Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

3SqAir, un projet européen pour améliorer la qualité de l'air dans les salles de classe

Risques  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

Concevoir un plan d'actions pour améliorer la qualité de l'air intérieur de salles de classes de différents niveaux grâce à des solutions innovantes : c'est l'objectif du projet multi-partenarial européen « Sustainable Smart Strategy for Air Quality Assurance in Classrooms », 3SqAir.

Les enjeux sont conséquents. Selon une étude de l'Inserm, 30 % des enfants suivis étaient exposés à des niveaux de polluants supérieurs aux valeurs guides de l'OMS et de l'Anses. Et des travaux de l'Anses montraient que le coût pour la société de l'exposition de la population à six polluants de l'air intérieur s'élevait au minimum à 19 milliards d'euros (Mds€).

Le projet s'appuiera sur des sites pilotes qui couvrent différents niveaux d'enseignement. Il visera aussi bien des équipements passifs ou actifs de la qualité de l'air intérieur, des technologies à faible émission de carbone, que des changements de comportement.  Il proposera ainsi des activités éducatives afin de sensibiliser et d'améliorer la participation des élèves.

Permettre un transfert de connaissances rapide

Le projet fournira un cadre méthodologique pour les salles de classe, des campagnes de sensibilisation, une plate-forme web des meilleures pratiques et un agrégateur de données, une plate-forme IoT open-source et open-hardware. « L'aspect innovant du projet est la solution IoT open-source qui permettra une reproduction plus facile, moins chère et une mise à jour continue, contrairement aux logiciels commerciaux », pointent les partenaires du projet.

Au niveau français, deux démonstrateurs sont prévus. « Le Cerema [Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement] pilotera une des deux démonstrations françaises dans un collège en Gironde, souligne l'établissement public. Le choix du site pilote privilégiera un lieu socialement défavorisé, accueillant jusqu'à 1 000 élèves entre 11-15 ans. L'étude se concentrera sur les salles de classe, les bureaux, les salles de réunion et les lieux de restauration. L'objectif est d'atteindre une efficacité énergétique élevée couplée à un faible impact environnemental, en recherchant des installations avec ventilation mécanique double flux et énergies renouvelables ».

Les résultats finaux sont attendus pour avril 2023.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Surveillance de la qualité de l'air intérieur - QAI FHV - France Hygiène Ventilation