Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Développement du système JLMD de récupération de polluants pétroliers

Deux ans après le naufrage du Prestige, le système embarqué JLMD de récupération des matières polluantes en cas de naufrage et pour endiguer les marées noires continue à équiper de plus en plus de pétroliers.

Eau  |    |  Actu-Environnement.com
Le JLMD system, inventé et breveté par Jean-Luc Dabi, Président Directeur Général du JLMD Ecologic Group, permet la récupération rapide de la cargaison contenue dans les navires en cas de naufrage ou d'échouement de réduire de 70 à 90 % de la pollution causée par le naufrage des pétroliers. Il peut être installé sur tous types de navires citernes et fonctionne quelles que soient les conditions météorologiques. Moins d'une semaine suffit à partir de la connexion du tuyau d'extraction. Pour illustrer l'intérêt de ce procédé, il aura fallu, pour l'Erika, plus de dix mois aux sociétés de pompage pour atteindre cette étape, souligne le groupe sur son site Internet.

Déjà installé sur LE NIZON, affrété par TOTAL, ce système est prévu sur deux autres navires : le KERLAZ, baptisé à Barcelone le 2 novembre dont la finalisation de l'installation est imminente et le KERMARIA, prévu pour la fin décembre 2004. De plus, SOCATRA (Société d'Armement et de Transport) envisage aussi d'installer ce système sur l'ensemble de ses navires déjà en exploitation et 50 pétroliers seraient en attente de commandes.

Plusieurs firmes françaises souhaitent favoriser ces équipements pour la lutte contre la pollution maritime. Groupama Transport par exemple, second assureur européen du milieu maritime, proposera des avantages aux armateurs désireux d'équiper leur flotte du JLMD system.

Enfin, JLMD Ecologic Group aimerait faire de ce système un standard de sécurité imposé par des réglementations au même titre que le procédé double-coque auquel il n'est pas sensé se substituer.

Chaque année près de 2 milliards de tonnes de produits pétroliers transitent par voie maritime sur l'ensemble du globe. Les marées noires constituent un fléau pour l'environnement naturel mondial et les côtes de la planète sont régulièrement souillées par des catastrophes notamment, Torrey Canyon en 1967, L'Exxon Valdez en 1989, L'Erika en 1999 et le Prestige en 2002.
Des manifestants sont d'ailleurs descendus samedi 13 novembre dans les rues de Saint-Jacques-de-Compostelle, dans le nord-ouest de l'Espagne, pour rappeler la catastrophe à l'occasion du deuxième anniversaire du naufrage du Prestige, un pétrolier qui transportait 77.000 tonnes de fioul lourd. Cette marée noire détruisit une grande partie de la vie aquatique dans ce secteur ou la pêche a été interdite durant trois mois et l'industrie touristique a été durement affectée en raison des nombreuses plages souillées.

Réactions1 réaction à cet article

 
mdr !!

le seul problème c'est que les catastrophes maritimes et les marées noires ne representent que 10% des pollutions par hydrocarbures dans le monde....

sdf | 23 juillet 2008 à 18h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager