En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Près d'un tiers des espèces d'anphibiens sont menacées d'extinction

Une étude publiée par le magazine Science daté du vendredi 15 octobre démontre que près d'un tiers des espèces d'anphibiens sont menacées d'extinction. Jusqu'à 122 disparitions d'espèces depuis 1980.

Biodiversité  |    |  Actu-Environnement.com
   
Près d'un tiers des espèces d'anphibiens sont menacées d'extinction
   
Plus de 500 scientifiques de plus de 60 nations ont contribué à l'évaluation mondiale du statut des amphibiens sous forme d'une Revue Globale (Global Amphibien Assessment, GAA) sur les amphibiens dont les principales conclusions ont été publiées dans le magazine Science daté du vendredi 15 octobre et démontre que près d'un tiers des espèces sont menacées d'extinction.

Les amphibiens sont généralement très sensible aux changements de climat, y compris les changements de qualité de l'eau douce et de l'air car leur peau est extrêmement perméable et sensible.

Les scientifiques ont analysé, au cours des trois dernières années, la répartition et le statut de conservation des 5'743 espèces d'amphibiens connues (Grenouilles, crapauds, salamandres, tritons, cécilies). Parmi ces espèces, 1856 (32%) sont considérées comme menacées d'extinction. Mais, les scientifiques manquent de données suffisantes pour évaluer précisément le statut des 1300 autres espèces, qu'ils pensent également menacées. Par comparaison, 12% de la totalité des espèces d'oiseaux et 23% de la totalité des espèces de mammifères sont menacées.

Au moins neuf espèces ont disparu de la surface de la terre depuis 1980. 113 autres espèces n'ont pas été retrouvées dans la nature au cours des dernières années et sont donc considérées comme éventuellement éteintes. Pour 43% des espèces, la population est en déclin ; pour moins de 1% des espèces, elle est en augmentation. Elle est stable pour 27%, et inconnue pour le reste.

427 espèces sont considérées en danger critique d'extinction (CR), 761 sont en danger (EN), et 668 sont vulnérables (VU). La Colombie compte le plus grand nombre d'espèces menacées d'amphibiens dans le monde soit 208, suivie du Mexique avec 191, de l'Equateur avec 163, du Brésil avec 110, et de la Chine avec 86. Haïti a le pourcentage le plus élevé d'espèces d'amphibiens menacées, avec 92% de ses espèces faisant face à un risque d'extinction.

Quatre familles sont particulièrement touchées par ces disparitions: les Rheobatrachidae (petites grenouilles australiennes), les Leptodactylidae (vaste famille de grenouilles des zones tropicales américaines), les Bufonidae (les crapauds) et les Ambystomatidae (salamandres nord-américaines).

Nous savions déjà que les amphibiens étaient en situation critique, mais cette évaluation enlève le moindre doute au sujet de l'ampleur du problème, souligne Bruce Young, un zoologiste de l'organisation de conservation NatureServe qui a collaboré à l'étude. Maintenant nous avons besoin d'une plus grande protection des zones naturelles et d'une accélération de la recherche sur les maladies des amphibiens pour contenir cette marée d'extinction.

Etant donné que la plupart des amphibiens sont étroitement liés aux milieux aquatiques et sont sensibles aux effets de la pollution avant beaucoup d'autres formes de vie, y compris les humains, leur déclin rapide nous indique qu'un des systèmes terrestres les plus vitaux est en train de s'écrouler rejoute Simon Stuart , directeur de l'unité UICN/ CI d'évaluation de la biodiversité, et responsable de l'étude.

Trois zones protégées où la disparition d'espèces a été enregistrée sont citées par l'étude : le parc national de Yosemite (Californie), la réserve de Monteverde (Costa Rica) et le parc national d'Eungella (Australie). Les scientifiques attribuent ces disparitions à l'émergence d'une maladie fongique, la chytridiomycose, qui pourrait être apparue à la faveur d'une légère élévation de la température.

Les auteurs de l'étude appellent à la création de nouvelles aires protégées, de programmes de reproduction en captivité, ainsi qu'une plus grand implication des communautés et la protection des écosystèmes d'eau douce augmenteraient les chances de survie des amphibiens, pour faire face à cette situation.

Une information complète sur chaque espèce, ainsi que la répartition par pays et par région, est disponible sur le site internet ci dessous :

Source : IUCN

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager