En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

22 communes d'Ile-de-France engagées en faveur du programme Phyt'Eaux Cités

Eau  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
Lancé en janvier 2007 à l'initiative du Syndicat des Eaux d'Ile-de-France (SEDIF), Phyt'Eaux Cités est un programme de prévention et de sensibilisation qui vise à limiter l'emploi de produits phytosanitaires de 73 communes dans les bassins de la Seine, l'Orge aval et l'Yvette. L'usage croissant des produits phytosanitaires est une cause majeure de pollution des rivières en Ile-de-France, indique le Syndicat des Eaux. Selon une enquête menée dans le cadre du programme, la consommation de produits phytosanitaires des communes est de 4.400 kg en 2006, tous usage confondus dont 94 % des substances mentionnées sont des herbicides. Le glyphosate et son produit de dégradation, l'AMPA, représentent près de 65 % des concentrations totales observées dans les bassins de l'Orge aval et de l'Yvette.

Le Syndicat des Eaux d'Ile-de-France (SEDIF) annonce qu'à ce jour 22 communes de la région se sont engagées en faveur du programme Phyt'Eaux Cités. L'action sera reconduite en 2008, suite à une première année très concluante et à l'approbation du bilan 2007 par le Comité Directeur, réuni le 19 octobre dernier, déclare le Syndicat. En 2008, 20 communes seront accompagnées dans le cadre du programme.

Les communes volontaires bénéficient gratuitement d'un audit de leurs pratiques phytosanitaires, d'une formation et de la mise en place d'un plan de gestion de leurs espaces verts. L'action est évaluée par des analyses au moins bimensuelles de la qualité de l'eau sur quatre stations (soit 136 prélèvements annuels), portant sur 185 molécules de pesticides. Le nombre de molécules suivies en 2008 devrait être augmenté à 210.

Phyt'Eaux Cités se déroule sur quatre ans, entre 2007 et 2010, pour un investissement total d'un million d'euros. Sedif, Eau de Paris, Lyonnaise des Eaux et Veolia Eau, financent 30% du projet. L'Agence de l'eau Seine-Normandie, le Conseil régional d'Ile-de-France et le Conseil général de l'Essonne, financent à hauteur de 70%.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…