En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La plateforme solaire du CSTB inaugurée avec l'ADEME

L'ADEME et le CSTB ont inauguré à Sophia Antipolis, un ensemble de laboratoires spécialisés dans la recherche sur les systèmes de production de chaleur ou de rafraîchissement des bâtiments utilisant l'énergie solaire.

Energie  |    |  Actu-Environnement.com
L'ADEME et le CSTB ont inauguré le 5 février dernier dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur à Sophia Antipolis, un ensemble de laboratoires spécialisés dans la recherche sur les systèmes de production de chaleur ou de rafraîchissement des bâtiments utilisant l'énergie solaire.

L'énergie solaire, source d'énergie propre et économique, utilisée pour la production d'eau chaude sanitaire, le chauffage et le rafraîchissement, permet d'épargner une large part des énergies conventionnelles et contribue à la protection de l'environnement et à la lutte contre l'effet de serre. Malgré ces avantages, cette source d'énergie propre reste peu répandue.

Cette plateforme d'essais virtuels a plusieurs missions. Elle est dédiée d'une part à l'évaluation des composants et systèmes solaires thermiques et notamment les chauffe-eau solaires pouvant bénéficier des primes à l'investissement de l'ADEME dans le cadre du plan Hélios 2006 et d'autre part, aux développements d'essais virtuels pour les systèmes de chauffage et de rafraîchissement et enfin à la climatisation solaire des locaux avec une première expérimentation en France dans le cadre du programme de recherche européen SOLARCLIM.

Le CSTB se positionne parmi les trois plus importants laboratoires d'essais européens pour tester les composants et systèmes solaires thermiques : capteurs solaires à circulation de liquide (eau chaude sanitaire, chauffage des locaux et des piscines, et plus récemment climatisation) et chauffe-eau solaires individuels.

Ces laboratoires d'essais combinent la simulation et l'expérimentation. Les essais virtuels combinent une simulation de l'environnement du produit à tester (énergie produite par les capteurs solaires, effets de la météorologie), les comportements humains et matériels (puisage d'énergie lié à l'occupant, déclenchement du chauffage lié aux conditions extérieures), et l'utilisation en grandeur réelle du matériel à tester.
Les essais consistent à évaluer les performances thermiques des produits en fonction de leur implantation géographique (Nice, Hong Kong, Fort de France…) mais aussi la résistance aux chocs thermiques (soleil/orage, soleil/eau froide), à l'arrachement (vent) et à l'eau (pluie). Les capteurs et chauffe-eau solaires sont également soumis aux assauts du vent jusqu'à des vitesses équivalentes à plus de 200 kilomètres/heures et à un vieillissement accéléré correspondant à 15 voire 20 ans de fonctionnement en conditions réelles.
Les résultats des simulations réalisées sur les systèmes combinés fournissent une aide aux architectes pour les grands projets de construction. Ils permettent de définir leur besoin en matériel (capteurs…), et d'en déduire les apports quantitatifs et qualitatifs escomptés (gain d'énergie et réduction des coûts, contribution à la préservation de l'environnement, etc.).
Les essais sont réalisés dans le cadre de la procédure d'Avis Technique qui conditionne les primes de l'ADEME ou de la certification CSTBat. Ce laboratoire est également équipé pour délivrer la SolarKeymark, la marque de certification européenne du CEN (Comité Européen de Normalisation).

Les industriels du chauffage ou les entreprises spécialisées dans les matériels de systèmes combinés (capteurs solaires thermiques, ballons de stockage, régulation électronique) et de rafraîchissement solaire (machines à ad- et absorption), peuvent faire tester leur installation. Ce système rafraîchissant silencieux est non polluant, car il ne consomme ni énergie électrique, ni HCFC (fluides frigorigènes du compresseur de climatisation) et ne nécessite pas ou peu de maintenance. La production de froid par machine à absorption, qui utilise une source chaude à basse température (80°C à 120°C) peut être fournie par un brûleur gaz, ou, en l'occurrence par l'énergie solaire récupérée de capteurs solaires plans, sélectifs ou sous vide. Ce concept de climatisation ou rafraîchissement solaire est déjà expérimenté sur les bâtiments du CSTB à Sophia Antipolis : une première en France dans les immeubles de bureaux.
S'inscrivant dans le projet européen SOLARCLIM, coordonné par le bureau d'études TECSOL, cette opération pilote vise à démontrer l'efficacité de la climatisation solaire dans des conditions techniques et économiques réelles. Elle est composée de 50 m2 de capteurs sous vide et d'une machine à absorption de 35 kW placée dans un local technique. Les capteurs produisent de l'eau à une température comprise entre 75°C et 95°C. Les niveaux de froid produits varient entre 7°C et 12°C.
Financée par l'ADEME, la région Provence Alpes Côte d'Azur et l'Union européenne, cette opération de démonstration représente un investissement de plus de 150.000 €.

Réactions8 réactions à cet article

 
Re:installation d'une climatisation solaire

J AIMERAIS SAVOIR COMENT S INITIE EN ENERGIE SOLAIRE

AS
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Demande de renseignements

Est-il possble pour un particulier de construire une clim solaire? J'ai un chauffage/rafraîchissement utilisant la Géothermie, est-il possible de coupler un capteur solaire pour le chauffage/rafraîssement au circuit existant afin de permettre une baisse du coût énergétique?
Merci d'avance.

BALTAR | 20 mars 2004 à 09h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Demande de renseignements

Bonjour,

Il parait opportun que vous contactiez un centre Info-Energie afin que vous soyez correctement renseigné. Ces Points-Info pourront vous apporter un conseil gratuit et personnalisé sur l'installation de dispositif d'énergie renouvelable.

Vous en retrouverez le liste en France sur le site de l'Ademe à l'adresse : http://www.ademe.fr/particuliers/PIE/InfoEnergie.html

Cordialement

David Ascher

David Ascher | 21 mars 2004 à 19h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 
installation d'une climatisation solaire

Comment installer une climatisation solaire dans un pavillon d'été ? Où s'adresser ?

Moulin | 30 mars 2004 à 10h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Comment travailler dans un labo de recherche sola

Que doit faire un ingénieur pour travailler dans la recherche sur l'énergie solaire ? Existe-t-il des écoles ou des universités spécialisées ? meci d'avance

Moulin | 30 mars 2004 à 10h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Comment travailler dans un labo de recherche so

Il existe plusieurs universités qui proposent des formations en énergie solaire (IUT Tarbe, IUT Montluçon, Université de La Rochelle,...). Vous pouvez trouvez une liste sur le site
www.portail-solaire.com (annuaire de l'énergie solaire en France)

Cordialement,
Michael Keil

portail-solaire | 19 juin 2004 à 03h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:installation d'une climatisation solaire

j aimerais egalement coment faire l instalation de la climatisation solaire

cloclo | 29 septembre 2007 à 17h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 
étudiant cherche laboratoire en région parisienne

Bonjour,
Je suis étudiant en classes préparatoires au lycée Sainte Geneviève à Versailles en MP* et je suis à la recherche d'un laboratoire, dans la région parisienne,oùje pourrais être encadré pour réaliser des expériences sur des instalation de chauffe-eau solaires : par exemple calcul de rendement en fonction de plusieurs paramètres;pouvez-vous m'orienter? Merci

imad | 04 novembre 2007 à 19h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager