Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Neuf Français sur dix favorables à l'énergie éolienne

Un récent sondage effectué par l'Institut Synovate pour le compte de l'ADEME montre que les Français plébiscitent le développement de l'énergie éolienne, essentiellement pour des raisons écologiques et économiques.

Energie  |    |  Actu-Environnement.com
Neuf Français sur dix sont favorables au développement de l'énergie éolienne en France, selon un sondage réalisé en janvier 2003 par l'Institut Synovate pour le compte de l'ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) et rendu public le 27 février à Lyon, à l'occasion du Salon des énergies renouvelables.

Selon ce sondage, qui conforte les résultats d'une autre enquête d'opinion menée en 2002, une très forte majorité (92%) des personnes interrogées se prononce en faveur du développement de l'énergie éolienne, essentiellement pour des raisons écologiques et économiques, mais aussi comme énergie de substitution.

Par rapport à 2002, l'énergie éolienne est encore mieux perçue début 2003. Il s'agit d'abord d'une énergie propre, sans déchet pour 55% des personnes interviewées (contre 54% en 2002), puis écologique, préservant l'environnement, naturelle (33% contre 30). Une majorité (51 contre 43%) considère qu'il s'agit d'une énergie économique tandis que 27% (contre 23) estiment qu'il s'agit d'une bonne solution de substitution par rapport aux autres énergies (notamment le nucléaire) ou en vue d'une diversification . L'attitude à l'égard de ce développement est comparable dans deux régions très concernées (Bretagne et Languedoc-Roussillon).

Au niveau national, un Français sur cinq (19%) pense que les éoliennes n'ont aucun inconvénient . Plus on est proche des éoliennes, moins les inconvénients sont jugés importants : le sondage, réalisé sur deux suréchantillons dans l'Aude et le Finistère sur des sites d'implantation d'éoliennes, fait grimper ce pourcentage respectivement à 40 et 44%.

L'évolution est la même pour l'esthétique. Si seulement 37% des Français jugent les éoliennes esthétiques, ils sont par contre 56% dans le Finistère et 50% dans l'Aude. La gène est estimée à 28% au niveau national et le bruit n'est un handicap que pour 21% des personnes interrogées. Les Français estiment que les éoliennes ne freinent pas la venue des touristes, ni au niveau national (22 % le pensent), ni dans l'Aude (16 %) ou dans le Finistère (7 %) et ne nuisent pas à la commercialisation des produits régionaux (10 % de nationaux le pensent, 11 % dans l'Aude, 6 % dans le Finistère).

Enfin, les sites considérés comme les moins gènants pour l'implantation d'éoliennes sont, en ordre décroissant, un champ à la campagne (58%), à proximité des autoroutes (46%) dans une zone ou un port industriel (42%), en haut d'une colline (36%) ou en mer (35%).

- Voir les résultats du sondage (format pdf)
http://www.ademe.fr/presse/Communiques/Documents/20-03RAP.pdf


Source : ADEME

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Votre conseil en droit des problématiques Énergies-Climat Huglo Lepage Avocats