Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

9000 professionnels de la filière du solaire thermique sont désormais labellisés Qualisol

Créée dans le but d'assurer la qualité des installations des systèmes d'énergies renouvelables, l'association Qualit'Enr annonce que l'appellation Qualisol spécifique aux installations solaires thermiques a été délivrée à plus de 9000 professionnels.

Energie  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com
Gérée depuis 1999 par l'ADEME dans le cadre du Plan Soleil, l'appellation Qualisol a été créée pour assurer aux consommateurs de bénéficier d'une prestation de qualité lors de l'installation d'un chauffe-eau solaire individuel (CESI) ou d'un système solaire combiné (SSC). Depuis janvier 2006, cette appellation est sous la responsabilité de l'association Qualit'Enr qui regroupe cinq entités professionnelles nationales* et qui en assure la promotion et la gestion. Après six ans d'existence, la marque Qualisol a été délivrée à plus de 9.000 professionnels sur 10.000 dossiers déposés. Ce succès est à l'image du marché du solaire thermique qui devrait doubler une nouvelle fois en 2006 en France alors que la croissance européenne du secteur devrait se situer autour de 35 à 40%. Ce dynamisme français se traduit par l'installation de 300.000 m2 de panneaux solaires thermiques, faisant passer le pays au second rang devant l'Autriche mais loin derrière l'Allemagne où un total d'1,25 millions de m2 de panneaux solaires devraient être installés d'ici à la fin de l'année.

Face à ce constat, l'association Qualit'Enr se dit satisfaite et rappelle l'objectif d'installation de 200.000 CESI par an en 2010 fixé par la loi sur l'énergie du 13 juillet 2005. Avec 30.000 CESI installés pour l'année 2006, la marge de progression est considérable. Pour répondre aux objectifs, l'association mise sur la marque Qualisol et sur l'engagement des professionnels dans cette démarche qualité. Elle a d'ailleurs modifié les règles du jeu depuis qu'elle en a la gestion. Pour bénéficier de la marque, les professionnels doivent désormais justifier d'un volume minimum d'activité régulier soit l'installation d'au moins trois CESI au cours des trois dernières années ou d'une formation spécifique validée par Qualit'EnR. Parallèlement et dans tous les cas, le professionnel signe la charte Qualisol qui énonce dix engagements de bonne pratique et de qualité des services apportés au client final. Ces engagements portent sur le respect des obligations de l'entreprise, des règles professionnelles et sur la qualité des informations, des conseils et des prestations fournis aux clients particuliers, avant, pendant et après la mise en œuvre et la mise en service des matériels solaires.
Par ailleurs, le dispositif Qualisol prévoit désormais un engagement triennal de l'entreprise assorti d'un référencement millésimé (Qualisol 2006, Qualisol 2007…) soumis à des conditions. Ainsi la marque est valable trois ans. Si le professionnel souhaite la renouveler, il doit déposer un nouveau dossier. Pour le particulier, la date de délivrance de la marque est donc très visible et garantie en quelque sorte la « fraîcheur » de la certification. Pour l'association Qualit'Enr, ces millésimes permettent d'adapter très vite et d'une année sur l'autre les critères de la marque à l'évolution du marché.
Enfin, pour pouvoir assurer l'indépendance financière du dispositif, l'accès au millésime de l'appellation est désormais soumis à une redevance annuelle qui s'élève par exemple à 100€ pour 2006. En contrepartie, l'association met à disposition des entreprises bénéficiaires des nouveaux services comme la publicité de la marque Qualisol, la diffusion des entreprises labellisées, etc.

Outre la mise en œuvre de ces nouvelles dispositions, l'association Qualit'Enr a de nombreux autres projets pour 2007 : mise à jour du cahier des charges sur les chauffe-eau solaires, renforcement des audits et de la formation des professionnels, création d'un « club professionnels» spécifique au SSC avec un référentiel spécifique, développement de marques similaires comme Qualibois en janvier 2007 et QualiPV pour le solaire photovoltaïque au printemps 2007…
Elle prévoit également de lancer un label sur le matériel. En effet, en tant qu'établissement public l'ADEME ne doit plus communiquer sur les matériels éligibles aux aides régionales ou aux crédits d'impôts. Cette fonction est désormais à la charge des professionnels. Pour l'instant c'est l'association Enerplan qui se charge de publier la liste des systèmes qui répondent aux normes européennes désormais prises en compte pour l'éligibilité aux crédits d'impôts. Pour 2007, Qualit'Enr prévoit donc de remplacer cette liste par la délivrance d'un label pour les CESI et les SSC.

Toutes les nouvelles orientations de Qualit'Enr ont été présentées par l'association à l'occasion du salon Eco-Bulding Performance qui s'est tenu les 8 et 9 novembre derniers à Paris. Cette première édition a permis aux mondes de la construction et de l'immobilier, aux secteurs privé et public, aux constructeurs, investisseurs et utilisateurs de venir découvrir toutes les innovations pour la construction, la rénovation et la gestion durable des bâtiments. 4200 visiteurs sont ainsi venus rencontrer une centaine d'exposants et participer aux différentes conférences organisées pour l'occasion.


*La CAPEB (Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment), ENERPLAN (association professionnelle de l'énergie solaire), l'UCF (Union Climatique de France), l'UNCP (Union Nationale Couverture Plomberie) et le SER (Syndicat des Energies Renouvelables)

Réactions2 réactions à cet article

 
Chauffe eau adapté demandé

Aujoud'hui tout est fait pour répondre aux besoins de la famille de 4 personnes. Il est temps de penser aux "foyers" de 1 à 2 personnes avec des chauffe-eau de 50, 75, et 100 Litres. Les propositions fonctionnent sur 200 litres minimum voir 300 litres!
Ce n'est pas raisonnable pour un ou deux personnes.

irisyak | 15 novembre 2006 à 10h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Glorification hâtive ?

"Ce dynamisme français se traduit par l'installation de 300.000 m2 de panneaux solaires thermiques, faisant passer le pays au second rang devant l'Autriche mais loin derrière l'Allemagne où un total d'1,25 millions de m2 de panneaux solaires devraient être installés d'ici à la fin de l'année. "

N'est-il pas un peu démagogique et ridicule de se glorifier que la France ait installé une plus grande superficie de panneaux solaires thermiques que l'Autriche ??
Pour mémoire, l'Autriche est un pays environ 6,5 fois plus petit que la France et 7,25 fois moins peuplé...

Il serait donc plus honnête de comparer le nombre de m² (ou de mm²...) installés par habitant ! Et dans ce cas là, la France est loin d'être une bonne élève et est même franchement en retard par rapport à ces voisisns européens...

Alex

Alex | 16 novembre 2006 à 14h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Collectivité, propriétaire : votre site peut-il accueillir un projet EnR ? RES