Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Bruxelles veux réduire la présence de métaux lourds dans l'air

La Commission européenne a proposé une législation visant à réduire le plus possible la présence de métaux lourds dans l'air, comme le mercure ou le nickel.

Risques  |    |  Actu-Environnement.com
La Commission européenne a proposé une législation visant à réduire le plus possible la présence de métaux lourds dans l'air, comme le mercure ou le nickel, dont l'inhalation prolongée peut provoquer le cancer du poumon.

La législation proposée prévoit la surveillance de la qualité de l'air par les Etats, de manière à obtenir les informations nécessaires pour adopter des mesures de réduction.

Faute de nouvelles mesures, l'UE élargie à 25 comptera en 2010 plus de 400 nouveaux cas de cancer du poumon dus à l'inhalation d'hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), s'alarme la Commission.

Les HAP constituent un groupe de 20 agents cancérogènes aux caractéristiques chimiques similaires, dont l'émission provient essentiellement d'une combustion incomplète. Leur effet global sur la santé humaine peut être évalué en observant uniquement la concentration de l'un d'entre eux, le benzo(a)pyrène.

Dans certaines zones résidentielles, les concentrations moyennes annuelles de benzo(a)pyrène atteignent 3 ng/m2 en raison de l'utilisation de combustibles solides, comme le charbon et le bois, pour le chauffage domestique.

La législation proposée imposera aux États membres de prendre des mesures pour ramener ce taux à une valeur de 1 ng/m2 de benzo(a)pyrène.

''Cette directive constitue l'ultime étape de la refonte complète de notre législation relative à la qualité de l'air, entamée en 1996'', a commenté la commissaire à l'Environnement Margot Wallström.

Trois directives ayant trait au SO2 (dioxyde de soufre), au NOx (oxyde d'azote), aux particules, au plomb, au monoxyde de carbone, au benzène et à l'ozone ont déjà été adoptées.

Source : AFP

Retrouvez encore plus d'informations avec un dossier complet sur les HAP sur le site de notre partenaire : www.recy.net.

Réactions1 réaction à cet article

 
Métaux lourds, quelle vérité ?

Dans les faits, sait-on vraiment quelles sont les véritables sources de génération des métaux lourds, sait-on hiérarchiser ces effets par ordre d’importance ? dispose t-on du recul nécessaire pour connaître avec précision les effets des métaux lourds (on préfère d’ailleurs le terme d’élément-trace) sur l’environnement, la faune, la flore et la santé humaine par inhalation, ingestion, bioaccumulation etc. ? Je n’arrive toujours pas à comprendre que les politiques puissent faire des choix, distinguer des priorités en matière d’environnement alors que les connaissances scientifiques et techniques sont encore à l’état de balbutiements.

Reglementator | 25 février 2004 à 16h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager