En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Aliapur annonce une baisse de ses tarifs en 2005

Aliapur, acteur national dans la valorisation des pneus usagés, annonce une baisse de ses tarifs pour 2005. Cette baisse tarifaire porte sur les pneus de Véhicules Légers (et assimilés) et de Poids Lourds (et assimilés).

Déchets  |    |  Actu-Environnement.com
Aliapur, acteur national dans la valorisation des pneus usagés, annonce une baisse de ces tarifs pour 2005. Cette baisse tarifaire porte surtout sur les Véhicules Légers et assimilés (catégorie A) et les Poids Lourds et assimilés (catégorie B). En 2004, la redevance sur les pneus des véhicules de catégorie A diminuera de 10% et de 6% pour la catégorie B.

Pour mémoire, en 2004, la redevance destinée à financer le coût du recyclage des vieux pneus, avait provoqué l'augmentation de 2% en moyenne des pneus neufs. Le décret n°2002-1563 du 24 décembre 2002 relatif à l'élimination des pneumatiques usagés oblige en effet, depuis le 29 décembre dernier, les fabricants à recycler chaque année autant de pneus qu'ils en ont mis sur le marché l'année précédente.

Aliapur, société créée pour organiser la collecte et le traitement de ces équipements, souligne que cette baisse tarifaire est principalement liée à une optimisation logistique entre les opérations de collecte, les plates-formes et les installations de valorisation, à l'émergence de nouvelles voies de valorisation à des conditions tarifaires optimisées et à la qualité des partenariats noués avec les valorisateurs.

D'autre part, dès le 29 décembre 2004, le décret rentrant dans sa deuxième année d'application, tous les pneus usagés seront désormais concernés par l'obligation réglementaire de collecte et valorisation.

Ainsi seront concernés : les pneus d'un diamètre supérieur à 1400 mm (pneus agraires, engins de génie civil et de travaux publics...) et les pneus ayant équipé des engins de moins de 4 roues (motos, scooters...)

Les pneus de vélo et de cyclomoteur, les pneus pleins et les bandages en caoutchouc (équipant des chariots de manutention) restent, par contre, exclus du champ d'application du décret. Ils doivent être traités avec les déchets des ménages ou les déchets industriels classiques en Centre de Stockage des Déchets Ultimes (CSDU) ou par valorisation énergétique.

Aliapur a donc prévu dans son tarif 2005 de nouvelles catégories, ainsi que des sous catégories en fonction des caractéristiques du pneu, des types de débouchés existants et des coûts de la prestation de collecte et de valorisation.

Le décret n° 2002-1563 du 24 décembre 2002 relatif à l'élimination des pneumatiques usagés, J.O n° 303 du 29 décembre 2002 page 21954 :
- Interdit d'abandonner, de déposer dans le milieu naturel ou de brûler à l'air libre les pneumatiques.
- Impose aux fabricants et importateurs de pneus d'en assurer la collecte et l'élimination.
- Les distributeurs sont tenus de reprendre gratuitement les pneumatiques usagés dans la limite des tonnages et des types de pneumatiques vendus l'année précédente.
- Les producteurs peuvent créer des organismes appropriés pour remplir les obligations qui leur incombent en matière d'élimination des pneumatiques usagers.
- Fixe les possibilités de valorisation les pneumatiques par le biais du réemploi, du rechapage, de l'utilisation pour les travaux publics, par des travaux de remblaiement.
- La collecte des pneumatiques usagés est subordonnée à la délivrance d'un agrément accordé pour une durée maximale de 5 ans par le préfet du département. Un cahier des charges est annexé à l'agrément.

L'entreposage de pneumatiques usagés est soumis à la réglementation relative aux Installations Classées pour la Protection de l'Environnement (ICPE).

Aliapur est une société anonyme dont les membres fondateurs sont Bridgestone, Continental, Dunlop Goodyear, Kléber, Michelin et Pirelli, qui se répartissent à parts égales les 262.500 euros du capital. La société assure le devenir des pneus usagés en France, c'est-à-dire la collecte auprès des détenteurs et distributeurs, le regroupement, le tri, et la valorisation matière ou énergétique. Elle réalise cette mission dans la limite des tonnages mis sur le marché par ses clients sur la base de l'année précédente.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…