En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

7,3 millions d'euros accordé au secteur de l'eau en Afrique australe

Le commissaire européen chargé du développement et de l'aide humanitaire, a signé une convention de financement de 7,3 millions d'euros avec l'Afrique du Sud en vue de soutenir le secteur de l'eau.

Gouvernance  |    |  Actu-Environnement.com
Poul Nielson, commissaire européen chargé du développement et de l'aide humanitaire, a signé une convention de financement de 7,3 millions d'euros avec l'Afrique du Sud en vue de soutenir le secteur de l'eau dans la région de la Communauté de développement de l'Afrique australe (CDAA).
L'objectif du projet est de soutenir la planification et la gestion intégrées et durables des ressources en eau de cette région.

Les ressources en eau de la CDAA ne sont pas uniformément réparties dans le temps (variations saisonnières) et dans l'espace (différences géographiques) et le fait que plusieurs pays partagent les mêmes bassins fluviaux importants pourrait être source de conflit et d'instabilité politique. La population a payé un lourd tribut aux inondations qui ont résulté de pluies torrentielles et causé des dommages considérables aux biens et au bétail. En 2000, ce sont les zones situées en aval des principaux cours d'eau transfrontaliers qui ont été particulièrement touchées, et surtout au Mozambique.

Aussi la gestion de l'eau constitue-t-elle un excellent moyen d'intégration régionale. Étant donné le rôle important que joue l'eau dans l'existence des populations de la CDAA, les premiers efforts de coordination plus étroite du secteur de l'eau ont été consentis dès 1996.

Le projet actuel, qui doit s'étaler sur quatre ans, sera géré par le secrétariat de la CDAA. Il prévoit un soutien institutionnel et organisationnel, la création d'une unité de coordination du secteur de l'eau chargée de mettre en œuvre un plan d'action stratégique régional, un soutien et des études sur les ressources destinés à la commission du bassin fluvial Orange-Sengu et au bassin de Maputo, et le développement du système d'observation du cycle hydrologique (HYCOS) de la CDAA.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager