En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Contrôle de la qualité des eaux de baignade en France

Le contrôle sanitaire des eaux de baignade en mer et en eaux douces fréquentées par le public est réalisé par les services déconcentrés du ministère de la Santé, de la famille et des personnes handicapées.

Eau  |    |  Actu-Environnement.com
Il apprécie principalement la qualité microbiologique des eaux de baignades, afin de prévenir les risques sanitaires. Il permet en outre de fixer des priorités pour les actions de protection des milieux sur les sites de baignade.

Des contrôles sont effectués chaque année au cours de la saison balnéaire ; ils portent sur des paramètres microbiologiques et physico-chimiques. En 2002, 3326 zones de baignade ont été contrôlées et ont fait l'objet de 33 000 prélèvements analysés par des laboratoires agréés par le ministère chargé de la Santé.

La qualité des eaux de baignade s'est améliorée en 2002.

En effet, depuis la mise en application de la directive européenne de 1976, le pourcentage des eaux de baignade conformes aux seuils bactériologiques fixés par la réglementation est passé de moins de 70% en 1976 à 89,7% pour la saison 2002. Il s'agit des plages classées en catégories A et B. Au delà des seuils limites tolérés de conformité, les sites sont classés en catégorie C ou D et peuvent être interdits à la baignade. Sept sites de baignade restent classés en catégorie D en 2002, tous localisés en eaux douces.

Les actions de prévention et de lutte contre les pollutions des eaux sont définies par le Ministère de l'écologie et du développement durable, en liaison avec les six agences de l'eau placées sous sa tutelle et en concertation avec les collectivités locales, les entreprises, les agriculteurs et les autres administrations de l'Etat. Cette politique est mise en place conformément à la directive-cadre européenne (2000/60) sur l'eau qui vise à atteindre un bon état écologique de l'ensemble des eaux à l'horizon 2015.
La politique nationale de lutte contre les pollutions repose largement sur la mise en oeuvre des programmes d'interventions des agences de l'eau. Celles-ci auront apporté au titre de leur VIIème programme 1997 à 2002, 11 milliards d'euros d'aides correspondant à 19,2 milliards d'euros de travaux.

Par ailleurs, un groupe de travail réunissant l'Etat et les associations d'élus sera très prochainement mis en place pour améliorer le système d'information relatif à la qualité des eaux de baignade. Ses propositions contribueront aux travaux actuellement menés dans le cadre de la révision de la directive européenne.

Les informations concernant les pollutions par des hydrocarbures en provenance du Prestige ne figurent pas sur le site du ministère du fait de leur caractère irrégulier. Des efforts particuliers sont mis en oeuvre conjointement par les collectivités et les services de l'Etat pour nettoyer les plages du littoral Atlantique souillées par les hydrocarbures du Prestige. Ces plages font l'objet d'une surveillance par les communes concernées et les DDASS. Compte tenu de la nature de la pollution (hydrocarbures), il est recommandé de consulter l'information du public située à l'entrée des sites de baignade, afin de prévenir tout risque sanitaire pour les usagers.

Source : Ministère

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager