En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Un mois d'événements astronomiques

Eclipse totale de Lune le 4 mai, Passage de comètes le 7 mai et passage de Vénus devant le Soleil le 8 juin : les prochaines semaines seront riches en évènements astronomiques.

Biodiversité  |    |  Actu-Environnement.com
Eclipse totale de Lune, Passage de comètes et passage de Vénus devant le Soleil : le prochain mois sera riche en évènements astronomiques.

Eclipse totale de Lune
Le début de nuit du mardi 4 mai 2004 donnera lieu à une Eclipse lunaire totale visible en quasi totalité depuis la France métropolitaine. Le début du phénomène n'y sera pas observable car le lever de la Lune interviendra peu de temps avant ou après l'entrée dans l'ombre. Il s'agira de la troisième d'une série de quatre éclipses totales de Lune consécutives en l'espace de moins de 18 mois . Il faudra attendre le 28 octobre prochain pour une nouvelle éclipse de Lune totale. Le 4 mai, la lune, alors à l'horizon sud-ouest en France, prendra cette teinte plus ou moins rouge sombre une heure et quart durant, entre 19h52 et 21h08 GMT.

L'éclipse du 4 mai 2004 se déroule en début de nuit :
Entrée dans la pénombre :17h 52m
Entrée dans l'ombre :18h 49m
Début de la totalité :19h 52m
Maximum de l'éclipse : 20h 30m
Fin de la totalité : 21h 08m
Sortie de l'ombre : 22h 12m
Sortie de la pénombre: 23h 08m

Impossible néanmoins de prévoir sa couleur exacte, qui dépend, entre autres, de la nature de l'atmosphère terrestre et de l'activité solaire. La sortie de la Lune de l'ombre de la Terre à 22h12 GMT devrait permettre au disque lunaire de prendre différentes couleurs : le jaune, l'orangé, le vert ou le bleu (ces deux dernières couleurs produites par la réfraction des rayons solaires par la couche d'ozone de la stratosphère).
Il se produit une éclipse de Lune lorsque la Lune passe dans la pénombre ou dans l'ombre de la Terre. À la différence des éclipses de Soleil au cours desquelles le Soleil n'est pas assombri mais occulté (masqué) par la Lune, les éclipses de Lune traduisent l'absence d'éclairement de la Lune pour laquelle le Soleil est masqué par la Terre. Pour un observateur situé sur la Lune, il y a alors éclipse de Soleil.
Il y a pour la Lune des éclipses totales, des éclipses partielles et des éclipses par la pénombre. Il y a éclipse totale de Lune quand la Lune est entièrement comprise dans l'ombre de la Terre et il y a éclipse partielle de Lune quand une partie seulement de la Lune est située dans l'ombre de la Terre. Enfin, il y a éclipse de Lune par la pénombre quand aucun point de la Lune n'est dans l'ombre de la Terre et que tout ou partie de notre satellite est dans la pénombre de la Terre, donc quand de la Lune on peut observer au mieux une éclipse partielle de Soleil.

Passage de comètes
Découverte le 6 novembre 2002 dans le cadre du programme de surveillance d'astéroïdes NEAT (Near Earth Asteroid Tracking), C2001 Q4 devrait être visible à l'oeil nu depuis les latitudes moyennes de l'hémisphère nord, mais plus aisément plus au sud. Une douzaine de nouvelles comètes en moyenne sont enregistrées par l'Union Astronomique Internationale (UAI) bien peu peuvent être vues sans instrument.
À partir du 7 mai, date de son passage au périhélie, le point de son orbite le plus proche du Soleil, la comète montera au-dessus de l'horizon, en passant de la constellation de la Licorne à celle du Cancer (à la mi-mai). Début mai, elle sera encore trop proche de l'horizon sud-ouest du ciel, trop clair par ailleurs (Pleine Lune le 4), pour être observable sans instrument, et obligatoirement hors des agglomérations.

Provenant des régions les plus externes de notre Système Solaire, les comètes sont formés d'un noyau solide, d'un diamètre compris entre 1 et 20 kilomètres, composé d'un mélange de roches, de glace et de poussières. Au fur et à mesure que la comète s'approche du Soleil, son noyau se réchauffe, et les glaces superficielles s'évaporent, entrainant l'apparition d'une chevelure gazeuse, dont la dimension avoisine la centaine de milliers de kilomètres, autour du noyau. Les gaz et poussières explusés, sont repoussés par le vent solaire et la pression de la radiation, et composent alors les queues de la comète, en direction opposée au Soleil. Une première queue bleutée, dite queue de gaz (ou de plasma), pouvant atteindre plusieurs millions de kilomètres, se forme, engendrée par les ions sous l'effet des vents solaires. Une seconde queue, composée de poussières éjectées du noyau par la pression du rayonnement solaire, forment une traînée jaunâtre, plus large, plus diffuse et incurvée.

Depuis le 1er Janvier 1995, l'Union Astronomique Internationale (UAI) et le Minor Planet Center (MPC) ont la charge d'une nouvelle nomenclature officielle pour désigner les comètes. Ce nouveau système est similaire au système existant pour les astéroïdes. La nouvelle comète est baptisée d'un nom provisoire qui suit les règles suivantes :
* un préfixe pour différencier le type de comète:
* C/ pour les comètes non périodiques ou de périodes supérieures à 200 ans,
* P/ pour les comètes de périodes inférieures à 200 ans,
* A/ pour les astéroïdes,
* D/ pour les objets périodiques de type cométaire qui ne semblent plus manifester d'activité,
* X/ pour les objets dont il est impossible de calculer l'orbite.
* le millésime de l'année de découverte,
* une lettre majuscule correspondant au rang de la quinzaine de la découverte
* le numéro d'ordre de la découverte dans la quinzaine concernée.
* Et enfin, pour respecter la tradition, le nom du ou des découvreurs est optionnellement ajouté.
Eeemple : la célèbre comète découverte dans la nuit du 22 au 23 Juillet 1995 par deux américains amateurs Alan Hale et Tom Bopp s'est vue attribuer la dénomination : C/1995 O1 Hale-Bopp.

Passage de Vénus devant le Soleil
Le passage de la planète Vénus devant le Soleil aura lieu, quant à lui, le 8 juin. Cet événement est rare (le XXème siècle n'a pas connu) mais il est moins surprenant.
Le 8 juin, un gros point noir parcourera le disque solaire du sud-ouest au nord-est, bien visible à l'oeil nu mais l'oeil protégé. Le spectacle durera six heures environ. Il ne se reproduira, dans les mêmes conditions, qu'en 2125.

Réactions1 réaction à cet article

 
demande d'information

Savez vous si c'est prochaines année il y aura 3 éclipse lunaire consécutive durant le meme mois? Si vous avez des information concernant cela merci de mes les envoyer par email.

yahya | 12 juin 2009 à 10h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…