En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le lancement du satellite Aura devrait avoir lieu le 13 juillet

Le lancement du satellite américain Aura a été retardé de 48 heures et devrait avoir lieu ce mardi 13 juillet depuis Vandenberg AFB. Ce satellite de la NASA doit être placé en orbite autour de la Terre par une fusée Delta II.

Gouvernance  |    |  Actu-Environnement.com
Le lancement du satellite américain Aura a été retardé de 48 heures et devrait avoir lieu ce mardi 13 juillet depuis Vandenberg. Ce satellite de la NASA doit être placé en orbite autour de la Terre par une fusée Delta II. Le lancement aurait dû avoir lieu le 10 juillet mais il a été reporté à la suite d'un problème technique sur le lanceur.

Ce nouveau satellite d'étude de l'atmosphère terrestre et de sa chimie complète le programme de la NASA d'observation de la Terre : Terra, lancé en 1999 et Aqua, lancé en 2002.

La mission Aura a pour but d'étudier l'ozone, la qualité de l'air et le climat terrestre.
Aura va ainsi étudier pendant 5 ans les couches basses et hautes de l'atmosphère terrestre. Dans la troposphère, le satellite mesurera la pollution par l'Ozone (O3), les aérosols et d'autres polluants chimiques comme le dioxyde d'azote (NO2).
Le Tropospheric Emission Spectrometer (TES) suivra grâce aux radiations infrarouges (IR) les différents types de pollution.

Dans la stratosphère, Aura tentera, par exemple, de savoir si la couche d'ozone est en train de se reconstruire. Le satellite mesurera l'étendue des ''trous'' saisonniers qui apparaissent dans cette couche et va surveiller certains composés chimiques destructeurs d'ozone. En effet, l'Ozone Monitoring Instrument (OMI) établira une cartographie complète de son épaisseur et des différents polluants présents, comme les Chlorofluocarbure (CFC).
Enfin le High Resolution Dynamics Limb Sounder (HIRDLS) s'attachera à comprendre le comportement de l'ozone entre la stratosphère et la troposphère( tropopause) et le Microwave Limb Sounder (MLS) étudiera les gaz à effets de serre et leur implication dans le réchauffement climatique.

Aura va rejoindre Aqua, lancé deux ans plus, dont la mission est l'étude des océans et des masses de terre continentale et qui fait déja partie d'un groupe de cinq satellites dont trois européens (Parasol, CloudSat, Calipso et Aqua), déployés par la Nasa pour observer la Terre. Ce convoi spatial est surnommé le A-Train.

En effet, d'ici 2007, quatre autres satellites viendront allonger le train spatial : Parasol (Centre national d'études spatiales), Calipso (CNES/Nasa), Cloudsat (Nasa/Agence spatiale européenne) et Oco (Nasa). L'originalité du système repose sur la disposition en file indienne de satellites complémentaires, chacun passant au-dessus d'un point donné avec un décalage de 15 minutes par rapport à ses voisins.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…