En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'éolien toujours en deça des objectifs français

Avec 239 MW installés en France (métropole et DOM-TOM) à fin 2003, le parc éolien opérationnel en 2003 a progressé de 90 MW sur un an contre 53 MW en 2002 mais cette hausse se situe en deçà des objectifs fixés il y a un an.

Energie  |    |  Actu-Environnement.com
Dans le cadre de la directive européenne sur l'électricité renouvelable, la France s'est fixée comme objectif de produire 21% de sa consommation d'électricité à partir de sources renouvelables en 2010. Pour y parvenir l'objectif est notamment d'atteindre 2000 à 6000 MW issus de l'énergie éolienne, soit 1 000 à 3 000 turbines éoliennes en 2007.

Outre son intérêt dans la lutte contre l'effet de serre, l'éolien contribue aussi à la diversification des sources d'énergie et à la mise en place d'un système de production d'électricité plus décentralisé, plus proche du consommateur. Cette proximité favorise la prise de conscience de ce que représente la production d'électricité et permettra à terme de rendre l'utilisateur plus économe, ce qui s'avère indispensable dans le cadre d'une lutte efficace contre le changement climatique.

Avec 239 MW installés en France (métropole et DOM-TOM) à fin 2003, le parc éolien opérationnel en 2003 a progressé de 90 MW sur un an contre 53 MW en 2002.
Cette hausse se situe en deçà des objectifs fixés il y a un an, même si elle est prometteuse : le potentiel de développement de l'éolien en France reste fort et les projets nombreux.
Selon l'Ademe, la lenteur de la progression de l'équipement français en matière d'éolien peut-être expliqué par la qualité de l'équipement français en matière de fourniture d'électricité, notamment nucléaire. La volonté de croissance du parc éolien n'a donc été motivée que par les ''seuls'' enjeux environnementaux.

De plus, l'Ademe note que les difficultés rencontrées dans la mise en place de parcs éoliens tiennent plus souvent à une mauvaise information qu'à des obstacles de type financiers ou réglementaires :
Il est souvent reproché aux éoliennes le bruit engendré par leur activité, l'atteinte au paysage et les incidences qu'elles peuvent avoir sur la faune et la flore alors qu'en réalité, le niveau sonore généré par une éolienne équivaut à 45 décibels soit le bruit d'un environnement de bureau. Seuls Les éoliennes anciennes générations étaient bruyantes puisque les nouvelles éoliennes ont bénéficié de nouvelles technologies comme la réduction de la vitesse de rotation des pales, de l'adoption d'engrenages de précision silencieux, et du montage des arbres de transmission sur amortisseurs... De plus, dans le but de préserver le paysage, on ne peut implanter des éoliennes sans délivrance préalable d'un permis de construire (lois de janvier et juillet 2003). Enfin, les projets éoliens font l'objet d'études d'impact poussées qui analysent les incidences sur la faune et la flore.
Des pays largement équipés comme le Danemark ou l'Allemagne n'ont jamais été confrontés à des problèmes sensibles dans ce domaine.

Pour lever les préjugées, l'Ademe vient d'éditer le premier guide destiné au grand public : Eoliennes, un vent d'énergie. Ce guide à pour vocation d'expliquer à tous les enjeux de cette énergie. Le guide aborde aussi les questions les plus souvent posées en matière d'éolien comme son impact sur le paysage par exemple. Ce guide est disponible dans les Espaces Info Energie. Par ailleurs, l'Ademe a déjà publié le guide du développeur de parc éolien, à l'attention des porteurs de projet et des collectivités.

Le parc opérationnel français (métropole et DOM-TOM) comptait 481 éoliennes à fin 2003.
Alors que la répartition en nombre de machines, est à peu près équivalente entre la métropole et les DOM-TOM, celles installées dans ces dernières zones ne représentent que 10% de la puissance du parc, celles installées en métropole en représentant presque 90 %. Ceci est dû à la prépondérance en DOM-TOM des machines de petite puissance rabattables en cas d'alerte cyclonique (technologie VERGNET), ce qui mène à une puissance moyenne des machines de 110 kW en DOM-TOM au lieu de 870 kW en métropole.
La répartition des 104 machines installées en 2003 confirme ce constat : environ deux machines sur trois ont été installées en métropole et elles représentent, avec une puissance moyenne de 1,23 MW, plus de 90 % des 90,6 MW installés en 2003, alors que celles installées en DOM-TOM ne représentent que 9 % de la puissance du fait d'une puissance moyenne de 220 kW.

Fin 2003, le parc opérationnel représente 239 MW. En termes de répartition géographique, la prépondérance de certaines régions, où le développement éolien est déjà ancien, est évidente :

- Languedoc-Roussillon :44 % de la puissance installée (43 % en fin 2002),
- Pays de Loire : 22%,
- Nord-Pas-de-Calais : 13 %
- Guadeloupe : 9%.

Il ressort qu'environ trois quarts de la puissance est répartie entre seulement 5 régions, les régions insulaires (Corse et DOM-TOM) représentant 15 % de la puissance totale.

Au total 14 régions accueillent des aérogénérateurs, ce qui commence à traduire la possibilité de diversification des implantations du fait du système tarifaire modulé en fonction de la qualité des sites mis en place en 2001.

Réactions3 réactions à cet article

 
AREVA et les Eoliennes

Des mauvaises langues prétendent qu'AREVA (champion du Nucléaire) finance quelques parcs éoliens fait de matériels pas très solides, ce qui démontrera vite et amplement que l'éolien n'est pas fiable.

Qui croire ?

Eco-constructif | 09 avril 2004 à 13h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:AREVA et les Eoliennes

pas la pub, en tout cas !

Jerem | 13 avril 2004 à 13h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Question

Votre article parle de source d'énergie plus proche de l'utilisateur. Pour pouvoir mieux estimer cet avantage, pouvez-vous nous dire quel pourcentage de perte en ligne il y a aux 100 km sur une ligne Haute Tension 400 000 volts. Merci à l'avance.
Bernard THIERRY

Association DARLY | 20 avril 2004 à 21h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…