Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Les algues vertes se propagent en Normandie

Les algues vertes sont apparues en Bretagne, il y a plus de 30 ans et se propagent en Normandie aujourd'hui.Elles prolifèrent sous l'influence de la lumière, de la température mais aussi des sels nutritifs.

Biodiversité  |    |  Actu-Environnement.com
Les algues vertes sont apparues en Bretagne, il y a plus de 30 ans et se propagent en Normandie aujourd'hui.

Yves marie le Lay de l'association Sauvegarde du Trégor a confié à l'AFP, le 19 août dernier, que de nouvelles plages sont touchées chaque année et le phénomène s'étend désormais en dehors de la Bretagne, puisqu'il déborde sur la Normandie et le Sud de la Loire. C'est devenu un problème national.


Les Associations des Côtes d'Armor (Halte aux Marées Vertes, De la Source à la Mer, Sauvegarde du Trégor, Terre et Mer, FAPEN) ont d'ailleurs organisé une journée de communication sur ce phénomène, le 20 août dernier à Paris-Plage, qui avaient trois objectifs :

- Sensibiliser l'opinion publique sur la dégradation de la qualité de l'eau.
- Dénoncer la décision du gouvernement d'abandonner définitivement la taxation des nitrates (NO3-) de l'agriculture intensive dans le cadre du projet de loi sur l'eau.
- Dénoncer l'assouplissement de la réglementation pour les élevages industriels.

Les algues vertes, algue naturellement présente sur notre littoral, prolifèrent sous l'influence de la lumière, de la température mais aussi des sels nutritifs et viennent s'accumuler sur les plages à faible renouvellement d'eau.

L'algue disparaît en grande partie pendant l'hiver, seule une petite quantité subsistera et attendra des conditions clémentes pour se développer. Au printemps, avec l'augmentation des températures et les excédents de matière azotées (nitrates) arrivant sur le littoral, les algues commencent à se reproduire. En été, l'eau de mer, plus pauvre en nutriments, devrait empêcher les algues de proliférer. Mais l'afflux de sels nutritifs (azote, contenus dans les nitrates et phosphore ) qu'on trouve notamment dans les engrais et qui sont rejetés dans les rivières puis en mer, a engendré l'effet inverse. Les cultures et l'élevage intensifs sont accusés par les écologistes d'être la cause de cette prolifération, par le recours massif aux engrais et à l'épandage de lisier près du littoral.


Source : Halte aux Marées Vertes

Réactions2 réactions à cet article

 
De la nature

mieux vaut trop d'algues que pas du tout ,cepandant c'est anormal mais quelques part ,ça prouve les merveilleuses capacités d'adaptation de la nature!

Anonyme | 03 octobre 2004 à 22h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 

En 2011 ton commentaire est un peu scandaleux...

freecynet | 03 janvier 2012 à 10h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager