Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les prévisions de la qualité de l'air en libre accès sur Internet

Les Français peuvent être informés, dés à présent, des prévisions de la qualité de l'air sur toute la France, pour le lendemain et le surlendemain sur un site Internet mis à la disposition du public depuis mercredi.

Risques  |    |  Actu-Environnement.com
Les Français peuvent être informés, dés à présent, des prévisions de la qualité de l'air sur toute la France, pour le lendemain et le surlendemain sur le site Internet : www.prevair.org mis à la disposition du public depuis mercredi.

Trois polluants, l'ozone, le dioxyde d'azote et les particules, importants à cause de leur dangerosité pour les publics fragiles, sont représentés sous forme de cartes colorées très faciles à déchiffrer.

Mises à jour quotidiennement, ces cartes permettent de visualiser les territoires affectés par les polluants, particulièrement actifs et denses en période de chaleur. Ce site fournit également des cartes d'observation issues des mesures de terrain.

Les prévisions sont calculées avec des modèles numériques à partir des données météo et de la qualité de l'air constatée sur le terrain.

Le site est le fruit de la collaboration entre plusieurs organismes publics dont Météo France, le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), l'Institut National de l'Environnement Industriel et des RISques (INERIS) et l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME).

Le système Prév'air s'inscrit dans le dispositif national de surveillance de la qualité de l'air et constitue un moyen d'information et de sensibilisation du public, et surtout pour les population sensibles. Il fournit une vision globale de la pollution atmosphérique en France et de son évolution, utile aux pouvoirs publics et aux acteurs locaux en charge de la gestion de la qualité de l'air. Les prévisions résultent de la mise en œuvre de modèles de qualité de l'air et de l'exploitation des mesures de la qualité de l'air, dont certaines sont fournies par les Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l'Air (AASQA), réparties sur le territoire français.

L'été 2003 avait d'ailleurs été marqué par de nombreux épisodes de pollution photochimique, dont le plus spectaculaire, exceptionnel de par sa durée et son ampleur géographique, a eu lieu la première quinzaine du mois d'août dernier.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager