois l'opinion puisque 42% y sont opposés. Il est intéressant de noter que le soutien à la limitation des centres-villes aux seuls véhicules non polluants est plus fort en Île de France qu'ailleurs (63% contre 54% en moyenne nationale).

Réactions9 réactions à cet article

 
Voiture électrique

Mais qu'est-ce qu'on attend pour fabriquer la voiture électrique présentée par le groupe Bolloré(je précise que je ne détiens pas d'actions)??????????????????
Voilà enfin la voiture faite pour circuler en région parisienne ,mais aussi dans les autres grandes agglomérations, et je sais de quoi je parle .
J'ai fait du Service Après-vente pendant 10 ans dans les départements 78/94/92/91 et accessoirement 75 et 93.
J'ai , en 2002 , calculé ma vitesse moyenne annuelle, le résultat fut éloquent 43,5 KM/H .Point n'est besoin d'un véhicule puissant.
Sachant que la plupart des déplacements n'excède pas 100 kms par jour ,que le coût d'utilisation pour cette voiture(BLUE CAR) est de 1 euro au KM, que la vitesse de pointe est de 110 KM/H,que l'autonomie est de 250 KMS , qu'il suffit d'une prise de 15 Ampères pour la recharger , pourquoi nos constructeurs français ne se lancent-ils pas dans cette fabrication puisque les études sont faites ???
Je pense que encore et toujours , les lobbies pétroliers nous imposent des choix qui s'avèrent néfastes pour l'avenir.
Comment expliquer que l'on met des ouvriers au chomage technique chez Renault par exemple ,alors qu'ils pourraient travailler sur ce véhicule .
En temps de guerre on sait ,dans un délai très bref,adapter l'industrie .
Aujourdhui , nous devons nous considérer en guerre contre la pollution .
ALLONS NOUS LAISSER UNE TERRE INVIVABLE A NOS ENFANTS ?????????????????????????????

Anonyme | 02 novembre 2006 à 11h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 
developpons les transports en commun

Il est necessaire de développer les transports en commun. On étouffe sur les routes.
Ou j'habite dans les Bouches du Rhone, entre Marseille et Aix en Provence à Fuveau, les routes sont vites saturées des 7h du matin. On observe que dans les voitures les personnes sont bien souvent seules !
Sortons de nos voitures !
C'est pourquoi, je trouve que ce sondage est un peu trop complaisant. Il y aune différence avec la réalité de la France. D'accord, dans la région parisienne le réseau de transport commun est conséquent. Par contre dans la région PACA ce réseau ne répond pas à la demande des citoyens.

Il nous faut une politique du transport plus poussée.

NicoM | 02 novembre 2006 à 12h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Voiture électrique

oui....j'ai écouté sur france inter l'autre vendredi l'existence d'une "association pour la petite voiture en ville" .(en fait il n'existe en proposition industrielle que la Smart ! depuis 50 ans d'urbanisation galopante ,on aurait pu anticiper la saturation de l'espace urbain?) avec la réalité de mettre trois voitures mises en perpendiculaire sur les places de parking actuelles....

urbano fun | 02 novembre 2006 à 12h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Voiture électrique

Vos idées sont intéressantes, mais je crois qu'on passe à côté de l'intérêt de ce sondage : les transports en commun en tant que réduction à la source. Car la petite voiture pollue aussi, certes moins qu'un 4x4, mais c'est toujours une voiture. Et la voiture électrique ne fait que modifier la source d'énergie, qui devient le nucléaire, au lieu du pétrole, et donc on rentre dans d'autres débats de nucléaire contre pétrole.

C'est très bien de rechercher de nouvelles solutions pour se déplacer, c'est même indispensable. Mais il y a aussi des solutions existantes : des bus presque vides existent déjà (et des pleins à craquer aussi !). Ne s'agit-il de bien gérer les moyens actuels en plus d'innover ?

bat38 | 02 novembre 2006 à 15h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Voiture électrique

euh... les tramways et le métro marchent à l'électricité oui ou non ???? quand à l'existant ,combien de bus à acheter pour avoir des fréquences conviviales permettant une attente inférieures à 10mn ??? prenez vous le bus ?

urbano fun | 02 novembre 2006 à 16h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Voiture électrique

Oui, il faut de l'énergie pour les transports en commun, mais ils marchent même si on ne les prend pas !

Le mieux serait d'aller à pied ou à vélo, mais ce n'est pas toujours possible. Comme prendre les transports en commun, d'ailleurs...

C'est pour ça que les innovations en matière de voitures électriques ou minis, etc, sont indispensables aussi. Mais elles doivent être complémentaires, tout en sachant que l'électricité n'est pas une "énergie" infinie. Qu'elle provienne du pétrole, du charbon ou de l'uranium, à un moment donné on n'en aura plus (sauf si on trouve autre chose).

bat38 | 03 novembre 2006 à 11h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 
développer les TC: une Urgence

Actuellement si les TC circulant en ville donnent satisfaction à beaucoup de citadins, il y a urgence à les développper tout autour des grandes métropoles. Je vis en périphérie nord de Montpellier et au lieu de créer une voie réservée au TC sur la départementale 65 comme l'a demandé un collectif d'usagers, les élus du Conseil Général (socialistes) de l'Hérault préfèrent créer une 2x 2 voies qui n'aura d'autres effets que d'envoyer encore plus de véhicules au centre ville. D'un côté on crée une 2° ligne de tram, de l'autre on fabrique une rocade pour expédier encore plus de voitures en ville.
Faudrait un peu plus de cohérence entre le discours (...politique) et les actes si on veut que les français retrouvent confiance dans les "Politiques"

Noototo | 06 novembre 2006 à 20h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Voiture électrique

Dans certains cas, la voiture électrique est une piste à prendre en compte : zones particulièrement polluées comme les hyper-centres, livraisons en période nocturne pour la tranquillité des riverains, flottes captives..... Mais en gardant à l'esprit, comme vous le dites, que la production d'électricité est polluante et que sa source primaire n'est pas inépuisable, et puis....et puis....la fiabilité est-elle vraiment au rendez-vous ? (j'ai ouie-dire que non). En outre, il est dangereux de céder au chant des sirènes en demandant à la technique de faire tous les efforts....à notre place.
Michou

michou | 12 novembre 2006 à 20h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 
La voiture éléctrique est une bonne piste !!

L'éléctricité est par définition renouvelable et donc inépuisable parce que contrairement au pétrole, ce n'est pas une énergie mais un vecteur d'énergie.

On peut la produire à partir de quantité de sources diverses... Il suffit de faire tourner un axe par exemple...!

Fragued | 14 novembre 2006 à 20h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager