En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Appréciée des Français, l'énergie éolienne double sa capacité de production en 2006

Même si l'énergie éolienne a vu sa capacité de production d'électricité doublée en 2006, elle ne pèse encore que très peu dans la consommation électrique globale. Le 5ème colloque national éolien a été l'occasion de faire le point sur la filière.

Energie  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
   
Appréciée des Français, l'énergie éolienne double sa capacité de production en 2006
   
Avec 1.337 MW installés début novembre en France, le parc éolien opérationnel devrait atteindre 1.500 MW à la fin de l'année soit de nouveau un doublement du parc installé pour 2006, indique l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME), qui a organisé à Amiens un colloque national sur le thème «L'éolien: un atout pour les territoires» du 16 au 18 novembre dernier.

Pour sa 5ème édition, ce colloque national éolien a réuni plus de 900 participants montrant l'intérêt croissant que suscite l'énergie éolienne auprès des acteurs de l'énergie. Le développement des ENR s'est considérablement accéléré (solaire, bois éolien) mais c'est l'énergie éolienne qui, bien que partant de très bas, se développe le plus rapidement, avec une progression du parc éolien de l'ordre de 60% entre 2001 et 2004.

La France reste cependant loin derrière ses voisins européens et notamment l'Allemagne et l'Espagne qui ont des parcs éoliens de puissances respectives de 18.428 MW et 10.027 MW. Ainsi, compte tenu de ce décalage historique, la dynamique du marché français cette année a été plus rapide que dans les autres pays européens.
Aujourd'hui le marché français est désormais incontournable selon l'ADEME. La présence sur le marché national des quatre leaders mondiaux du marché éolien (Vestas, Gamesa, Enercon, General Electric Wind Energy) semble en effet le prouver.

Toutefois même avec cette forte progression, l'éolien reste encore marginal dans la production d'électricité française. La barre du térawattheure (1.061 GWh) de production éolienne a été franchie pour la première fois en 2005 et représente seulement 0,22% de la consommation intérieure d'électricité française. Par rapport à la production d'électricité produite à partir de sources d'énergies renouvelables, elle a représenté 1,9 % de l'hydroélectricité (58,2 TWh en 2005) et 25 % du total des autres sources renouvelables (4,0 TWh en 2005, y compris l'énergie éolienne). Avec un ratio de 2.300 kWh/foyer et 2,7 personnes par famille, l'éolien a ainsi couvert en 2005 l'équivalent de la consommation d'électricité domestique spécifique (hors chauffage) de 1,24 millions d'habitants, soit environ le total de la consommation des habitants intra muros des villes de Marseille et de Lyon (respectivement environ 797.000 et 445.000 habitants).

Mais même avec le rythme de croissance actuel, les objectifs sembleront difficiles à atteindre. L'arrêté PPI du 7 juillet 2006 fixe en effet des objectifs ambitieux de développement de parc éolien : 13.500MW en 2010 dont 1.000 MW en mer et 17.000MW en 2015 dont 4.000MW en mer. Or compte tenu du retard français, pouvoirs publics et professionnels savent que cet objectif sera difficile à atteindre. Pour le Syndicat des énergies renouvelables (SER), près de 10.000 MW pourraient être opérationnels en 2010 mais à condition que les obstacles d'aujourd'hui soient levés et que n'en surgissent pas de nouveaux. Ce développement sera largement tributaire de la bonne mise en œuvre d'un cadre réglementaire.

La loi POPE du 13 juillet 2005 supprime le seuil des 12 MW nécessaire à l'obligation de rachat par EDF de l'électricité produite, mais institue des zones de développement de l'éolien. Le dispositif d'obligation d'achat (8,2 centimes d'euro par kWh) est désormais réservé aux installations implantées dans le périmètre des zones dites de développement de l'éolien (ZDE) arrêtées par les préfets sur proposition des communes concernées, en fonction de leur potentiel éolien, des possibilités de raccordement aux réseaux électriques, de la préservation des paysages, des monuments historiques et des sites remarquables et protégés. Une période transitoire de deux ans doit permettre une évolution sans heurt du système actuellement en vigueur vers le système des ZDE.

Par ailleurs, ces dernières années ont vu la réalisation de progrès technologiques de la filière éolienne concernant notamment l'impact acoustique. Le bruit aérodynamique a été réduit par l'utilisation de nouveaux profils de pales et de leurs extrémités. Le bruit mécanique est, quant à lui, extrêmement réduit par rapport aux éoliennes de « première génération » : les constructeurs ont, en effet, mis au point depuis plusieurs années, des engrenages très silencieux, des arbres de transmission sur coussinets amortisseurs ou encore des nacelles capitonnées, explique le SER.
Comme toute nouvelle construction, les émissions sonores des parcs éoliens ont été soumises à la réglementation des bruits de voisinage (décret du 18 avril 1995 et circulaire du 27 février 1996) qui repose sur l'évaluation de l'émergence chez le voisin du bruit particulier. Cette réglementation vient d'ailleurs d'être renforcée avec la publication d'un nouveau décret. Mais il reste encore à régler le problème de la perturbation électro-magnétique des radars météo et militaires.

Globalement, l'éolien a encore devant lui beaucoup d'obstacle à surmonter comme l'opposition de certaines associations ou les lenteurs administratives, politiques voire économiques... mais pour la présidente de l'ADEME, Mme Pappalardo, il devrait y arriver si les acteurs impliqués, services de l'état,collectivités locales, professionnels et ADEME, n'oublient pas que le maître mot reste la concertation.
Mme Pappalardo a d'ailleurs rappelé sa confiance puisque, d'après elle, la population est vraiment favorable au développement de l'éolien.
En effet, selon le dernier sondage réalisé par le cabinet LH2 pour l'ADEME en septembre dernier, les Français plébiscitent de plus en plus l'énergie éolienne. Ils sont 93% à souhaiter voir cette énergie se développer. L'énergie éolienne est désormais bien connue du grand public : 92 % des interrogés au niveau national connaissent l'énergie éolienne contre 87 % en 2003.
Les répondants situés dans les communes où sont implantées des éoliennes expriment de plus les attitudes les plus positives vis-à-vis de l'éolien : 85% des interrogés estiment tout à fait positif, à positif la présence d'un parc éolien dans leur environnement proche.
Plus frappant encore, alors que 12% des Français interrogés sur un échantillon national disent ne voir aucun inconvénient à l'énergie éolienne, ce taux atteint 30% chez les personnes habitant à proximité d'un lieu sur lequel se trouve une éolienne !

Si l'inconvénient principal réside dans l'atteinte au paysage pour 44% des sondés reléguant ainsi le bruit au deuxième rang, spontanément, c'est le terme d'énergie propre qui revient le plus souvent pour qualifier les avantages de l'éolien, aussi bien dans l'échantillon national (78 %) que dans les zones d'implantation ou de proximité. Les qualificatifs d'économique (surtout au niveau national) et d'écologique viennent en second lieu.

Ainsi, si l'éolien jouit majoritairement du soutien des Français, il ne fait pas l'unanimité : dans la nuit de vendredi à samedi dernier, une éolienne du parc de Roquetaillade dans l'Aude a été détruite par un incendie criminel. Un sabotage fermement condamné par le SER, sa branche éolienne, France Energie Eolienne (FEE), Planète éolienne (la fédération des associations locales de promotion de l'énergie éolienne) et la Fédération EAF (Syndicat professionnel de producteurs d'électricité d'origine renouvelable). Les professionnels tiennent à manifester leur solidarité avec leur adhérent, la Compagnie du Vent, victime de ce sabotage. De telles actions ne peuvent que susciter la réprobation et l'indignation, a déclaré le SER dans un communiqué tout en précisant que de telles actions ne peuvent, en aucune façon, être portées au débit des partisans du développement durable et des organisations écologistes qui, bien au contraire, encouragent le développement de l'énergie éolienne dans notre pays.


* Sondage réalisé en septembre 2006 par LH2 pour l'Ademe par téléphone auprès de 2.462 personnes représentatives de la population française selon la méthode des quotas.

Réactions68 réactions à cet article

 
Re:Re:ras le bol

C'est clair anonyme. On peut discuter, être ferme, mais être respectueux.
Puisque nous sommes sur l'éolien, il y a une question qui me turlupine : Imaginons nous à l'été 1976. Un anticyclone a campé sur l'Europe, et plus particulièrement sur la Manche, ce de février à septembre inclu. Avec canicule en prime. Pas un souffle d'air pendant pratiquement 6 mois. Le Kent et la Normandie cuits !
Que se passerait il avec les "éoliennes" aujourd'hui, si ce phénomène se reproduisait ?
Merci de m'informer avec précision.

aquatique
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:ras le bol

Par contre il est bien evident que nous ne denigrerons pas ces merveilleux pylones de lignes à très haute tension, qui sont beaucoup plus dangereuses pour la biodiversité que les éoliennes...

monom
 
Signaler un contenu inapproprié
 
ras le bol

Cette fois-ci c'est bon. Il faut qu'actuenvironnement arrête de nous prendre pour des cons avec leur propagande éolienne.
je me désabonne

efflam | 23 novembre 2006 à 04h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:ras le bol

Ras le bol du Nucléaire, menace fatale pour la Terre et ses Habitants des générations futures. Vive la "propagande" pour les Energies propres & renouvelables.
Je m'abonne à Actu-Environnement.

Ludal | 23 novembre 2006 à 10h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:ras le bol

En quoi le contenu de la news est propagandiste? Qu'est-ce qui n'est pas vrai dans cette news? Ton message n'est-il pas propagandiste?

ric | 23 novembre 2006 à 10h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:ras le bol

Et après le désabonnement à la lettre d'information, tu iras t'occuper des actions de sabotage des éoliennes ; je le parie mon cher Ludal.

Fastoche de s'attaquer à un moulin : déjà Don Quichotte le faisait il y a longtemps...
Il me semble que tu aurais besoin, et vite, d'un Sancho Panza pour tenter de t'ouvrir les yeux (à défaut de l'esprit).

Imaginons-nous un seul instant que des actions criminelles analogues se soient produites contre des centrales nucléaires ?
Nous ne serions probablement pas là pour en dabattre.

Et là est toute la différence, cher Don Quichotte, entre ces deux formes de production de l'énergie : l'une tu peux l'attaquer concrètement, sans que les conséquences soient irréversibles. Pas l'autre.

Bon sabotage.

Syrius | 23 novembre 2006 à 10h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:ras le bol

Je te demande pardon, mon cher Ludal.

Je voulais m'adresser au dénommé " efflam ".
Avec un pareil pseudo d'ailleurs, on peut se demander si ce n'est pas lui qui était à l'origine de l'incendie...

Syrius | 23 novembre 2006 à 10h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:ras le bol

Ras le bol de l'éolien! Ras le bol du nucléaire!,Ras le bol des centrales à fioul, au gaz et à la houille!
Bientôt, il ne nous restera plus que le home trainer équipé d'une dynamo pour faire notre électricité!
Je serais curieux de savoir combien ces braves gens qui en ont autant ras le bal, consomment de kWh chez eux?

jfj | 23 novembre 2006 à 11h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:ras le bol

La publicité sue l'éolien est mensongère quand on écrit que l'énergie éolienne a ainsi couvert en 2005 l'équivalent de la consommation d'électricité domestique spécifique (hors chauffage) de 1,24 millions d'habitants, soit environ le total de la consommation des habitants intra muros des villes de Marseille et de Lyon (respectivement environ 797.000 et 445.000 habitants).!!
Il s'agit là de moyenne ! Mais les gens ne vivent pas "en moyenne" et que se passe -t-il en période hivernale anticyclonique lorsqu'il fait 0°C et qu'il n'y a pas de vent ? Comment font alors les marseillais et les lyonnais ?? Ne font-ils pas appel à ce moment là au courant fourni par des centrales à fioul pourvoyeuses de gaz à effet de serre ??

jef | 23 novembre 2006 à 11h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Elevons le débat !!

Pourquoi toujours opposer éolien et nucléaire ??
La France ne reviendra pas sur sa politique énergétique ; la puissance nucléaire sera maintenue et l'éolien sera accru de quelques milliers de MW par an.
Quelle que soit votre opinion, il convient donc d'investir aujourd'hui en achetant aussi bien des actions AREVA que des actions THEOLIA, AEROWATT ou EDF Energies Nouvelles...
Ce qui orientera le débat énergétique à l'avenir, c'est le réchauffement climatique et donc les emissions de GES et pour ma part, le nucléaire garde un avantage certain sur l'éolien tant que l'on ne maîtrisera pas économiquement le stockage de l'éléctricité...

Fragued | 23 novembre 2006 à 12h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:ras le bol

La rédaction d'actu-environnement.com vous laisse la liberté de vous exprimer, alors nous vous demandons en retour :

1/ de ne pas formuler des propos diffamatoires

2/ de ne pas être vulgaire

En vous remerciant!

Anonyme | 23 novembre 2006 à 12h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:ras le bol

@efflam : tu as tout à fait le droit de trouver une chose scandaleuse... par contre, je trouve dommage que tu nous expliques même pas pourquoi....

@ Fragued : je suis tout à fait d'accord avec toi ! à 100 % !

et enfin @ jef : je voulais dire que je ne comprends pas très bien ton raisonnement... Oui il est vrai que tes 1,24 M d'habitants vont utiliser de l'énergie "non-renouvelable" à certains moments... mais à d'autres moments ça sera 1,5 M d'habitants qui utiliseront de l'électricité éolienne... comme tu le disais c'est une moyenne, et c'est elle qui compte !!
Et de toute façon, ce chiffre de 1,24M d'hab est seulement là pour illustrer et fixer les idées. Il n'y a pas de "personnes éoliennes" ou de "personnes nucléaires" qui consomment de l'électricité venant exclusivement d'une seule source. Par exemple, en écrivant ce post, je consomme surement de l'électricité nucléaire, avec un peu d'hydraulique et peut-être un peu d'éolien... et ces proportions varient en fonction de la production et de la demande.
Par contre, là où je te rejoints (et je rejoints également Fragued), l'éolien a, intrinsèquement, un problème de régularité de la production. En conséquence, un parc électrique 100% éolien est impossible et il doit forcément être mis en réseau avec d'autres sources d'énergie (pétrole, nucléaire mais aussi solaire ou hydraulique...).

Mais ce qui est sûr, c'est que chaque kWh produit par une éolienne permet d'économiser quelques gouttes de pétrole ou quelques milligrammes d'uranium ! Et c'est bien ça le but !!

Alex | 23 novembre 2006 à 13h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:ras le bol

Je ne pense pas que l'objectif ait été de te prendre pour un con. Les infos figurant sur l'ensemble du site sont, je le trouve, souvent très objectives décrivant des faits. Si ces faits te déplaisent dommage pour toi mais ne mélange pas propagande et information.

D'autant plus que la propagande réelle l'est beaucoup plus en faveur du nuke ou du gas naturel présentés par AREVA ou GDF comme énergies propres... Nucléaire = 0 CO2 et les petites affiches sur les bus "écolos" ce bus roule au gas naturel ... ou de l'industrie automobile qui prétend faire des voitures propres (combien de kilos de CO2 juste pour aller chercher du pain ?)

En conclusion si tu n'a pas envie de voir de modernes moulins à vent dans on champ de vision, vas habiter à Flamanville ou à Chooz ou au Tricastin ou à Cadarache ou n'importe ou en ville (là t'as vraiment le choix) mais évite de baver sur une communauté qui essaie de faire progresser notre civilisation médiocre vers quelque chose de meilleur.

Merci de revoir ta conception du mot propagande, si tu veux on en discute !

effectivement cette fois ci c'est bon, l'éolien se développe !

Nomis | 23 novembre 2006 à 14h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 
fond du débat?

Moi je me pose la question de l'éthique des promoteurs de parcs éoliens qui se sont lancés là dedans quand on s'est mis à hautement "subventionner" cette énergie. Je pense que c'était à l'Etat de s'en charger et pas à des financiers d'en profiter! Si ça rapporte à ces derniers pourquoi est-ce que lui ne s'y est pas engagé, si ce n'est par manque de courage politique?! (pas la peine de réagir sur les finances de l'Etat, je suis au courant!!!)

Par ailleurs, et surtout, on aura beau faire de l'énergie propre, si au final il n'y a pas de réduction de notre consommation énergétique, il n'y a pas de gain environnemental mais une surenchère. Je ne suis pas convaincu que lorsque les éoliennes tournent il y ai un mécanisme de régulation faisant ralentir réellement la production dans les centrales?

Il s'agit donc, à mon avis, de ne pas être dupe. Entre le discours tenu et la réalité il y a sans doute un réelle différence. Il faut aller jusqu'au bout de la démarche pour qu'elle aille vraiment dans le bon sens.

Si quelqu'un peut m'éclairer sur ces interrogations, je suis à l'écoute.

En attendant je suis très content que l'éolien se développe, trouve les éoliennes très esthétiques et peu bruyantes, et pense que la législation commence à être très bien faite pour encadrer et contrôler positivement la réalisation des projets.

Je serais donc prêt à en prendre une dans mon jardin et ne souffre pas du phénomène NIMBY...

sam | 23 novembre 2006 à 17h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:fond du débat?

Je crois que depuis toujours la production d'électricité est assurée en partir par des entreprises privées (compagnie du rhone, charbonnages de france...). Aujourd'hui le développement de l'éolien se fait en partie dans ce principe.

Le développement de l'éolien est un impératif (comme l'ensemble des énergies renouvelables) et des objectifs fixés par l'europe et le gouvernement. Les énergies renouvelables ont aujourd'hui besoin d'un soutient économique. Et afin d'atteindre les objectifs de puissance installée (10 GW en 2010) des tarifs de rachat ont été mis en place afin d'accélerer le développement des parcs éoliens.
Et il n'y a pas que des développeurs éoliens privés sur le marché, puisque EDF énergie nouvelle en fait partir et doit posséder quelque chose comme 40% de la puissance installée en France.

Une petite note historique, le nucléaire aussi a été subventionné à l'origine, mais pas via un tarif d'achat, via une recherche subventionné par l'impôt... Toutes les filières ont besoin d'un coup de pouce pour décoler.

Aujourd'hui, l'objectif n'est pas de remplacer le nucléaire par l'éolien. C'est plutot de remplacer un maximum de centrales thermiques et de compenser l'éternelle augmentation de la consommation française...

pense | 23 novembre 2006 à 20h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:fond du débat?

Pourquoi les promoteurs se seraient lancés dans cette opération quand ce n’était pas rentable? Pour faire couler leur boite et mettre leurs employés au chômage?
Le développement durable (c'est dommage mais c'est comme ça), c'est développement économique, environnement et responsabilité sociétale (ce qui implique ne pas jeter à la rue ces employés pour avoir investi dans un projet écologiquement noble mais économiquement catastrophique).
La vie est ainsi faite.

PS : Pour les écologistes anti-éoliennes, je suis désolé que cette énergie soit une énergie renouvelable, qui ait un fort potentiel de développement sauf quand il n’y a pas de vent. Je suis désolé qu’elles gâchent votre vue par la fenêtre le matin au petit déjeuner. Je suis désolé qu’elles vous empêchent de dormir par ses bruits insupportables et traumatisants. Je suis désolé qu’elles vous hypnotisent et vous désorientent par leurs phénomènes stroboscopiques. Mais s’il vous plaît, arrêtez de nous prendre pour des imbéciles et avouez que tout les arguments que vous sortirez ne sont là que parce que vous ne voulez pas d’une éolienne près de chez vous. Soyez honnêtes et on vous écoutera peut être un plus.

kil | 23 novembre 2006 à 20h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:fond du débat?

Pour kil et pense, si vos interventions sont censées répondre à mes interrogations je n'y ai pas trouvé mon compte...

sam | 23 novembre 2006 à 20h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:ras le bol

Je tiens à répondre à ta question car elle est symbolique d'une inconpréhension du fonctionnement système électrique.

L'électricité produite par n'importe qu'elle source de production d'électricité est injectée sur le réseau, y circule puisqu'elle ne se stocke pas et est ensuite consommée là où le besoin s'en fait sentir. Aussi, le courant que tu reçois chez toi peut aussi bien venir de la centrale électrique la plus proche que de celle située à l'autre bout de la France.

Ainsi, si le cas de la canicule de 76 venait à se reproduire, les éoliennes de Normandie ne produiraient aucun courant mais celles de Bretagne ou de la Beauce ou de n'importe où ailleurs se chargeraient de palier à ce manque. C'est le principe de RESEAU.

On pourrait même rajouter que le courant peut également nous être fourni depuis l'étranger puisque le réseau est maintenant européen.

C'est donc bien le principe de moyenne qui compte (en référence à une autre réaction un peu plus haut).

Anonyme | 24 novembre 2006 à 12h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:ras le bol

Voilà tout l'intérêt de ces mouvements d'humeur. Il nous sortent du ronronnement des débats stériles sur l'éolien. Voir toutes les réactions que ce post à suscité. Exactement comme l'éolienne qui a pété dans l'Aude. Alors là, tout le monde s'est demandé s'il y aurait pas des problèmes.
maintenant ne pas voir la propagande de l'ADEME et de ses satellites c'est faire preuve d'une grande naïveté. Et avaler la pilule que l'éolien remplacera le nucléaire c'est faire preuve d'un infantilisme écologique qui fait le plus grand bonheur des marchands d'éoliennes.
Pour finir, parce tous ces discours sont au bout du compte stériles, j'espère que celui qui veut mettre une éolienne dans son jardin verra son souhait rélaisé. Il comprendra. Mais avant, comme je suis quand même sympa, je l'invite à visiter des amis qui vivent dans la zone d'Ally et qui ont vu leur qualité de vie ruinée au point de vouloir démménager mais bien sûr de ne pas trouver preneur. 50% de dévaluation immobiliaire sur zone. si on trouve un pigeon. Donc accepter l'éolien à côté de chez soi c'est accepter de se faire voler la moitié de son bien. Je dis ça, mais mon problème est plus vaste : il s'agit juste de comprendre que l'éolein est destructeur à grande échelle de la biodiversite celle-là même qu'il est impératif de préserver si nous voulons que nos enfants puisse avoir une toute petite chance de vivre. Pour le reste, être pour l'éolien c'est n'avoir rien compris à rien.

efflamm | 24 novembre 2006 à 13h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:ras le bol

Pardon? j'ai cru mal comprendre vos propos concernant la biodiversité ...

tout d'abord les éoliennes ne perturbent que très peu la biodiversité, cela concerne seulement l'avifaune nicheuse qui évite la nidification dans un périmètre allant de 100 à 300 m autour des machines, toutes (sans exceptions) les autres espèces ne sont absolument pas dérangées par la présence d'aérogénérateurs, contrairement aux sources conventionnelles de production d'électricité que ce soit le nucléaire par l'implantation de centrales immenses (plusieurs km² contre un diamètre de 4 m pour une éolienne avec possibilité de poursuivre les cultures...), de stockage de déchets dans des couches soit disant stables, que ce soit des particules (PM 2.5 bien sales celles là) issues des combustions de charbon ou fioul, c'est même moins perturbateur qu'une mini centrale hydraulique... Alors ce genre de mensonge vous pouvez aisément vous en passer. Vous lirez au passage les rapport de la LPO sur l'impact des éoliennes de l'aude sur la migration (plus grand couloir migratoire d'europe..) et vous vous rendrez peut-être compte des vos erreurs.

Ensuite, je ne pense pas que l'ADEME fasse de la propagande, elle essaie juste de rattraper en vol un train qu'elle n'a pas su prendre à l'heure. il s'agit de combler 10 années de retard laxiste.

pour la pilule : quand on parle d'installer les éoliennes il ne s'agit pas de remplacer le nucléaire ce qui est de toutes manières impossible avec la consommation actuelle, mais de diversifier la production et l'amener vers des méthodes plus propres. Le plus gros travail restant est de faire changer les comportements des gens (peut-être une éolienne dans un paysage peut-être un symbole fort pour insister sur cette nécessité de changement)

Pour conclure, je suis désolé pour vos amis et leur argent, mais leur qualité de vie n'est pas franchement ruinée, les éoliennes leur privent elles le bon air frais des plateaux de la hautre loire ? les empêchent-elles d'avoir accès à la consommation, aux soins, à la culture ? Les empêchent elles de mener une vie descente ?
Je crois plutot qu'elles contribuent à tout ca, surtout quand la crise climatique fera éclater notre économie, nous serons bien contents de trouver ces éoliennes !
je dirais même d'après certaines enquetes menées sur le secteur de l'aude, les prix de l'immobilier n'ont pas évolué suite à l'implantation de plus de 100 MW dans le département.

en attendant un vrai débat national sur les orientations de notre société, je vous laisse à vos arguments bons pour des gens déjà infantilisés pour reprendre vos termes...

ne pas être pour l'éolien c'est très écologique effectivement. on pourrait même être pour la bougie...

Nomis | 24 novembre 2006 à 14h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:ras le bol

d'ailleurs je te croyais désabonné, mais que fais tu encore là ???

Nomis | 24 novembre 2006 à 14h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:ras le bol

je suis d'accord avec ton propos, sauf à la fin:

*un parc électrique 100% éolien est impossible et il doit forcément être mis en réseau avec d'autres sources d'énergie (pétrole, nucléaire mais aussi solaire ou hydraulique...). *

Le nucléaire n'est pas assez réactif pour ça (on l'allume pas en claquant des doigts)

Le solaire bof aussi. car par définition ça marche que le jour . sinon faut stocker l'energie. (et on en est pas vraiment capable pour le moment)

c'est pour ça qu'en général pour palier la fluctuation de l'éolien on mets des centrales à energie fossile type petrole, gaz ou charbon.

bastien | 24 novembre 2006 à 16h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:ras le bol

Pour combler notre incompréhension du fonctionnement du système électrique, j'ajouterai quelques éléments très importants que tu a oublié (volontairement? ) :

L'energie ne se stocke pas , mais elle se transporte très mal également.

de memoire, je crois qu'une centrale nucléaire (ou une tranche j'ai un doute. si quelqu'un sait, merci de corriger) tourne juste pour produire nos pertes de transport.

La "solidarité nationnale" à donc des limites.

L'éolien est donc une energie locale/régionale .



Je préciserais également que ces dernier temps, c'est plutot la france qui fourni de l'energie à ses voisins.

De plus je te rappelerais l'experience du bateau qui à fait sauter les plombs du réseau européen il y a pas si longtemps.

Le principe de moyenne est absurde, ce qui compte c'est la constance de la disponibilité d'energie. et ça c'est impossible (pour la france en tout cas) à garantir avec un système tout éolien.

bastien | 24 novembre 2006 à 16h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:ras le bol

OK,anonyme et merci pour tes précisions.
Un détail que j'avais négligé, concernant le sécheresse "pot au noir" de 1976 : c'est que toute l'Europe occidentale avait été touchée pendant de nombreux mois.

aquatique | 24 novembre 2006 à 16h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:ras le bol

Pour répondre à tes remarques:

- sur le solaire : tout à fait d'accord... mais je voulais juste signaler une piste intéressante (et totalement inexploitée...) qui est l'association éolien-solaire. Car en caricaturant, "quand ya pas de vent, ya du soleil" donc le solaire compense l'éolien...
En pratique c'est pas aussi beau, le système éolien-solaire a toujours besoin d'être relié au réseau des centrales classiques mais on a quand même une production bien moins irrégulière et sa dépendance est bien moindre...

- sur le nucléaire : il est tout à fait exact qu'on ne peut pas éteindre ou allumer un réacteur nucléaire par un claquement de doigt. Mais il existe néanmoins des moyens de régulations de ton réacteur !
Un réacteur n'est pas soit éteint, soit à 100%... Les mécanismes de régulations (il s'agit de barres de contrôle qui absorbent les neutrons et ralentissent la réaction en chaine) sont utilisés en permanence pour adapter de façon quasi instantannée, la production d'électricité à la demande. (et ça répond aussi au passage à la question de Sam : oui, il y a bien une adaptation des centrales en fonction du besoin)
C'est d'aileurs ce même mécanisme qu'on utilise pour arrêter une centrale.

Alex | 24 novembre 2006 à 17h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:ras le bol

"Pour le reste, être pour l'éolien c'est n'avoir rien compris à rien."

C'est pas plutot toi qui qui ne comprends rien à rien?

L'éolien n'est qu'une des composantes d'un systeme energetique non polluant. L'éolien est actuellement indispensable si on veut changer le systeme de production electrique "rapidement". Les autres composantes sont les economies d'energie, l'hydraulique, le solaire sous toutes ses formes, la biomasse, et d'autres.

Un systeme non polluant exclue totalement le nucléaire, le pire.

Sinon on peut tous crever en attendant la "révolution hydrogène" ou, plus drole encors, la fusion.

ric | 24 novembre 2006 à 17h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:fond du débat?

"Je pense que c'était à l'Etat de s'en charger et pas à des financiers d'en profiter! Si ça rapporte à ces derniers pourquoi est-ce que lui ne s'y est pas engagé, si ce n'est par manque de courage politique?!"

Il y a là un paradoxe de la fonction publique : une activité rentable dans le privée ne l'ai pas forcément dans la fonction publique (ex: Air France, SNCF, etc...).
La cause ? je sais pas trop... mais c de toute façon un autre débat....

Et puis il y a aussi autre chose : c'est beaucoup plus facile pour l'Etat (en terme de quantité de travail et de compétences) de subventionner que de faire soit même...

Alex | 24 novembre 2006 à 17h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 
L'éolien n'est pas écologique

Vos convictions vous conduisent à déballer toutes sortes d'incohérences qui montrent votre manque d'objectivité. Comparer la puissance d'une éolienne et d'une centrale nucléaire est une hérésie. Une centrale nucléaire produit l'équivalent de 15.000 éoliennes, son impact sur le territoire (donc l'environnement) est donc ridicule face aux dizaines de KM² pour les champs éoliens français.

Pour l'impact sur l'avifaune, je vous invite à aller faire votre footing matinal aux coeurs des différents parcs éoliens que compte le Languedoc-Roussillon. Vous constaterez par vous-même l'étendue des dégâts et à quel point la LPO se voile la face pour des intérêts non-avouables.

Enfin, au sujet du changement climatique, l'éolien est clairement une régression plutôt qu'une avancée car lorsque le vent ne souffle pas (ou trop fort), ce sont des centrales thermiques qui prennent forcément le relai des carences d'Eole, l'hydraulique de retenue ne servant qu'à couvrir une partie des pointes de consommation. L'éolien accentue par conséquent les emissions de GES.

M. MARTIN

M. MARTIN | 24 novembre 2006 à 17h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:ras le bol

"je crois qu'une centrale nucléaire (ou une tranche"
8% de la production electrique est perdue en transport

Soit un rendement moyen de 92% a cause du transport

Moi aussi "j'ajouterai quelques éléments très importants que tu a oublié "

Savais tu que les centrales nucléaires sont utilisées pour faire tourner les centrales hydrauliques a l'envers, et redébiter l'eau la journée?

Rendement de l'operation: autour de 50%. Pourtant ca n'empeche pas EDF de le faire depuis longtemps (et pour de bonnes raisons).

Ta remarque "La "solidarité nationnale" à donc des limites" sur les pertes sur reseau n'a donc aucune pertinence. Ce qui compte, c'est l'adaptation globale de la production a la consomation, quitte a perdre jusqu'a 50%, par moments.

"et ça c'est impossible (pour la france en tout cas) à garantir avec un système tout éolien"
Personne ici n'a parlé d'un systeme tout éolien

"De plus je te rappelerais l'experience du bateau qui à fait sauter les plombs du réseau européen il y a pas si longtemps"
Question black out, j'avais entendu parlé des suisses, de barages hydrauliques, de depassement de capacité de transport... et d'une certaine bourse de l'electricité...

ric | 24 novembre 2006 à 17h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:ras le bol

Si tu ne comprends pas que les éolienne est une véritable atteinte à la biodiversité c'est que tu ne te rends pas compte de leurs impacts sur les sols : 550 tonnes de béton par pieds minimum (multiplié par 35 dans ma zone = plus de 20000 tonnes de béton qui ne sera jamais enlevé. Avec détournement des sources. Routes d'accès de 7 m de large. Destruction de la flore, massacre des rapaces (voir les études étrangères pas la LPO. j'ai un ami ornithologue à l'année qui te racontera son entrevue avec LPO et qui a rendu sa carte après 20 ans d'adhésion). Etc. En général, les gens pro éoliens vivent dans les villes et ont une vision abstraite de ce que c'est sur le terrain. Moi, je met pas des bombes mais je lutte pour sauvegarder la biodiversité : restauration des zones humides etc. Et là aucune aide, pas un centime. Et pourtant, savez vous qu'en Lozère et en Aubrac l'eau de surface est polluée à 90% et que les sources disparaissent à cause des drainages subventionnés à 70%? Il suffit juste de rajouter une zone industrielle d'aérognérateurs et le pays est mort. Alors les proéoliens, vous faites qoui pour sauver la biodiversité dans les campagnes? je vous attends

efflamm | 24 novembre 2006 à 18h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:L'éolien n'est pas écologique

Vos convictions vous conduisent à déballer toutes sortes d'incohérences qui montrent votre manque d'objectivité.

"[Une centrale nucléaire] son impact sur le territoire (donc l'environnement) est donc ridicule"

Les dechets nucléaire vous trouvez ca ridicule? Tchernobyl ca vous fait rire? et la destruction des rivieres par l'eau chaude des systemes de regulation de temperature.

Pourriez vous nous donner votre adresse, on recherche des terrains pour enterrer des millions de tonnes de dechets toxiques?

"L'éolien accentue par conséquent les emissions de GES"
Vous croyez qu'on a installé les centrales thermiques depuis qu'on a planté quelques éoliennes? les centrales thermiques sont utilisés quand nucléaire + hydraulique ne suffit plus.

A l'heure actuelle, les éoliennes se substituent au centrales thermiques. Sans elles, nous bruleriont plus de gaz.

Je vous invite a faire un tour a Tchernobyl. (et a y découvrir les joies de votre technologie bien aimée)

ric | 24 novembre 2006 à 18h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:fond du débat?

EDF investit dans les énergies renouvelables (et l'état est toujours majoritaire d'EDF).
A moins que tu veuilles que ce soit le MEDD qui se lance dans cette opération (mais ils ont déjà du mal à faire en sorte que les DRIRE aient suffisant de personnel, alors créer un nouveau service énergie renouvelable...)

PS: Air France est rentable (et elles sont pas nombreuses dans le transport aérien)

kil | 24 novembre 2006 à 18h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:fond du débat?

ouais sauf que l'Etat n'est plus majoritaire chez Air France .

Alex | 24 novembre 2006 à 19h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:L'éolien n'est pas écologique

Tchernobyl est la conséquence d'une gestion centralisée d'un autre âge et d'un autre pays. Restons en France où 50 ans d'exploitation de centrales nucléaires nous révèlent le niveau de compétence acquis.

Le nucléaire produit des déchets mais ceux-ci sont vitrifiés et confinés, ne produisant par conséquent aucune atteinte à l'environnement. Leur stockage en surface est totalement maîtrisé et à l'avenir, ils seront enfouis en profondeur et n'auront aucun impact écologique.

Le réchauffement ponctuel et local des rivières est un phénomène marginal, qui ne se pose d'ailleurs pas pour les centrales en bord de mer. De plus, il est sans commune mesure avec le réchauffement global de tous les cours d'eau de la planète dû à nos emissions de GES.

Enfin, pour l'éolien et les GES, je vous rapelle que la production des aérogénérateurs est obligatoirement adossée à une production thermique qui intervient rapidement lorsqu'il n'y a plus de vent (ou trop) ce qui représente 75 % du temps.

Votre vision simpliste de l'utilisation de l'éolien semble vous aveugler. L'utilisation du thermique est complémentaire de l'éolien, comme du nucléaire d'ailleurs, à la grande différence près que le nucléaire fournit constamment le réseau...ce qui n'est pas le cas de l'éolien, tributaire de la météo...
Le thermique joue le rôle de tampon (rappel 75 % du temps) ce qui génère des GES.

M. MARTIN

M. MARTIN | 24 novembre 2006 à 19h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:ras le bol

Quand donc le peuple deviendra-t-il enfin intelligent et sortira-t-il de sa niaiserie??? Quand donc déglutira-t-il autre chose qu'un psittacisme de clichets??? ("je préfère une éolienne à une centrale nucléaire" par exemple, "les éoliennes c'est pour quand il y aura plus de charbon", "on dirait des moulins à vent"...etc)
Vous aurez remarqué que L'opposition aux éoliennes vient toujours de gens lettrés, cultivés, capables d'un sens critique et non des petites gens qui ressassent toujours des lieux communs?
N'en faisant pas partie, j'ai au moins l'humilité de m'interroger...et au final de les suivre!
Mais comme dit Lino Ventura: "Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait".
Les "cons", ce sont aussi des élus, maire de petit village et conseiller général (par exemple...)
Message édité par: Chat Botté, à: 2006/11/22 05:19

Chat Botté | 24 novembre 2006 à 22h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Elevons le débat !!

Tu parles d'élever le débat ?!! Toi qui cautionnes le système capitaliste et prônes l'achat d'actions. Tu sembles bien les connaître, vue tous les noms cités...
Quel niveau ! Mais surtout : quelle mentalité !!!!!!!!!!

Anonyme | 24 novembre 2006 à 22h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Le débat ne décolle pas !!

Vous semblez avoir la critique facile !!

Que nous proposez-vous comme alternative ?

Fragued | 25 novembre 2006 à 11h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:ras le bol

Pour couper cour à certaine remarque sans queue ni tête, je vous rapelle que quelle que soit la source d'EnR produisant de l'électricité, cette dernière et toujours basculer sur le réseau électrique national.
Donc en effet, chaqu'un de nous consomme en même temps de l'énergie d'origine renouvelable et non renouvelable. Et je dois dire heuresement car lorsqu'une des sources et défaillante c'est l'autre qui prend le relais.
Et le nucléaire ou les moyens dit "classique" de production d'électricité sont loin d'être aussi infaillible que ce qu'on veut bien croire (pour preuve la récente panne d'électricité qui a touché l'Est de la France et l'Allemagne).

Enfin, pour en revenir à l'éolien et à son problème réel d'intermittence, il est possible de maitre en parrallèle l'énergie hydraulique qui compensera les perte de production éolien et vis versa.

Energie éolienne ou pas, la plus écologique des énergies et celle que l'on ne consomme pas. Alors pensons au économies d'énergie.

crapin | 25 novembre 2006 à 12h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:L'éolien n'est pas écologique

« Tchernobyl est la conséquence d'une gestion centralisée d'un autre âge et d'un autre pays. Restons en France où 50 ans d'exploitation de centrales nucléaires nous révèlent le niveau de compétence acquis. «

Votre confiance et votre autosuffisance me font très peur. Nous ne sommes pas à l’abri d’un accident, quelque soit le niveau technologique et organisationnel. La centrale de Tchernobyl était peut-être moins évoluée par rapport à celles existantes en France actuellement, elle était considérée à l’époque comme très fiable avec une équipe très compétente. C’est cet excès de confiance qui les a plongés à la catastrophe.

»Le nucléaire produit des déchets mais ceux-ci sont vitrifiés et confinés, ne produisant par conséquent aucune atteinte à l'environnement. Leur stockage en surface est totalement maîtrisé et à l'avenir, ils seront enfouis en profondeur et n'auront aucun impact écologique. «

Vous rêvez éveillé : les déchets ne produisent aucune conséquence à l’environnement, oui mais jusqu’à quand ? Pendant mille ans, vous croyez que de gentils bénévoles vont s’en occuper, vérifier le vieillissement des moyens de conditionnement ?
Les déchets enfouis ne sont pas mieux, vu la longévité des déchets, quels seront les mouvements géologiques durant leur période de nuisance ? Et les enterrer, c'est le meilleur moyen de les oublier.

»Le réchauffement ponctuel et local des rivières est un phénomène marginal, qui ne se pose d'ailleurs pas pour les centrales en bord de mer »
C’est sur qu’une centrale inondée par des mouvements de marée (Centrale de Blaye 1999), ça refroidi.


»Enfin, pour l'éolien et les GES, je vous rapelle que la production des aérogénérateurs est obligatoirement adossée à une production thermique qui intervient rapidement lorsqu'il n'y a plus de vent (ou trop) ce qui représente 75 % du temps. «

La production nucléaire (même sans éolien) est obligatoirement adossée à une production thermique, l’éolien représente donc 25% de GES en moins.

»Votre vision simpliste de l'utilisation de l'éolien semble vous aveugler. L'utilisation du thermique est complémentaire de l'éolien, comme du nucléaire d'ailleurs, à la grande différence près que le nucléaire fournit constamment le réseau...ce qui n'est pas le cas de l'éolien, tributaire de la météo...
Le thermique joue le rôle de tampon (rappel 75 % du temps) ce qui génère des GES. «

Votre vision simpliste de l'utilisation de l'éolien semble vous aveugler. L'utilisation de l'éolien est complémentaire du thermique, comme du nucléaire d'ailleurs, à la grande différence près que le nucléaire fournit constamment le réseau...ce qui n'est pas le cas du thermique, tributaire de la consommation...
L’éolien joue le rôle de tampon (rappel 25 % du temps) ce qui génère moins de GES.

kil | 25 novembre 2006 à 15h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:ras le bol

Merci cher chat botté de nous faire partager ton excellente étude sociologique qui ose la comparaison entre capacité en vocabulaire et force d'opposition. Un travail remarquable, d'un grand sens critique...
Les petites gens que tu considères comme des perroquets apprécient la puissance de ton analyse.

et puisque tu as eu l'humilité (est-ce bien le mot que tu as utilisé ?) de t'interroger sur la question éolienne, tu as du noter le psittacisme de clichets débiter par les anti-éoliennes ("le nucléaire, en France on sait faire, c'est une technologie sure", "le socle d'une éolienne avec 500m3 de béton est une atteinte écologique irrémédiable"...). Au vu de la logique implacable de tes raisonements, on comprend quel sophisme t'a conduit à t'opposer à l'éolien : une éolienne c'est pas écologique parce que c'est pas beau. On n'en installerait pas à moins de 20 km de chez toi par hasard ?

vraiment, ils osent tout...

petitpeuple | 26 novembre 2006 à 13h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:ras le bol

"le socle d'une éolienne avec
500m3 de béton .... NON de 550 tonnes à 750 tonnes (voir plus) par mât. Et qui ne sera jamais enlevé.
Vous voyez que vous ne connaissez pas votre dossier.

bof | 26 novembre 2006 à 19h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:ras le bol

Oeuvre complète de Chat Botté
NON AUX EOLIENNES DANS L AVEYRON - 2006/11/22 03:21
Le moteur du développement éolien ne se situe en aucun cas dans le souci de préservation de l'environnement:

Seuls des écologistes locaux de bonne foi mais niais, sans conscience du cynisme qui se cache derrière chacun de ces mâts les défendent à l'appui d'un tel argument.
Argument d'ailleurs mensonger. Les éoliennes, fussent-elles éparpillées par milliers, ne diminueront jamais les émissions de CO2
Les agriculteurs et les élus locaux sont moins cons: ils savent qu'ils disent des bêtises et mentent à vos bonnes consciences en parlant d'environnement. Ets ils parlent bien plus de l'environnement que du pognon qu'ils vont toucher sans rien faire. Et qui va nous couter des milliards d'euros, à nous, usagers d'EDF.
Mauvais promoteurs du développement local, les éoliennes sont une manne financière inespérée pour les élus. Incapables de se reconvertir, elle fait définitivement perdre leur dignité aux agriculteurs.
Et tous deux s'appuient sur l'ignorance et la niaiserie généralisée de ceux "qui prétendent pourtant savoir"...Et qui en réalité sans rien savoir ni rien comprendre vont se montrer favorables aux centaines de projets qui bouffent notre campagne aveyronnaise.
Dans 10 ans, quand on reviendra en arrière, ils auront la mauvaise conscience du collabo passif.
Il y a des écologistes primaires qui veulent comparer les éoliennes au Pont de Millau, s'offusquant de ce que les éoliennes font l'objet d'oppositions, alors que tout le monde acclame l'ouvrage d'art. Ils croient détenir un argument en leur faveur. Laissez moi rire.
C'est oublier que c'est d'abord et avant tout l'environnement qui a conditionné l'esthétique du pont: c'est l'environnement qui a fait le pont de Millau.
La forme des éoliennes, elle, se fout des paysages.
C'est aussi oublier que là où ce pont est une prouesse à la foi esthétique et technique, les éoliennes ne forment que des alignements de pics cicatriciels.
Des écolos primaires je vous dis...Mais gentils. Pas menteurs et malhonnêtes commes les élus et agriculteurs.
Certains, dans une démarche intéressée, se sont mis à pointer du doigt les éoliennes comme la solution à tous les maux énergétiques. C'est un double mensonge.
D'une part parce que L'éolienne n'est pas une source d'énergie au point. Je ne rentre pas dans la démonstration technique. Je dis simplement que les éoliennes ne sont pas au point.
Cherchons la diversification, un complément à ce qui est la seule source qui vaille: le nucléaire. Si du moins c'est nécessaire...
Car D'autre part, Je ne suis même pas certain que la France soit parmi les principaux pays à devoir chercher "une alternative" à une production d'énergie émettrice de GES...POur cette seule raison que le nucléairel l'en préserve!!!
Quand donc le peuple deviendra-t-il enfin intelligent et sortira-t-il de sa niaiserie??? Quand donc déglutira-t-il autre chose qu'un psittacisme de clichets??? ("je préfère une éolienne à une centrale nucléaire" par exemple, "les éoliennes c'est pour quand il y aura plus de charbon", "on dirait des moulins à vent"...etc)
Vous aurez remarqué que L'opposition aux éoliennes vient toujours de gens lettrés, cultivés, capables d'un sens critique et non des petites gens qui ressassent toujours des lieux communs?
N'en faisant pas partie, j'ai au moins l'humilité de m'interroger...et au final de les suivre!
Mais comme dit Lino Ventura: "Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait".
Les "cons", ce sont aussi des élus, maire de petit village et conseiller général (par exemple...)

bof ami du grand chat botté | 26 novembre 2006 à 19h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:ras le bol

Tu ne sais donc pas qu'il faut raccorder les éoliennes à une centrale électrique et donc encore plus de câbles et encore plus de pylônes?

bof | 26 novembre 2006 à 19h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Le débat ne décolle pas !!

La solution que je propose est de ne pas participer à ce système capitaliste, en boycottant surtout cette pratique malsaine des actions (de l'argent facile) car à quoi sert d'accumuler de l'argent ? Une autre alternative est de pratiquer la décroissance...

Valérie | 26 novembre 2006 à 21h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:ras le bol

Decidement on trouve de tous sur ce forum. Meme les cons dont parlait ce cher bon vieux Lino...

"D'une part parce que L'éolienne n'est pas une source d'énergie au point. Je ne rentre pas dans la démonstration technique. Je dis simplement que les éoliennes ne sont pas au point. "
C'est vrai que eviter de parler quand on ne sait rien, c'est plus sur, au moins on ne risque pas de se faire ramasser comme un idiot.

"Les éoliennes, fussent-elles éparpillées par milliers, ne diminueront jamais les émissions de CO2 "
Encors un autre argument de nul.

"Et qui va nous couter des milliards d'euros, à nous, usagers d'EDF. "
Vous avez fait une analyse des couts de tous les scénarios? Les éolienne pourraient bien faire partie de la solution la moins chere.

"Pas menteurs et malhonnêtes commes les élus et agriculteurs. "
Insultez le monde entier pendant que vous y etes.

"Quand donc le peuple deviendra-t-il enfin intelligent"
Laissez le peuple tranquille, et parlez dabord pour vous. Y a assez de boulot comme ca....

"Vous aurez remarqué que L'opposition aux éoliennes vient toujours de gens lettrés, cultivés,"
Faux! Allez faire quelques réunions publiques sur de projets éoliens. Dailleurs, vous etes la preuve vivante que ce n'est pas vrai. Opposant et inculte.

"j'ai au moins l'humilité de m'interroger"
Vous n'avez rien. Vous etes tout sauf humble.

ric | 27 novembre 2006 à 10h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:ras le bol

Les éoliennes sont raccordées via des cables entérrés. Donc pas de pylonnes en plus.

ric | 27 novembre 2006 à 11h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:ras le bol

Depuis quand 1 M cube de beton = 1 tonne de beton? Il se serait donc passé une révolution dans le systeme métrique depuis la fin de mes études?

De toute facon la quantité de beton entérré dépend de la nature du sol (et de l'éolienne).

Le béton ne pollue pas les sols.

Il est meme prévu (cela dépend du projet) de l'enlever en fin de vie de l'éolienne. Une provision financiere est ajoutée au début pour son démantelement. Cependant, ceci est négocié projet par projet.

ric | 27 novembre 2006 à 12h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:ras le bol

Faux. Dans les contrats il est stipulé que le raccordement se fera par voies enterrées ET PAR VOIES AERIENNES. Et tu crois qu'ils vont se gêner alors qu'ici en Aveyron c'est impossible de passer techniquement les vallées par voies enterrées. Les ingénieurs EDF d'ici (qui sont majoritairement contre l'éolien mais qui n'osent pas l'afficher pour des raisons compréhensibles) me l'ont affirmé.

Bof | 27 novembre 2006 à 12h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:ras le bol

Il ne faut pas penser en m3 mais en poids. C'est une question de densité. Oui, une éolienne demande entre 550 et 750 voir jusqu'à 1000 tonnes de béton. Dire que couler, comme ici 26000 tonnes de béton n"a aucun impact sur les sols me laisse pantois. Et que fais-tu pour le détournement des sources que cela occasionne et la destrucion des tourbières qui sont de véritables réservoir d'eau et qui seront détruites en quelques années alors qu'elles ont mis 12000 ans à se constituer. Et sais-tu que dans notre coin les sources disparaissent à grande vitesse et que l'eau de surface est polluée à 90%. en rajoutant des milliers de tonnes de béton c'en sera fini de l'eau et pas la peine de se plaindre de la pénurie d'eau chaque été. Je t'informe aussi qu'il existe actuellement du béton biodégradable mais bien sûr qui ne sera pas utilisé car trop cher pour l'instant. Ensuit pour le démantèlement, il est question d'arraser donc de laisser le béton. Et la somme mis de côté est tout à fait insuffisante pour cela. C'est pour cela que l'argiculteur ne sera pas en mesure de payer le démantèlement ni la commune. Et cela donnera ce qui commence à apparâitre : des cimetières d'éoliennes, des sites laissés à l'abandon pour des raisons financières. Car tu connais beaucoup de sociétés privées qui peuvent garantire le versement des loyers sur 30 ans? (aucune caution banquaire n'est apportée par les promoteurs). Non quand elles se mettront en faillite, terminé pour les pauvres agriculteurs qui ont cru naïvment que "les éoliennes remplaceront les primes".

Bof | 27 novembre 2006 à 13h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:ras le bol

Oui j'ai assisté à toutes les réunion de "comités locaux de liaison" ces grand messe de propagande organisés par les promoteurs : "les enfants attendent tous avec une grande impatience de pouvoir aller jouer dans le parc éolien" pour ne cite que cette perle. Ensuite, évidemment qu'il a raion le Chat Botté, l'argument écologique n'est qu'un masque pour les maires et les agriculteurs. la seule chose qui les intéresse c'est le pognon. Assez d'hypochrisie. Ensuite, c'est vrai que ce sont les gens cultivés qui sont contre les éoliennes. Les autres, qui ne sont volontairement pas informés, sont pour mais ils ne savent pas pourquoi. Ils ont bien essayé les pour de monter une association mais ils ne sont jamais arrivé à se regrouper et quand on les a invités pour débattre ils ne sont pas venus. C'est ça un con , c'est quelqu'un qui n'est pas en mesure d'entendre les arguments des opposants et de débattre parce qu'il sait pertinemment qu'il n'a pas assez d'information pour cela. Et qu'il n'a rien fait pour se documenter par lui-même. ici, maintenant tout le monde est contre (250 membres adhérents et 1500 signatures pour la pétition). ceux qui sont pour, comme c'est curieux, c'est une poignée, les agriculteurs et les maires.

Bof | 27 novembre 2006 à 13h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:ras le bol

"Et que fais-tu pour le détournement des sources que cela occasionne et la destrucion des tourbières "
Ceci est une affirmation gratuite. L'eau peut toujours couler autour du béton. La fondation d'une éolienne a une dimension relativement faible par rapport a une tourbiere.

"l'eau de surface est polluée à 90%.en rajoutant des milliers de tonnes de béton c'en sera fini de l'eau "
Faux. Le béton ne pollue pas l'eau. Les résevoirs d'eau de pluie sont en béton.Ils en améliore la qualité en la minéralisant.

"des cimetières d'éoliennes"
Faux, Impossible. Les projets éoliens sont provisionnés a leur création. La loi l'impose. Meme si la société fait faillite, les éoliennes seront demantelés.

ric | 27 novembre 2006 à 19h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:ras le bol

J'ai visité une dizaine de parcs, et pas un seul raccordé par voie aérienne. Ce dont tu parles (si c'est vrai, vu que rien n'a été construit...) ne peut etre qu'une exception.

Les éoliennes sont raccordées éléctriquement par voies enterrées est la règle (voir législation en vigueur)

ric | 27 novembre 2006 à 20h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:ras le bol

Un bon gros paragraphe qui ne veut rien dire, sans aucun argument, et qui ne résume en fait que votre ignorance.

Vous ne faites qu'avancer vos opinions diffamatoires et haineuses ("l'argument écologique n'est qu'un masque ", "la seule chose qui les intéresse c'est le pognon", "c'est vrai que ce sont les gens cultivés qui sont contre les éoliennes" ).

ric | 27 novembre 2006 à 20h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:ras le bol

Justement je m'occupe de restaurer des zones humides alors que les drainages continuent scandaleusement en étant subvnentionnés à 70%. et toi, tu fais quoi?

Pour les sociétés en faillite. Fais des recherches. Tu trouveras. Et le provisionnement en vue du démantèlement est tout à fait insuffisant. Je te signale qu'il ne sagit que d'un projet de loi qui n'a pas été arrêté et que donc rien n'oblige les sociétés à le faire. Donc elles ne le feront pas.

Pourquoi les promoteurs préfèrent louer 10 fois plus cher le terrain que de l'acheter? Parce que la charge du démantèlement reviendra aux propriétaires des champs de même que les procès pour nuisances sonores et visuelles intentés par le voisinage.

Pour le reste, si tu connais la nature et que tu la respectes alors je ne te comprends pas. Couler plus de 26000 tonnes dans la nature tu considères que c'est la respecter? Que c'est un acte écologique?

bof | 27 novembre 2006 à 20h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:ras le bol

Cher Ric la haine n'est pas de mon côté. Tout d'abord je te signales qu'il est bien plus facile d'être pour les éoliennes que contre. Si tu considères que c'est une opinion diffamatoire et haineuse de dire que la seule chose qui motive les maires et les propriéraires des champs c'est l'argent c'est que tu ne connais pas la réalité du terrain. Et je te confirme, qu'outre le courage qu'il faut pour s'opposer aux éoliennes il faut aussi une certaine capacité à réfléchir et à se forger une opinion critique. Oui, je te le confirme, ce sont les gens cultivés qui s'opposent. Les autres c'est "ben ca vaut mieux qu'une centrale nucléaire", "faut faire de l'électrécité", "les éoliennes c'est joli" bref que du très profond. Et je sais ce dont je parle car j'ai essayé d'informer la population. Résultat : "y a pas pire sourd au celui qui veut pas entendre" Et ceux qui veulent pas entendre sont tous ceux qui vont toucher de l'argent. Ici il ya un agriculteur qui a déclaré : "je ne signe pas parce que j'aurai honte de gagner de l'argent en provoquant des nuisances pour mon voisinage". Comme quoi il y a AUSSI des gens intelligents dans les campagnes. Et respectueux. Ce qu'il ya c'est que maintenant il subit plein de tourments de la part des autres, qui eux vont toucher, et qui par contre n'ont aucune honte de gagner du fric en emmerdant ses voisins. Voilà. Si tu n'as pas compris que que la seule chose qui motive les maires et les agiculteurs c'est le fric, il faut que tu reprennes tout à zéro.
Bon, je vais cesser de suivre ce débat. J'en ai assez. Descendez sur le terrain et voyez ce qui se passe. La vraie haine pour le coup dans les villages entre la minorité qui va toucher et la majorité qui ne subira que les nuisances. Les vilages et même les familles divisées. Le feu que l'on met à nos pancartes. La calomnie jetée sur les opposants de la part des maires. Oui, non seulement ce sont les gens cultivés qui réagissent mais aussi les plus courageux. les autres, ils se taisent, ils se cachent, ils ont peur de dire qu'ils sont contre de peur de perdre leur emploi ou de se faire mal voir de la part de leur famille. les éoliennes, c'est juste l'enfer dans les campagnes. Et maintenant, avec l'histoire de l'Aude, la parano grandit. Il ya un moment ou des gens à bout peuvent être amenés au pire. Voilà. Bonne chance et merci pour ton soutien à ce vaste massacre de notre pays (360 projets éoliens déposés dans l'Aveyron). On se battra sans toi. Pour sauver ton pays. Salut

bof | 27 novembre 2006 à 21h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:ras le bol

Les éoliennes présentent de vrais avantages écologiques et vous n'en parlez jamais, vous vous focalisez sur leurs faibles inconvénients. Vous n'etes pas impartial.

Et ou sont ils ces memes gens cultivés pour se battre contre le nucléaire? Il faut voir le débat dans son ensemble. En vous opposant aux éoliennes vous encouragez cette politique monstrueuse de continuer a construire des centrales nucléaires. Nos enfants en paieront le prix. Ainsi que des milliers de générations d'humains apres nous. De quel droit leur transmettons nous cette pourriture? Au moins 60.000 tonnes par an pour la France (sans démantelement).

Ou sont ils vos pseudos intellectuels pour dénoncer et agir contre cette tragédie? Et que dire de cette "confiance" aveugle envers la filière nucléaire. Qui garantie que la France dans 50 ans sera capable de gerer ces dechets. PERSONNE ne peut le garantir. Pourtant il le faudrait, et ce sur des milliers d'annes. Vous parliez d'hypocrisie, et bien que dites vous de celle ci?

ric | 28 novembre 2006 à 10h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:ras le bol

"le provisionnement en vue du démantèlement est tout à fait insuffisant"
"Donc elles ne le feront pas"
"Parce que la charge du démantèlement reviendra aux propriétaires des champs de même que les procès pour nuisances sonores et visuelles intentés par le voisinage"

Que d'affirmations gratuites, fausses, sans preuves et sans fondement au vu des parcs déjà construit en France (si tu ne me crois pas, demande a des employés EDF impartiaux).

"Couler plus de 26000 tonnes dans la nature tu considères que c'est la respecter?"
Non, tu as raison. De meme, prendre sa voiture c'est ne pas respecter la nature, ainsi que construire une maison (qui as des fondations) ainsi que manger de la nourriture cultivée avec engrais et pesticides (soit plus de90% de la production francaise), ainsi qu'acheter des biens de consomation fabriqués en France (a partir donc d'energie fossile), ainsi que regarder la télévision, ainsi que de manger de la viande...

ric | 28 novembre 2006 à 11h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:ras le bol

1.Non les éolienne sont une imposture écologique. Je ne développe pas. Il y a assez d'études dans ce sens émanant de scientifiques.

2. Vous croyez encore et toujour que l'éolien industriel va remplacer le nucléaire. Savez-vous combien il fautt de temps pour arrêter techiquement une centrale nucléaire? 120 ans! Et si telle était la volonté de la France et de la communauté européenne. La seule solution c'est d'arriver au mieux à maîtriser le nucléaire. Et le nucléraire ne produit pas de CO2 alor que les éolienne si car elles sont obligatoirement régulée par du thermique.
Notre pays est le quatrième pays le moins pollueur de la planète en CO2 et cela grâce au nucléaire. Et l'urgence est bien là : réduire le CO2. Alors?

Ensuite la prodution énergétique des éoliennes est quasimment nul. (voir le rapport de la présidente de l'ADEME sur ventdubocage.net L'Allemagne, le pays le plus pourvu en éoliennes, a été contrainte d' acheter cet hiver de l'électrécité produite par les centrales nucléaires françaises. Dans ce pays, avec 17000 éoliennes, aucune centrale nucléaire n'a fermé et les allemands sont en train d'y revenir. Voilà les faits. Le reste relève d'un joli rêve de jolis moulins à vent qui vont nous sauver de tout. Mais c'est juste un rêve et qui vole en éclat en Allemagne et ailleurs.

bof | 28 novembre 2006 à 12h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:ras le bol

Tu mélanges tout. le Béton, les pesticides les voitures...
Même sit tout cela relève de la même logique : il ya tout simplement plus de fric à se faire à court terme à détruire la nature plutôt qu'à la preserver. Et on va payer la note très bientôt.
Moi, je me bats sur tout ce qui agresse la nature. Et les éoliennes font partie de cette agression.
Viens vivre du côté du Brézou qui est devnu un village fantôme. Et d'une manière générale prends toi une chambre d'hôte à proximité d'une zone industrielle d'aérogénérateurs. Reste une petite semaine et parle avec les riverains. Et tu comprendras. Et cette invitation est valable pour tous les proéoliens qui ont une vision abstraite et idéologique du problème.
Ensuite mes affirmations ne sont pas fausses, ni sans preuves ni sans fondements. J'ai tous les documents à l'appui.
Oui, la majorité des ingénieurs EDF de mon coin sont contre l'éolien industriel. Ils savent que c'est du pipeau question énergétique. Tu veus les rencontrer et discuter avec eux? Ce serait bien ils pourraient t'expliquer bien des choses.

bof | 28 novembre 2006 à 12h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:ras le bol

Voir ma réponse plus bas

ric | 28 novembre 2006 à 13h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:ras le bol

1.Non les éolienne sont une imposture écologique. Je ne développe pas. Il y a assez d'études dans ce sens émanant de scientifiques. "
Faux. Les éoliennes produisent de l'électricité grace au vent. Pas de combustible, pas de pollution.Ceci est une réalité, vouloir le nier est une hérésie scientifique.

"2. Vous croyez encore et toujour que l'éolien industriel va remplacer le nucléaire."
Une autre politiue energetique peut remplacer le nucléaire. Les éoliennes peuvent participer a cette autre politique, mais elles ne suffisent pas a elles seules.

"Et le nucléraire ne produit pas de CO2 "
Faux et archifaux. Les centrales il faut les produire, les maintenir, les démanteler. Les centrales sont couplés à des generateurs thermiques. Tout cela consome du GES. Certes moins qu'avec un systeme 100% thermique.

"Et l'urgence est bien là : réduire le CO2."
Encors faux. L'urgence n'est pas de déplacer une pollution vers une autre avec un potentiel encors plus destructeur. C'est une vision simpliste et dangereuse du problème. Ce n'est pas parce que la mode du moment est de combattre le CO2 que on doit détruire la planète d'une autre facon.

"Ensuite la prodution énergétique des éoliennes est quasimment nul."
4 millions de KWh/an pour une éolienne de 2 MW, c'est ridicule?

Quand a la politique allemande, gardez vos analyses pour vous; comme d'habitute elles sont fausses. Comme vous le faisez remarquer on ne ferme pas une centrale comme ca, on ne change pas un systeme energetique en 3 mois.

On a construit la filière nucléaire en 20 ans, avec un renfort extraodinaire de subvention: 500 milliard € pour la France en 30 ans, soit quasiment 2 ans du budget de la France. Enorme.

Vous n'avez pas répondu a mes remarques sur la politique energetique de la France, vous continuez à éviter le débat. Il faut changer cette politique, voila l'urgence. Que proposez vous? Rien.

ric | 28 novembre 2006 à 13h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:ras le bol

‘’1.Non les éolienne sont une imposture écologique. Je ne développe pas. Il y a assez d'études dans ce sens émanant de scientifiques. ‘’

Donnez des noms ou des adresses de sites, avec de vrais scientifiques qui font de vraies études globales et pas seulement l’étude d’impact du cours d’eau le Garguillon sur l’activité du brave Eugène qui va puiser de l’eau dans son puit.

‘’2. Vous croyez encore et toujour que l'éolien industriel va remplacer le nucléaire. Savez-vous combien il fautt de temps pour arrêter techiquement une centrale nucléaire? 120 ans! ‘’

Personne n’a dit que l’éolien, à lui tout seul, allait remplacer le nucléaire. Mais il contribue à diversifier nos moyens de production.
120 ans une centrale nucléaire ? Ce qui veut dire que les centrales qu’on essaye de démanteler actuellement ont 120 ans, construite par Marie Curie elle-même. Quel scoop ! Merci de préciser de quoi vous parlez.

‘’Ensuite la prodution énergétique des éoliennes est quasimment nul. (voir le rapport de la présidente de l'ADEME sur ventdubocage.net L'Allemagne, le pays le plus pourvu en éoliennes, a été contrainte d' acheter cet hiver de l'électrécité produite par les centrales nucléaires françaises. ‘’

Encore une fois, personne n’a dit que nous devions tourner qu’à l’éolien. En diversifiant la production, on se pare contre les divers problèmes que l’ont peut rencontrer. Le nucléaire est difficilement remplaçable actuellement, ce n’est pas une raison pour ne pas chercher d’autre moyens de production qui soient plus propres et plus respectueux des générations futurs.

PS : pour une personne lettrée, vous faites de nombreuses fautes de frappes.

kil | 28 novembre 2006 à 15h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:ras le bol

Bon allez je vous laisse. Foutez en partout des éoliennes. Et participez joyeusement et en toute bonne foi (le pire) à ce massacre à l'éolienne de notre beau pays. Tout ça pour enrichir à court terme le lobby éolien Dans 10 ans quand on regardera en arrière vous risquez de vous sentir un peu mal. Actuellement je me bats pour sauver ce qui reste à sauver sur le terrain et en particulier l'essentiel : l'eau. Et vous savez qui il y a sur le terrain pour s'occuper de ça ? PERSONNE. A chaque fois qu'en geste est posé sur l'environnement c'est un acte d'agression envers la nature. Personne pour préserver et mettre en valeur le patrimoine naturel. Les terres sont brûlées par les pesticides. 90% de l'eau de surface est polluée. Et comment se fait-il qu'il n'y ait personne pour agir? Pour les éoliennes, lorsqu'on aime la nature c'est à dire quand on la connaît et la respecte. On est contre. Point Barre.

Je quite le débat je n'ai plus de temps à perdre.

bof | 28 novembre 2006 à 17h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Les pros savent que l'éolien n'a rien d'écologi...

Laissez tomber BOF, vos interventions ne seront jamais analysées par des personnes incapables de comprendre que l'éolien produit plus de CO² que le nucléaire.
Le débat ne peut être constructif car ils partent du principe qu'une éolienne fournit sa puissance 100 % du temps. La réalité qui leur échappe est que 75 % du temps, c'est une source thermique qui va compenser la carence. Il n'y a plus de potentiel hydraulique supplémentaire en France pour s'adosser à l'éolien d'où son adossement au thermique.

Rassurez-vous l'éolien a ses limites que les scientifiques et techniciens connaissent bien mieux que ses pseudo écolos qui saccagent nos paysages sans répondre à nos préoccupations majeures.

Aux personnes incapables d'aller chercher l'info en profondeur, il ne faut pas apporter une quelquonque crédibilité et encore moins se perdre dans leur futile argumentation.

Félicitations pour avoir tout de même tenté d'éclairer le débat....!

Zebrillon | 28 novembre 2006 à 23h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Les pros savent que l'éolien n'a rien d'écol...

"ils partent du principe qu'une éolienne fournit sa puissance 100 % du temps"
Personne ne dit cela, apprenez a lire.

"Il n'y a plus de potentiel hydraulique supplémentaire en France pour s'adosser à l'éolien d'où son adossement au thermique"
Faux. Voyez donc la position de la RTE a ce sujet.

L'éolien tout seul ne remplace pas un systeme energétique total. Personne ne dit cela. Apprenez a lire.

L'éolien actuellement construit en France ne produit pas de CO2. Avec 50 GW d'éolien, je suis daccord, ce serait une autre histoire. Mais on en est pas là, et je ne sais pas si on y arrivera.

Mais tout cela a été dit et redit dans les messages plus haut. Vous faites preuve d'un obscurantisme a tout epreuve en refusant de lire nos arguments. Vous ne communiquez pas. Vous n'avez de plus aucun argument valable à opposer à l'éolien.

ric | 29 novembre 2006 à 11h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Les pros savent que l'éolien n'a rien d'écol...

Merci pour ce message d'adieu. Il réchauffe le coeur.
Heureusement, nous ne sommes pas seuls dans ce difficile combat. Et ce sera bien avec tous ceux qui sont capables de s'opposer que nous arriverons (peut-être) a sauver ce qui reste à sauver.

Bof | 29 novembre 2006 à 13h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Les pros savent que l'éolien n'a rien d'é...

Ric. Tu es une personne incompétente et aveuglée par ton fanatisme proéolien de plus d'être très déagréable et suffisant dans l'immensité de ton ignorance et de ta mauvaise foi. Ravi ne ne plus avoir a débattre avec toi.

Bof | 29 novembre 2006 à 13h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Les pros savent que l'éolien n'a rien d..

Cher bof, merci pour le compliment mais cette remarque te caractérise bien mieux. Si tu relis notre "discussion", tu verras que je ne fais que donner des arguments objectifs.

Toi tu ne fais qu'avancer des opinions contestables et tu es complètement aveuglé par la haine. Tu te permet des généralisations sur les gens que tu ne connais pas (les maires, les agriculteurs...) Tu évites toujours de discuter sur des arguments, car tu ne peux jamais les contester.

Tu n'as fais ici que démontrer ton ignorance, ta mauvaise foi, et le non fondement scientifique du mouvement "anti-éolien".

ric | 30 novembre 2006 à 11h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager