Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Déplacement à Londres de la ministre de l'Ecologie

Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de l'Ecologie et du Développement Durable s'est rendu à Londres le jeudi 23 octobre 2003.Elle a rencontré ses deux homologues britannique (madame Margaret Beckett) et allemand (monsieur Jurgen Trittin).

Gouvernance  |    |  Actu-Environnement.com
Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de l'Ecologie et du Développement Durable s'est rendu à Londres le jeudi 23 octobre 2003. Elle a participé à une conférence sur l'efficacité énergétique et la promotion des énergies renouvelables.
Ce déplacement fait suite à un autre voyage de la ministre de l'Ecologie et du Développement Durable en Russie.
Roselyne Bachelot-Narquin a participé aussi à la rencontre entre les ministres européens de l'environnement et leurs homologues asiatiques qui s'est tenue le 13 octobre dernier à Lecce (Italie). Elle a également reçu monsieur Xie Zhenhua, ministre chinois de l'environnement, en visite en France du 16 au 21 octobre 2003.
Afin de maintenir un esprit de coopération constructif avec les pays nouveaux adhérents à l'Union et le groupe G77 sur les actions internationales de lutte contre le changement climatique, Roselyne Bachelot-Narquin se rendra en Hongrie le 31 octobre et au Maroc le 1er décembre afin de rencontrer ses homologues. Ces deux déplacements s'inscrivent dans la perspective de la conférence des parties à la Convention cadre des Nations Unies pour le changement climatique qui se tiendra à Milan en décembre prochain.

Lors de ce déplacement, à Londres, la ministre, a rencontré ses deux homologues britannique (madame Margaret Beckett) et allemand (monsieur Jurgen Trittin).

Suite à la déclaration conjointe de Margarett Beckett, Jurgen Trittin et de Roselyne Bachelot-Narquin, Il en est ressorti les éléments suivants, dans les domaines ci-dessous :

Changement climatique
-Il n'y a plus de débat scientifique sur l'origine du réchauffement. La communauté scientifique a rassemblé des preuves convaincantes pour assurer que l'essentiel du réchauffement constaté au cours des 50 dernières années provient des activités humaines. Les évènements extrêmes, tels que vagues de chaleurs ou fortes précipitations, seront plus fréquents et plus intenses. Les évènements de l'été dernier sont bien une illustration de ce que nous serons appelés vraisemblablement à connaître de manière plus fréquente dans un avenir proche. La communauté internationale doit agir avec détermination pour traiter ce problème.

- Afin de combattre le changement climatique, le seul cadre international dont disposons est le Protocole de Kyoto maintenant ratifié par 118 pays et la Communauté européenne. Nous sommes sur le point d'assister à l'entrée en vigueur du Protocole de Kyoto et de mesurer tous les bénéfices de cette coopération internationale sans précédent qui lui a donné naissance. Il n'y a pas d'alternative crédible au Protocole. Nous appelons la Russie à ratifier le Protocole de Kyoto.

- Nous nous efforçons de faire jouer à l'Union européenne un rôle moteur dans la bataille contre le changement climatique, et de faire des réductions encore plus ambitieuses au delà de 2012, afin de stabiliser la concentration des gaz à effets de serre à un niveau qui empêche un impact anthropiques dangereux pour le climat.

- Pour relever le défi du développement durable et réduire les émissions de gaz à effet de serre nous devons considérablement accroître l'efficacité énergétique dans tous les secteurs de notre économie et augmenter la part des énergies renouvelables et des énergies non émettrices de gaz à effet de serre dans notre système énergétique. Cela exige de promouvoir l'innovation et la diffusion des meilleurs technologies disponibles dans ces domaines et de travailler à l'émergence de ruptures technologiques


Développement durable
Les ministres ont souligné l'importance de la stratégie européenne pour le développement durable et le processus de revue annuelle au Conseil de printemps.
Le développement durable dans l'UE pourrait être renforcé par une coopération étroite, et un échange de bonnes pratiques entre les Etats Membres sur leurs stratégies nationales respectives.

Gouvernance internationale
Les ministres se sont engagés à assurer que l'Union européenne conserve son rôle moteur dans la promotion du développement durable à une échelle globale en renforçant la gouvernance internationale de l'environnement et en améliorant les liens entre les instances environnementales et de développement durable des Nations Unies, y compris la Commission des Nations Unies pour le Développement Durable et le Programme des Nations Unies pour le Développement.

Produits chimiques
Concernant le projet de réglementation communautaire sur la chimie, la France, l'Allemagne et le Royaume Uni sont décidés à œuvrer pour la mise en œuvre du système REACH (enregistrement, évaluation et autorisation des produits chimique), afin d'améliorer significativement la protection de la santé et de l'environnement. Il s'agit d'un système intégré d'enregistrement, d'évaluation et d'autorisation des produits chimiques. Ce système fera obligation aux entreprises qui produisent, importent et utilisent des produits chimiques d'évaluer les risques découlant de leur utilisation, ce qui nécessitera le cas échéant l'élaboration de nouvelles données de tests - et de prendre des mesures permettant de gérer tout risque ainsi mis en évidence. Il appartiendra donc aux entreprises, et non plus aux autorités publiques, de prouver que les produits chimiques commercialisés sont sûrs. Les résultats des tests devront être partagés afin d'éviter les essais inutiles sur des animaux. La saisie d'informations relatives aux propriétés, aux utilisations et à la sûreté des produits chimiques fera partie intégrante du nouveau système.

En tant que Ministres responsables de la réglementation en matière de produits chimiques au sein de nos pays respectifs, nous nous félicitons de l'annonce par la Commission qu'une présentation du projet officiel de réglementation sera faite avant la fin de ce mois, et nous attendons impatiemment le début des discussions au Conseil Environnement.


Source : Ministère de l'Ecologie et du Développement Durable

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager