Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Deuxième édition du Fonds friches : 1133 hectares seront traités

Aménagement  |    |  Agnès Sinaï  |  Actu-Environnement.com

Lancée en juillet par les préfets de région, la deuxième édition du Fonds friches a retenu 503 lauréats, sur 1130 candidatures, pour plus de 280 millions d'euros de subventions octroyées. Sont concernées les friches urbaines, commerciales, aéroportuaires, ferroviaires ou routières, industrielles, militaires ou minières. Les lauréats sont des collectivités, des entreprises publiques locales, des sociétés d'économie mixte, des bailleurs sociaux ainsi que des opérateurs et établissements publics d'État, et des entreprises privées.

Sélectionnés dans toute la France et en outre-mer, ces 503 projets vont traiter 1133 hectares de friches où seront construits plus de 1,833 million de mètres carrés de logements (soit l'équivalent de plus de 25 000 logements), dont 40 % de logements sociaux, et plus de 1,83 million de mètres carrés de surfaces économiques (bureaux, commerces, tiers-lieux, industries).

Près des deux tiers de ces projets sont inscrits dans au moins un dispositif contractuel avec l'État (Petites villes de demain, Action cœur de ville, opération de revitalisation du territoire, projet partenarial d'aménagement, territoires d'industrie…). Les lauréats du deuxième appel à projets de l'Ademe, également partie prenante, seront annoncés d'ici à mi-décembre.

Les friches représentent un gisement foncier dont la mobilisation et la valorisation contribuent à freiner l'artificialisation d'espaces naturels.

Réactions1 réaction à cet article

 

Donc... 3,6 km² de planchers sur une surface de 11 km², à 25€/m² : est-ce le seul coût de reprise des sols, ou est-ce que ça inclut les constructions, la voirie, les équipements publics, etc. ???
Et alors qu'on parle de lutte contre l'artificialisation des sols, il aurait été plus qu'utile de donner le nombre maxi d'étages, les contraintes de construction, et la surface effective des vrais espaces verts...

dmg | 23 novembre 2021 à 22h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Agnès Sinaï

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Dépollution de sites pétrochimiques et des zones de sinistre associées Biogénie