En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Bientôt du cuivre pour remplacer les canalisations en plomb?

la nouvelle réglementation en vigueur va abaisser le taux de plomb maximal à 10 microgrammes/L, imposant le remplacement complet des canalisations vétustes d'ici 2013.

Eau  |    |  Actu-Environnement.com
En réponse aux problèmes de santé publique soulevés par le saturnisme, la nouvelle réglementation en vigueur va abaisser le taux de plomb maximal à 10 microgrammes/L, imposant le remplacement complet des canalisations vétustes d'ici 2013.

Responsable du saturnisme, le plomb mobilise de plus en plus les pouvoirs publics, notamment sous l'impulsion des récentes directives européennes. En France, on compte encore 4 millions de branchements et environ 2 millions de réseaux intérieurs composés en tout ou partie de canalisations en plomb.

Depuis le 25 décembre 2003, la teneur maximale en plomb dans les eaux destinées à la consommation humaine, fixée par décret, est passée de 50 à 25 microgrammes par litre d'eau. Ce décret ministériel n° 2001-1220 du 20 décembre 2001 (Journal Officiel du 22 décembre 2001) relatif aux eaux destinées à la consommation humaine définit les critères de l'eau potable jusqu'au robinet du consommateur et fixe de nouvelles valeurs limites plus sévères concernant la présence de certaines substances indésirables dans l'eau à usage alimentaire. Le nouveau décret ramène la teneur maximale en plomb dans l'eau potable à 25 microgrammes par litre (µg/l) à partir de 2003 puis à 10 µg/l à partir de 2013.
Des analyses récentes montrent qu'en France 51 % des foyers reçoivent une eau contenant plus de 10 µg de plomb par litre et que 25 % d'entre eux disposent d'une eau à forte concentration en plomb oscillant entre 25 et 50 µg/l.

Il est communément admis que pour respecter le taux de 25 µg/l au robinet, l'eau pourra être traitée par les producteurs ou les distributeurs d'eau potable. C'est dans cette perspective que la SAGEP met en œuvre un traitement par orthophosphates. En revanche, aucun procédé technique n'existe à l'heure actuelle pour garantir le taux de 10 µg/l dès lors que les canalisations sont en plomb. Par conséquent, il faut envisager d'ici 2013 le remplacement des branchements et canalisations comportant du plomb.

Selon, le Centre d'Information du Cuivre, le cuivre, par ses caractéristiques techniques, sanitaires et environnementales est la solution idéale pour le remplacement des canalisations en plomb, en réponse aux nouveaux seuils maximum autorisés dans l'eau potable.

En effet, Il est malléable, ininflammable, offre une grande facilité de mise en œuvre et de façonnage.
Les propriétés bactéricides, algicides et fongicides du cuivre réduisent la présence des micro-organismes indésirables dans l'eau. En outre, il ne fond qu'à très haute température (1084°C). Le cuivre est 100 % imperméable, y compris aux solvants et constitue une barrière de protection contre toutes les pollutions extérieures.
Il présente un faible coefficient de dilatation, ce qui exclut les possibilités de déformations sous l'effet de la température de l'eau chaude sanitaire.
Des études récentes du centre d'information du cuivre, ont montré que le coût des installations sanitaires et de chauffage en tubes de cuivre était d'un niveau comparable, voire inférieur à celui des installations réalisées avec d'autres matériaux de canalisations.
Enfin, en dehors de ses qualités intrinsèques, le cuivre possède des qualités environnementales intéressantes : il ne rouille pas, ne se dégrade pas ; il est toujours récupéré et il est recyclable.



Réactions3 réactions à cet article

 
canalisation plomb en haute savoie

Bonjour ,

J'habite la haute savoie je consomme en priorité l'eau du "robinet".J'aimerai savoir si des travaux ont été entrepris pour supprimer les canalisations en plomb.

Remerciements

adufil | 17 juillet 2008 à 09h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Le cuivre mieux que le plomb?

Au Canada on abaisse la teneur en cuivre admissible à quelques ug/L, alors je m'étonne qu'on remplace le plomb par du cuivre : Ne va-t-on pas au devant d'un nouveau type de pollution??

Interrogez différents médecin sur la toxicité du cuivre, force est de constater que les avis divergent...
Depuis le 18e siècle la littérature émet des réserves quant à la consommation de cuivre.

Ce qui est sûre c'est que le cuivre tache le linge et c'est un poison pour ma tortue

Sans promouvoir un quelconque autre matériau (car je ne fais partie d'aucun lobby) avant d'imposer des expositions sur la durée d'une vie il serait bon de savoir, avec précision, ce qu'on fait.

devinplombier | 08 février 2009 à 14h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour,
J'ai suivi les nouvelles normes : changer mon installation d'eau en plomb contre du tuyau cuivre.
Suite à une nouvelle intervention, quelques années plustard, pour la pose d'une vanne sur mon tube cuivre, je m'aperçois que l'intérieur est couvert de vert de gris...
Je voudrais donc savoir lequel des deux (plomb ou cuivre) est le plus ou le moins nocif ou y a t'il un moyen pour que le cuivre ne s'oxyde pas ?
Merci pour

antolex2 | 02 avril 2011 à 22h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…