En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Intégration de techniques environnementales au centre tri de Nanterre

Le centre de tri de Nanterre aura pour vocation de traiter des déchets ménagers issus de collectes sélectives provenant d'une vingtaine de communes limitrophes.

Déchets  |    |  Actu-Environnement.com
Le Centre de tri de Nanterre aura pour vocation de traiter des déchets ménagers issus de collectes sélectives provenant d'une vingtaine de communes limitrophes. Les objets encombrants ne transiteront pas par ce site, dédié uniquement au tri des emballages papier, journaux, magazines, carton, plastique, acier, aluminium et papiers de bureau.

Jean-Paul Huchon, Président de la Région Ile-de-France et Michel Vampouille, Vice-président chargé de l'environnement du développement durable en présence de Serge Lepeltier, ministre de l'écologie et du développement durable, Nicolas Sarkozy, président du Conseil général des Hauts de Seine, Patrick Jarry, maire de Nanterre, Michèle Pappalardo, présidente de l'ADEME et François Dagnaud, président du SYCTOM et de l'Eco-région ont inaugurer le Centre de tri de déchets de Nanterre (92), le 27 octobre dernier.

Ce centre, qui a bénéficié d'une aide régionale de 2,29 M€, traitera les produits issus des collectes sélectives avant leur envoi aux unités de recyclage, d'un bassin versant représentant les communes de l'ouest du SYCTOM, soit environ 1 million d'habitants. Il a été conçu pour recevoir 30 000 tonnes par an de collectes multimatériaux ( papier, carton, PVC, PET, PEHD, acier et aluminium ) et 10 000 tonnes par an de collectes sélectives monomatériaux ( journaux magazines ).
Il traitera ainsi à terme annuellement 40 000 tonnes de déchets issus des collectes sélectives d'emballages ménagers : cartons, plastiques, aciers, aluminium, journaux-magazines et papiers de bureau mais les objets encombrants ne transiteront pas par ce site.

Sa situation le long de la Seine, permettra la mise en œuvre de transport alternatif par péniche afin de limiter le trafic des camions. Ainsi 40 voyages en berges sur la Seine éviteront annuellement 600 semi-remorques.

Par ailleurs, ce centre est dès à présent équipé de récepteurs solaires (40 m2) destinés à la production d'eau chaude sanitaire.
En effet, conformément à la charte de qualité environnementale signée avec la ville de Nanterre, le nouveau centre réunit un ensemble de performances techniques et de considération sociale : les matériaux de construction sont recyclables, isolation phonique, dépoussiérage et exposition à la lumière naturelle des cabines de tri, étude ergonomique des postes de travail, démarche d'insertion sociale pour pourvoir à la majorité des 80 emplois du site.

Collecte sélective d'emballages recyclables de l'agglomération parisienne, concernant 5,4 millions d'habitants qui produisent 2,7 millions de tonnes de déchets chaque année (52 % de la production francilienne).

Réactions2 réactions à cet article

 
tri

le tri sélectif n'est il pas contraignant pour la population?

abeluxe | 07 novembre 2004 à 15h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Sans sujet

Pas de message

Anonyme | 19 mai 2006 à 16h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager