En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

EDF Energies Nouvelles inaugure un parc éolien de 14 MW en Lozère

Alors que le 5e colloque éolien sera bientôt l'occasion de confronter les avis sur l'éolien, EDF Énergie Nouvelles vient d'inaugurer un nouveau parc qui devrait produire l'équivalent de la consommation électrique annuelle de 14.000 habitants.

Energie  |    |  Carine SeghierActu-Environnement.com
   
EDF Energies Nouvelles inaugure un parc éolien de 14 MW en Lozère
   
Le 31 octobre dernier, EDF Energies Nouvelles a inauguré un nouveau parc éolien à Lou Paou en Lozère. Ce dernier se compose de 7 éoliennes totalisant une puissance installée de 14 MW pour une production annuelle estimée de 35 millions de kWh, correspondant à l'équivalent de la consommation annuelle d'électricité de 14.000 habitants. La capacité correspond ainsi sensiblement à la population de la ville de Mende située à 10 Km du parc.

Le parc a été inauguré par la Ministre de l'Ecologie et du Développement Durable, Nelly Olin, en présence du Directeur Général Délégué d'EDF Energies Nouvelles, Yvon André, et du Directeur des Participations et Activités Nouvelles d'EDF, Robert Durdilly. Ce parc bénéficie d'une situation très favorable sur le plan technique : gisement éolien de qualité, éloignement des habitations, proximité du point de raccordement au réseau électrique, explique EDF Energies Nouvelles qui y a investi 17 millions d'euros et en assure l'exploitation.

Ces nouveaux mégawatts éoliens viennent s'ajouter au parc français existant qui comptait au 1er octobre 2006, 1200 MW, et représentait la consommation annuelle d'électricité de plus d'un million d'habitants. En moins d'un an, la puissance du parc éolien français a enregistré une forte progression : il n'était que de 757 MW fin 2005 et de 350 MW à la fin 2004.
Rappelons en effet que la loi sur l'énergie de 2005 a créé des zones de développement éolien. Proposées par les communes et approuvées par les préfets, ces zones se définissent désormais en fonction de trois critères : le potentiel éolien, les possibilités de raccordement au réseau électrique et la protection des paysages, des monuments historiques et des sites remarquables et protégés. Elles permettent de regrouper les éoliennes, afin d'éviter la dispersion et le « mitage » sur le territoire, selon la Ministre de l'Ecologie et du Développement Durable, Nelly Olin. C'est notamment sur les bases de ces préoccupations que l'association Vent de colère, hostile au développement de l'éolien industriel, a manifesté son mécontentement à l'occasion de l'inauguration du nouveau parc de Lou Paou.

Notons justement que va bientôt se dérouler le 5eme colloque national éolien organisé par l'ADEME, du 16 au 18 novembre 2006 à Amiens. Ce sera l'occasion de faire le point sur la filière, qui, depuis début 2005, connaît enfin un véritable développement dans notre pays, indique le Syndicat des énergies renouvelables (SER) qui est un des partenaires de la manifestation. L'objectif de ce colloque est de donner un éclairage précis sur les dispositions de la nouvelle loi et d'amener les élus locaux à adopter une démarche de concertation lors de la mise en œuvre de projets éoliens. Parmi les thèmes inscrits au programme de cette manifestation, on retrouve les conséquences de la Loi de programme du 13 juillet 2005 fixant les orientations de la politique énergétique, le dispositif des Zones de Développement de l'Eolien et les nouveaux tarifs d'achat. Temps fort de ce colloque, le forum du jeudi 16 novembre sera l'occasion de débattre des vrais et faux reproches adresses à l'éolien concernant les paysages, le bruit, la santé, l'avifaune, les radars…

D'ici à 2010, la loi POPE du 13 juillet 2005 impose d'élever la part de la consommation nationale d'électricité d'origine renouvelable de 15 à 21 % et propose que 10 % des besoins énergétiques français (toutes énergies confondues : électricité, chaleur, carburant, etc.) soient satisfaits à partir de sources d'énergie renouvelables. L'atteinte des objectifs que s'est fixée la France devrait permettre la création de plus de 30 000 emplois d'ici 2010, à l'instar de ce qui a été constaté chez nos voisins européens allemands et espagnols, estime le SER.

Réactions26 réactions à cet article

 
Eolien ? - du vent -

"petits" problèmes:
L'électricité ne se stocke pas !
La production est constamment adaptée à la consommation et non l'inverse.

L'obligation d'achat par EDF du courant éolien à 82 € le Mw durant 15 ans ( contre l'avis de la CRE), soit un retour sur investissement en 7 ans pour les heureux investisseurs privés, pas le pékin moyen comme moi, est un non sens économique.
Les usagers captifs payeront cher, au sens propre comme au figuré la facture...

La production éolienne est par "essence" aléatoire. Le rendement au mieux 35% annualisé -est purement théorique car non constant: pas de vent, pas de production, trop de vent pas de production non-plus. 1000 Mw d'éolien installés nécessiteront donc l'équivalent en production thermique classique ( polluante ) car une centrale nucléaire ne peut pas produire et s'arrêter en tenant compte des caprices d'éole.
Des champs d'éoliennes, comme c'est prévu dans le Pas de Calais ( 3000 Mw ) réjouiront les riverains par les nuisances évoquées, et induiront immanquablement les mêmes effets que ce 04 novembre 2006 avec la panne occasionnée par l'éolien Allemand, suite à la perte d'une ligne très haute tension ( pour que " la croisière s'amuse" ): réseau électrique surchargé et boum ! . Sans compter les risques sur la sûreté nucléaire avec la centrale de Gravelines ( 6 x 900 Mw ) en cas de défaillance du réseau haute tension.
Contrairement à ce que beaucoup de monde croit, les éoliennes nécessitent des lignes des pylônes et des postes de transformation ! - certains projets dans le Pas de Calais prévoient le raccordement des éoliennes sur le réseau 400.000 volts de RTE. Alors que la région Nord est "excédentaire " en production d'électricité, que celle-ci ne se transporte au mieux qu'à 400 kilomètres, et à condition de renforcer le réseau électrique ( THT, soit 400 KVolts )
Je ne suis pas contre l'éolien, contrairement à ce que mon texte pourrait laisser croire.....
Je serai plutôt pour, mais pas n'importe où, pas n'importe comment, à bon escient, informé et en connaissance de cause. Je ne comprends pas qu'on n'exige pas, comme pour les OGM le principe de précaution ?

regis589
 
Signaler un contenu inapproprié
 
une activité pour vdc

vent de colère, c'est un beau nom pour une association qui devrait s'intéresser aux vents dominants qui ont poussé le nuage de Tchernobyl vers la France mais qui se sont soudainement arrêtés à la frontière, ha, ha, ha, dixit les autorités nationales !!!


vive le facteur 4 : + d'isolation, - de consommation, le maximum d'ENR !!!

Que dit vdc sur l'ouverture d'une mine de charbon à ciel ouvert de plusieurs centaines d'hectares dans la Nièvre ?

tonus
 
Signaler un contenu inapproprié
 
conso annuelle d’électricité de 14.000 habitants

consommation annuelle d’électricité de 14.000 habitants


HORS CHAUFFAGE !!!!

Il serait juste plus honnête de le préciser.

Autrement, quel malheur que d'assister à ce massacre planifié des plus beaux coins de France pour ce qui n'est qu'une grosse histoire de fric.

Eoliennes = gigantesque arnaque industrielle et imposture écologique.

Pour avoir une véritable information, allez sur le site de la fédération nationale www.ventdecolère.org dont les dossiers de fond sont reconnus pour leur valeur par les instances nationales.
Voir aussi ventdubocage.net

Efflam | 09 novembre 2006 à 12h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:conso annuelle d’électricité de 14.000 habitant

Cher ami,

Je vois que le massacre des plus beaux coins de France par des centrales nucléaires ou thermiques ne t'as pas trop touché. Si la grande dimension des éoliennes te gêne dans ta vision du paysage, retiens qu'une éolienne n'a de conséquences que sur le paysage, pas sur l'atmosphère, ni sur les rivières, ni sur les sols.

Je comprends ton point de vue et je connais très bien la Lozère. Je connais aussi son marché de l'emploi quasi-inexistant où l'entretien d'un parc de production d'énergie renouvelable ne fera de mal à personne. Par pitié fais un effort de recherche documentaire pour étayer tes assertions. Vent de colère est tenue par une petite association ne comptant ni expert, ni scientifiques, bref que des gens aui n'apprécient pas l'ésthétique d'une grande hélice et cherche une théorie du complot là où il n'y en a le moins. J'aimerais savoir ce que tu appelles par "instances nationales".

Je te conseille plutôt d'aller faire un tour sur www.planete-eolienne.com où une rubrique fais le point sur les idées reçues concernant les éoliennes.

Amicalment,

Global_freezer

global_freezer | 09 novembre 2006 à 13h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Un calcul bizarre !

Bonjour,

Dire que la production de 35 millions de KW correspond à la consommation annuelle d'une ville de 14 000 habitants signifie que l'on estime que chaque habitant utilise chaque année 2 500 KW.

Je me demande sur quels critères on se fonde pour émettre une telle hypothèse car pour ma part j'ai vérifié mes factures des cinq dernières années et je constate qu'elles sont très constantes à 5 500 KW. Or je suis loin de gaspiller l'électricité, au contraire je veille à toujours éteindre dans les pièces que je quitte, à ne pas laisser d'appareils en veille, à me servir de lampes basse consommation etc. Je veux bien admettre que le célibataire que je suis consomme en moyenne davantage que chaque membre d'une famille de quatre personnes puisque bien sûr lorsque je fais marcher ma télévision ou mon ordinateur cela fait autant de consommation que les quatre personnes en question, mais je ne pense pas que le chiffre de 2 500 KW correspond à une réalité objective.

Cordialement.

Pierre

tolo1950 | 09 novembre 2006 à 13h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 
des choix à faire

L'esthétique est fluctuante! Les Parisiens à leur immense majorité étaient contre la Tour Eiffel à sa construction. Puis on s'y est habitué, puis c'est devenu une gloire locale et nationale! Un référendum aujourd'hui sur la destruction de la Tour Eiffel aurait peu de chances de passer!
Depuis cent cinquante ans, l'industrialisation nous a imposé des usines avec leurs cheminées, des lignes électriques avec leurs pylônes, des automobiles plein les rues. Pollution visuelle pour certains, signes de santé de l'économie pour d'autres ! Et les deux en même temps le plus souvent !
Les éoliennes sont vraiment moins gênantes que les pylones. Les éoliennes modernes sont même plutôt élégantes et font penser à des danseuses. Leur profil sur un coucher de soleil peut même être très esthétique au point que je me suis garé au bord de la route, l'autre soir, pour les admirer. Leur lente rotation fait penser aux ailes d'oiseaux et leur léger chuintementt fait plus penser à celui d'une chute d'eau qu'à celui de machines.
Donc, pour moi, moins de pollution visuelle que pour beaucoup d'autres productions industrielles auxquelles nous sommes habitués.
Très peu d'autres impacts sur la nature; Chez nous seuls les chasseurs proches de l'extrême droite continuent à s'opposer aux éoliennes qui tueraient du gibier !!! A moins qu'ils ne soient chasseurs des grands oiseaux voiliers en période de migration, je ne connais pas de gibier volant à cette hauteur. Je me suis demandé aussi si des rivalités et jalousies locales-certains, certes, vont faire des bénéfices sur l'éolien-ne sont pas à la base des critiques. Je n'ose imaginer des causes encore plus malhonnêtes, mais il faut bien reconnaître que l'éolien est le seul véritable concurrent de l'atome. Hors le lobby atomique est puissant....
Quant à ceux qui sont contre le pétrole, le nucléaire et les éoliennes, qu'ils arrêtent de consommer de l'électricité et qu'ils éteignent leurs ordinateurs!!!!

Hervé Vauld | 09 novembre 2006 à 15h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:conso annuelle d’électricité de 14.000 habit

Bonjour,

je viens appuyer la remarque d'Efflam, suite à la lecture d'un dossier préparé par Vent de Colère et qui est loin d'être absent de références solides venant étayer les arguments qu'ils avancent Il faut déjà bien noter que Vent de Colère se bat contre l'éolien industriel et non contre le petit éolien, accessible au plus grand nombre (non obstant les contraintes d'intégration vis-à-vis du voisinage bien évidemment).

On pourra débattre indéfiniement sur la beauté ou la laideur d'une éolienne, son intégration dans le paysage etc... par rapport à une centrale nucléaire ou tout autre installation éléctrique, à l'instar des discussions que l'on peut avoir sur les ouvrages d'art (le viaduc de Millau par exemple puisqu'il n'est pas très loin). Le débat à mon avis doit se focaliser sur la réelle utilité des éoliennes en terme de réduction des GES et sur sa dénomination "d'Energie Renouvelable". Comme ce rapport le présente très bien, en se basant notamment sur les expériences danoises et allemandes, la mise en place d'une éolienne suppose l'utilisation ou la construction d'une centrale thermique, la plus à même de compenser les périodes d'absence de/de trop fort vent. Un parc éolien à lui tout seul ne peut alimenter en continu et à la demande des habitations ou des industries dont les besoins varient continuellement.
Le foisonnement, argument utilisé par les défenseurs de l'éolien industriel, ne peut dans les faits pas venir compenser l'intermittence de l'offre électrique. Et les prévisions météorologiques n'y pourront rien changer (en dehors des périodes où il n'y a pas de vent sur toute la France du fait de l'anticyclone des Açores, de 2 à 3 semaines en hiver ET en été). Surtout lorsque l'on lit dans l'article que Nelly Olin veut limiter "la dispersion et le mitage sur le territoire".......

En somme augmenter la production d'électricité éolienne revient à augmenter la production d'électricité d'origine thermique, notamment à partir de centrales à gaz. On est donc loin, lorsque l'on prend en compte la globalité du dispositif, d'une Energie Renouvelable (utilisation de combustible fossile) et exempte d'émission de GES (objectifs du protocole de Kyoto).

Commençons d'abord par réduire la facture énergétique globale avant de favoriser des lobbies industriels, fussent-ils "environmental friendly".

Cordialement

Gilbert | 09 novembre 2006 à 16h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:conso annuelle d’électricité de 14.000 habit

Cher Monsieur,

je suis désolé, mais ce que vous racontez est inexact.

1. Si tout me touche dans l'industrialisation des campagnes qui prend un essor sans précédent avec le programme du tout éolien, alors que la France paye de lourdes amendes suite à son retard dans les ZPS (Zones de Protection Spéciale) dans le cadre de la préservation de la biodiversité. Voyez-vous, une zone industrielle d'aérognérateurs est une atteinte grave à l'environnement.

Une éolienne c'est au minimum 550 tonnes de béton par pied, avec évidemment un détournement des sources. Ici, ils veulent, pour commencer, mettre 35 éoliennes, ce qui équivaut à couler plus de 20.000 tonnes de béton dans la nature. Cela n'aurait donc aucune conséquences sur les sols?

2 L'éolien insutriel ne remplacera pas le nucléaire. En Allemagne, le pays qui en est le plus pourvu, aucune centrale n'a fermée. Pire, les allemands ont été obligés d'acheter cet hiver de l'électricité produite par les centrales nucléaires françaises. L'Eolien, qui n'a pas d'avenir, est juste un coup de bluff pour faire passer la pilule du développement du programme nucléaire de la France qui lui se porte très bien. Voir la pub EDF "nous préparons l'énergie de demain avec l'ouverture des nouveaux réacteurs..."

3 L'éolien industriel ne crée aucun emploi permanent mais finance par contre les emplois à l'étranger. Il faut bien que les allemands puissent faire tourner leurs usines. Et comme on est pas capable de créer de l'emploi en milieu rural (désengagement de l'Etat et manque de personnalités aynat des projets susceptibles de développer l'économie locale) on prend le premier projet qui passe et qui ne profitera (pour combien de temps?) qu'à une toute petite minorité, ceux qui louent leur champs, et engendrera des nuisances pour tous (zizanie dans les villages, et ça a déjà gravement commencé).

Je pose une question aux propriétaires fonciers qui vont toucher un loyer. D'après vous, pourquoi les promoteurs ne rachètent-ils pas la parcelle du terrain, au lieu de payer dix fois plus cher en la louant? Parce qu'ainsi les responsabilités juridiques (demande de dommages et intérêts des voisins, troubles de voisinage, démantèlement si faillite du promoteur etc.) iront aux agriculteurs. Et nous n'hésiterons pas à nous regrouper pour vous attaquer en justice si le projet devait se réaliser chez nous.

4 Justement, j'ai fait un effort de documentation réellement important, ce qui ne semble pas être votre cas, puisque vous citez comme seule source planète éolienne, un site de propagande absolument scandaleux pour tous ceux qui ont la capacité de se faire une opinion personnelle. Au début, voyez-vous, je ne savais pas ce que c'était l'éolien industriel et je voyais même ça d'un bon oeil. Mais comme j'ai pu constater que l'absence de concertation avec les poulations locales faisait partie de la stratégie des promoteurs pour éviter toute possibilité à une force d'opposition de naître et de grandir, alors je suis allé voir de plus près, j'ai compris, et je me suis battu comme j'ai pu pour sensibiliser les gens à ce qui allait leur arriver. Nous sommes maintenant 250 adhérents. Et certainement pas la part la plus inculte de la population. Donc, je vous conseille à mon tour de faire un petit effort de documentation et de réflexion personnelle.


5 Vent de Colère n'est pas une petite association mais une fédération qui regroupe près de 340 associations sur tout le territoire national. Et des fédérations de défense du patrimoine importantes l'ont rejointe. Des scientifiques de toutes disciplines collaborent avec elles. On voit bien là la manipulation de l'ADEME et des promoteurs qui ne cessent de claironner, car ils en ont très peur (près de 60% des projets éoliens sont cassés par VDC devant les tribunaux), que ce n'est qu'une petite association d'agités répandant des mensonges éhontés (et pourquoi, quel serait notre intérêt de mentir? De quel côté est la vérité? A qui profite le crime?)

Pour les "instances nationales", il s'agit de l'Assemblée Nationale, de l'Académie de Médecine de Paris etc. Heureusement qu'il y a quelques hommes politiques courageux qui s'opposent avec force. Mais ce n'est pas suffisant. La destruction de notre pays est en marche.

Alors, on peut s'opposer certes, mais surtout essayer de traiter le mal par la racine et agir positivment en initiant des projets susceptibles de démontrer qu'il y a plus d'argent à gagner en préservant et en mettant en valeur notre patrimoine naturel qu'en le détruisant. Le voilà le vrai défi. Et cela vaut également sur un plan planétaire.

Cordialement,

E

Efflam | 09 novembre 2006 à 16h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:des choix à faire

Quel poète vous faites....

"Les éoliennes modernes sont même plutôt élégantes et font penser à des danseuses. Leur profil sur un coucher de soleil peut même être très esthétique au point que je me suis garé au bord de la route, l'autre soir, pour les admirer. Leur lente rotation fait penser aux ailes d'oiseaux et leur léger chuintementt fait plus penser à celui d'une chute d'eau qu'à celui de machines"

Peut-être que vous pourriez assister à un ballet à l'Opéra pour revoir la comparaison.
Et oui, c'est beau l'effet stroboscopique des pâles qui passent devant le coucher du soleil provoquant une alternance d'ombre et de lumière sur des kilomètres (des études américaines mettent à jour les nuisances de ce phénomène sur la santé). C'est vrai c'est plus beau qu'un beau coucher de soleil paisible ou les oiseaux se taisent, saisis d'admiration, mais qui bientôt pourront aller se faire déchiqueter par les pâles (voir les études étrangères sur le massacre des rapaces par les éoliennes. pas LPO qui roule pour l'éolien, comme Action Enviroennement etc.)

Ici, il y a un agriculteur qui a dit qu'une "éolienne c'est plus beau qu'une vache" vous devriez vous en faire un ami.

Et oui on s'abitue à tout, surtout quand la beauté de la nature est une énigme.....

je vous laisse vous bercer par le shuintement paisible de la rotation des pâles qui angoisse à la longue tellement les riverains qu'ils ne savent pas comment faire pour déménager et vendre leur maison qui ne vaut plus rien (-50% sur zone) si un pigeon amoureux des éoliennes au coucher du soleil venait à se présenter.

permettez moi de profiter des derniers instants avant l'apocalyspse éolien pour écouter chanter les vraies rivières, celles de mon enfance et que mes enfants ne connaîtront plus....

Au fait, j'ai une maison à vendre à 500m de ce qui devrait être la plus grande zone industrielle d'aérognérateurs de France. Ca vous intéresse?

Efflam | 09 novembre 2006 à 16h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:des choix à faire

Un témoignage du dur combat pour "sauver la terre de nos ancêtres pour nos enfants"

Efflam | 09 novembre 2006 à 19h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:conso annuelle d’électricité de 14.000 ha

"En somme augmenter la production d'électricité éolienne revient à augmenter la production d'électricité d'origine thermique, notamment à partir de centrales à gaz."

Pourquoi toujours penser qu'avec une éolienne, on construit une centrale thermique pour compenser.
Ne serait-ce pas plutôt avec une éolienne on fait tourner moins souvent une centrale thermique déjà existante?
Votre raisonnement tient toujours, mais les conséquences environnementales ont changé.

kil | 10 novembre 2006 à 15h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:conso annuelle d’électricité de 14.000 ha

Vent de colère, c'est quand même des gens qui défendent d'abord leur jardin et qui se font manipuler, comme les associations pro éolienne, par des lobbies.

Les arguments donnés par vent de colère sont quand même limités. Ils sous-entendent : mieux vaut ne rien faire et laisser la situation pourrir plutôt que d'essayer d'avancer.

Ecoutez les discours actuels sur l'environnement par rapport à la campagne présidentielle (Hulot, Reeves, Arthus-Bertrand...) et aller voir le film d'Al Gore. Et réfléchissez aux objectifs de vent de colère.

kil | 10 novembre 2006 à 15h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:conso annuelle d’électricité de 14.000

Bonjour,

je suis allé voir le film sur Al Gore (et non DE Al Gore, nuance importante si l'on accepte d'y voir une dimension propagandiste tournée vers le personnage. Mais là n'est pas le débat) et, même si j'étais convaincu de la situation et de l'origine du mal, j'y ai pris une grande claque et appris encore de nouvelles choses. Il y a urgence à agir, je crois que nous sommes tous (ou presque...) d'accord pour le dire.
Seulement, agissons de manière raisonnée, loin des intérêts financiers ou économiques qui viennent toujours fausser les bonnes intentions quand elles prennent des dimensions "industrielles". Le problème est là : c'est la dimension industrielle qui nous préoccupe. Pourquoi ne pas favoriser le petit éolien qui limite les pertes énergétiques par transport et qui est utilisé réellement pour ce qu'il est, i.e. une énergie d'appoint? Il est quand même plus facile de stocker de petites quantités d'électricité dans des batteries que des milliers de W...où ça?
Il faut savoir aussi que grâce au tarif de rachat de l'électricité par EDF, l'éolien industriel est en train (est déjà?) de devenir un business très lucratif (cf. arrêté du 8 juin 2001). Si au bout de 5 ans, le site retenu n'a pas permis de produire la quantité d'électricité théoriquement prévue, le tarif de rachat reste à un niveau plus qu'intéressant pendant 5 nouvelles années. La logique est alors simple : pendant les 10 premières années, les producteurs ont donc tout intérêt à minimiser la production pour ne pas atteindre les objectifs initiaux et profiter ainsi du tarif de rachat hyper lucratif. Et donc on fait tourner les centrales encore plus pour compenser le manque. Mais ça le producteur s'en fout, c'est EDF qui paie!

Enfin pour répondre à votre autre commentaire, l'énergie éolienne ne vient pas en substitution de l'énergie existante d'origine nucléaire, thermique... mais bien en complément. Or pour assurer une offre d'électricité en continu en partant d'éoliennes, il y a besoin d'un complément. Et celui-ci est assuré par soit l'augmentation des capacités des centrales existantes, soit par la construction de nouvelles centrales. Et donc plus de pollution et de consommation de ressources non renouvelables. Je crois que c'est plus clair comme ça.

Au fait quel est l'avis de N Hulot sur l'éolien industriel?

Cordialement

Gilbert | 10 novembre 2006 à 15h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:conso annuelle d’électricité de 14.

Soyons réaliste, qui peut se permettre d'investir dans l'éolien? Pas les particuliers. Seule les entreprises ont les capacités, la technique et le savoir-faire (peut être pas le savoir être).
Elles ne vont pas investir par bonté d'âme, elles attendent un retour sur investissement, donc oui, elles font du fric et ce n’est pas une honte. Ça fait parti du développement durable que l'entreprise puisse générer de l'argent.

L'éolien a besoin d'être soutenu. Evidemment, sinon on peut attendre encore 20 ans avant de trouver des solutions économiquement viables. Mais quand ce sera rentable, les subventions disparaîtront.

Et quand ce sera rentable, que les coûts de fabrications seront maîtrisés, alors à ce moment là ce sera une technologie accessible aux particuliers.

Et arrêtez de nous faire gober qu'une éolienne provoque autant de GES qu'une centrale thermique. Ca, c'est un argument fallacieux qui tend à faire croire que les anti-éoliens sont des pro écolos. Un peu comme les pro nucléaires qui se disent écologistes.

kil | 10 novembre 2006 à 18h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:conso annuelle d’électricité de

"Soyons réaliste, qui peut se permettre d'investir dans l'éolien? Pas les particuliers. Seule les entreprises ont les capacités, la technique et le savoir-faire (peut être pas le savoir être)."
Subventions (ADEME, Conseils Régionaux) jusqu'à 70% (matériel + pose) + crédits d'impôts (jusqu'à 40% sur le matériel) + TVA à 5,5% (fourniture + installation) + tarif de rachat de l'électricité par EDF supérieure au prix de vente sur le réseau. Je crois que tout est dit.

"Et arrêtez de nous faire gober qu'une éolienne provoque autant de GES qu'une centrale thermique."
Comment compense-t-on alors les périodes de creux où les éoliennes ne tournent pas (vents trop violents ou pas assez forts)? Par des générateurs à pédales?

Cordialement

Gilbert | 10 novembre 2006 à 20h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:une activité pour vdc

savez-vous combien de temps il faudrait pour arrêter techniquement le programme nucléaire français, si telle était la volonté de la France? 120 ans!

C'est sur la peur du nucléraire que jouent les promoteurs éoliens. Et avec votre réaction c'est tout bonus pour eux.
N'oublions pas que la France est le 4ème pays le moins pollueur de France en émission de GES et cela grâce au nucléaire dont nous dépendons à 80%. je ne suis pas "pro-nucléaire" mais nous n'avons pas d'autre choix que de maîtriser au mieux cette source d'énergie.
Croire que l'éolien industriel va remplacer le nucléraire relève de l'infantilisme écologique.

Pour Nicolas Hulot, oui il est très discret sur la question. C'est un homme politique maintenant! Mais il convient qu'on ne peut pas installer des parc éoliens n'importe où et conseille les endroits déja dégradés par l'industrialisation.

Bon, le problème c'est que l'éolien industriel n'est pas la bonne réponse aux graves problèmes qui nous attendent et que ce n'est, je le répète, qu'une sombre histoire de fric et qui nous détourne des solutions urgentes à mettre en oeuvre.

Ensuite, se dire écologiste et pro-éolien est un non sens. Allez voir le saccage de la nature que provoque l'installation de zones industrielles d'aérogénérateurs. Et allez enquêter auprès des riverains qui souffrent terriblement des nuisances sonores. Redescendez de vos réflections abstraites et insuffisemment étayées pour aller sur le terrain. Pas un quart d'heure et puis au revoir mais plusieurs jours et vous comprendrez.
Si VDC regroupe plus de 340 associations c'est qu'il doit bien y avoir un petit problème quelque part. Et que les pro-éoliens cessent de dénigrer tous ceux qui se battent pour préserver la biodiversité, celle-là même que le programme éolien détruit. Ce sont juste des gens intelligents et courageux.

pour Hubert Reeves qui a déclaré que le parc d'Ally était très bien accepté par la population, je lui rappelle qu'il n'y a pas eu d'enquête publique et que les riverains ont mis le feu au premier camion arrivé sur le chantier. Et qu'en matière de création d'emploi cela a permis un poste d'agent de sécurité pour surveiller le site toutes les nuits. Et le l'invite aussi a visiter une amie riveraine de là-bas, une femme de 70 ans qui n'en peut plus et qui dit que c'est à en devenir fou ce bruit permanent et obsédant. Elle ne dort plus et est en dépression. Et tout le monde s'en fout. Pas moi.
Alors que les pro-éoliens s'unissent pour demander l'installation de parcs à côté des eux. histoire de mettre en conformité leur paroles et leurs actes. Plutot que d'encourager un programme inutile et couteux qui détruit les plus beaux paysages et ont une influence néfaste sur la santé des riverains. Ce qu'ils ne sont pas, de toute évidence.



Ensuite VDC est favorable aux énergies renouvelables mais pas à l'éolien industriel. Retournez sur leur site et lisez le avant de le commenter de travers.

Ce qu'il y a c'est que tout ce qui va à l'éolien ne va pas autres sources d'énergies renouvelables (pompes à chaleur, solaire etc.)

Il faut aussi savoir qu'une éolienne ne produit qu'entre 4 à 20% de sa capacité totale. Donc entre 4 à 20% de la consommation annuelle de 14000 habitants hors chauffage.

D'abord faisons des économies d'énergie plutôt que de gaspiller à tout va. Voir tous les villages de France éclairés toute la nuit et cela est valable pour le moindre petit hameau.

Efflamm | 11 novembre 2006 à 14h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:des choix à faire

Actu environnement censure les informations sur ce débat.

c'est un organe pro-éolien. Et comme ça va comme ça, je me désincris de la newsletter.
Inutile de perdre son temps à lutter contre ce tupe de moulins à vent. salut

Efflamm | 11 novembre 2006 à 14h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:des choix à faire

Actu-Environnement censurerait vos contributions ??? Voilà une grande nouvelle dont, en qualité de modérateur, j'ignorais l'existence.

Je reprécise donc que nous modérons notre Forum en supprimant uniquement les posts insultants et la plupart des liens externes mentionnés dans le forums. Certains savent bien en effet qu'outre la valeur informative immédiate, cela a une incidence évidente sur leur référencement de leur site sur les moteurs de recherches et de ce fait, en abuse largement.

Vous êtes opposé à l'éolien et c'est votre droit. Les membres d'Actu-Environnement ont également leur propre opinion qui, pour le coup, ne regardent qu'eux, et nous tentons de nous montrer impartial : la preuve en est que l'association Vent de Colère est mentionnée dans cet article.

Cordialement

David Ascher

David Ascher | 11 novembre 2006 à 15h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:des choix à faire

Bon autant pour moi. Je comprends mieux la cause de la suppression du lien. Donc je retire mes propos.
Ce qu'il y a c'est que la présentation que vous publiez "14.000 foyers alimentés" est fausse. Et on retrouve là toute la manipulation habituelle des promoteurs de l'éolien. On aimerait que Actu-Environnement fasse une place à la véritable actualité de l'éolien, c'est à dire à ce véritable mouvement de fronde dans les campagnes. Je n'ai vu encore aucune information en ce sens. Pourquoi?

Donc, vous gardez vos opinions pour vous mais vous vous faites le porte parole de l'ADEME. Ce qui montre votre positionnement. Et sans doute votre financement....

Enfin, vous auriez été sur les marchés avec moi pour informer et accueillir les touristes vous auriez vu la réalité de l'éolien industriel. Toutes ces réactions horrifiées. "ne laisssez pas faire ça ici". Pas dans un pays aussi magnifique. Nous nous en avons chez nous, c'est un véritable enfer. Oui, quand Actuenvironnement se souciera de tous ceux qui vivent cet enfer et leur donnera la parole?
Quand cessera-t'on de mépriser la souffrance des populations? Quand comprendra t'on que l'éolien est un véritable massacre des terroirs et de plus inutile et couteux pour la collectivité?

Efflam | 12 novembre 2006 à 04h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Bilan

Ou trouve-t-on une étude exhaustive et menée scientifiquement sur l'environnement?

Même chose concernant le bilan énergétique de l'installation d'une éolienne, de sa maintenance,de son remplacement?

dt | 14 novembre 2006 à 11h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:conso annuelle d’électricité

"Subventions (ADEME, Conseils Régionaux) jusqu'à 70% (matériel + pose) + crédits d'impôts (jusqu'à 40% sur le matériel) + TVA à 5,5% (fourniture + installation) + tarif de rachat de l'électricité par EDF supérieure au prix de vente sur le réseau.
Je crois que tout est dit. "

Actuellement je vis en ville, si je veux consommer de l'électricité provenant d'énergie renouvelable, je suis obligé de me tourner vers des opérateurs "industriels" qui produisent à l'échelle industrielle du renouvelable.
Malgré toutes les subventions du monde, je ne peux pas acheter un bout de terrain et installer une éolienne (qui ne sera jamais à côté de chez moi) alors que j'aimerais déjà m'acheter un appartement.


"Comment compense-t-on alors les périodes de creux où les éoliennes ne tournent pas (vents trop violents ou pas assez forts)? Par des générateurs à pédales? "

Les éoliennes ne sont que des sources d'appoint qui permettent de stopper une centrale thermique ou hydraulique quand le vent est suffisant. A travers les différents réseaux européens, tous différents, l’éolien “industriel” permet de diminuer l’émission de gaz à effet de serre mais pas d’augmenter la production d’électricité.

kil | 14 novembre 2006 à 20h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Expertise complète de qualité et indépendante !!

Sur le site de Jean-Marc JANCOVICI, ingénieur et expert indépendant en énergie/environnement : www.manicore.com

Fragued | 14 novembre 2006 à 20h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:des choix à faire

Je partage tout à fait votre position sur l'impact négatif de l'éolien sur l'environnement (au désespoir de mon épouse qui est salariée d'un groupe national de production éolienne, mais bon !!).
Le choix de cette énergie ne peut être pour le moment qu'un choix marginal à utiliser avec parcimonie.

En revanche, vos positions tranchées sur l'attitude de la rédaction d'Actu-Environnement ne me semblent absolument pas fondées.
Utilisateur du forum depuis un certain temps, je peux vous assurer de l'expression des avis pluriels et de la liberté de chacun. Des interventions de toutes sortes se voient publiées, certaines jouant même avec les limites de la grossierté. La censure n'agit que lorsque certaines limites sont franchies ou des liens internet sont edités.

Pour vous faire une meilleure idée de ce que j'avance, tapez "EOLIEN" sur le moteur de recherche sur le site (Actu-Environnement) et lisez les réactions aux articles.

Cordialement

Fragued | 14 novembre 2006 à 21h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Un calcul bizarre !

pour info ( çà n est pas mentiionné dans l'article, je crois ?)
afin de pouvoir etre comparée entre elles, les statistique de consommations annoncées en matiere d'ENR le sont toujours " hors chauffage" , vous le constaterez si vous pour suivez vos investigations sur le domaine.
ce choix est fait pour s'affranchir , justement des erreurs dues au mode de chauffage qui n est pas forcement électrique....;
Bonne prospection à vous.

cyryus | 23 janvier 2007 à 11h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:conso annuelle d’électrici

Je ne tomberai pas, je ne tomberai pas, je ne tomberai pas....

N'est-ce pas là, la méthode coué dans ce qu'elle de plus grand ?

Ce que dit Gilbert finit par me convaincre... N'y a-t-il pas d'autres arguments plus percutants à lui opposer ?

Je vous le dis, les énergies renouvelables sont une Supercherie. Au mieux elles augmentent la production et la surconsommation, en vrai elles ne contribuent en rien au facteur 4, si nécessaire à cette planète. N'était-ce pas là la conclusion d'Al Gore et d'autres politiques du GIEC ?

Le solaire thermique à pour lui de remplir un besoin : l'eau chaude. Le bois permet de se chauffer. Ce sont de réelles énergies d'avenir qui répondent à de vrais besoins.

Le PV ou l'éolien produisent de l'éléctricité certes, mais où sont les campagnes de sensibilisation pour réduire sa consommation en électrons ? Nulle part, pensez-vous. Enfin, mis à part ceux qui en site isolé consomment cette électricité, les autres profitent bien d'une rente grâce à EDF.

Cela ne vous interpelle-t-il pas ? On vend sur le réseau, plus cher de l'électricité éolienne et on achète de l'électricité nucléaire ou thermique peu chère pour sa consommation...

L'avenir n'est pas aux énergies renouvelables, n'en déplaise, mais bel et bien à la sobriété énergétique.

Poil_a_gratter | 14 avril 2008 à 20h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:conso annuelle d’électrici

Tout consommateur que vous êtes, l'électricité "verte" acheté à des opérateurs industriel ne sera verte que virtuellement puisque impossible à produire ou a transporter sur de longues distance. Comme pour les opérateurs téléphoniques, on achète/revend des volumes à des prix variables.

On vous garantit juste que cette électricité verte à été produite, mais pas forcément consommée. Quand on sait que l'on ne peut pas stocker, vous imaginez bien que l'éolienne qui tourne chez Durand à tataouine ne peut alimenter un banlieusard ou un parisien, hormis par une vision de l'esprit. Pour preuve, quand le vent tombe au 14 juillet et que l'on approche de 23h00, les foyers achetant verts sont-ils coupés ?

L'avenir n'est pas à produire vert, mais à consommer raisonnablement.

Poil_a_gratter | 14 avril 2008 à 20h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…