En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

BHOPAL : c'était il y a 20 ans et le site n'est toujours pas assaini

Le 3 décembre 2004, la ville de Bhopal a rendu hommage aux milliers de morts engendrés par la fuite de gaz toxique survenue il y a 20 ans. Greenpeace en appel au repreneur de l'usine pour que l'assainissement du site soit enfin engagé.

Risques  |    |  Actu-Environnement.com
La catastrophe de Bhopal, au même titre que Seveso, Tchernobyl, a fait date dans l'histoire et est considéré comme l'un des plus graves accidents industriels du 20e siècle. Le 3 décembre 2004, la ville de Bhopal a rendu hommage aux milliers de personnes mortes lors de cette catastrophe.

Le 3 décembre 1984, entre 00h00 et 00h30, une explosion survient dans l'usine de la compagnie Union Carbide où l'on produit des pesticides. Près de 40 tonnes d'un gaz particulièrement toxique (methyl isocyanide), qui peut affecter plusieurs organes du corps humain, est alors relâché dans l'atmosphère et se répand dans la zone résidentielle située à proximité de l'usine. Environ 200.000 personnes se trouvent exposées et plus de 3.000 d'entre elles décéderont en l'espace de trois jours. En 1993 on attribuera plus de 4.000 décès à cette catastrophe. L'organisation Amnesty International parle quant à elle de 22.000 à 25.000 morts.
Jusqu'à 800.000 personnes ont été affectées d'une façon ou d'une autre, selon des chiffres officiels.

Union Carbide, l'exploitant de l'époque avait versé à l'Etat indien - après un accord à l'amiable, hors tribunal - la somme de 470 millions de dollars US soit 370 à 533$ par personne blessée. Greepeace dénonce cet accord qui a, selon elle, servit à couvrir les frais médicaux pendant à peine 5 ans.
En 2001, le nom d'Union Carbide a disparu lorsqu'elle a fusionné avec la société Dow Chemical. Une procédure lancée en 1999 devant une cour américaine de New York par des associations de victimes pour faire nettoyer et assainir le site par Dow Chemical est toujours en cours.

Après des années d'utilisation de l'eau des puits et de citernes d'approvisionnement très irrégulières, la cour de justice du Madhya Pradesh a ordonné au gouvernement régional de mettre à disposition des communautés un réseau de distribution d'eau potable. Dow Chemical ne s'est toutefois pas associé financièrement puisqu'en novembre 2000, le nouveau président directeur général de Dow, n'avait pas hésité, à déclaré ''Nous sommes extrêmement conscients de Bhopal et le fait que cet incident est associé à Union Carbide, mais Union Carbide a fait tout ce qu'elle devait pour appliquer des programmes environnementaux, sanitaires et de sécurité corrects ''.

Ce 20ème anniversaire aura été marqué par l'annonce des autorités régionales d'une première mesure en vue du nettoyage du site de l'usine sur lequel une masse de déchets est toujours abandonnée.

Réactions5 réactions à cet article

 
Ignoble

Les mots ne sonts pas assez puissants pour qualifier ce genre de crime.
A Quand une haute cour pour la protection de l'environnement !
Avec une réglementation internationnalle sur le sujet
A moins de trouver une autre solution ...! ?
Le pire c'est que le pire est sans doute encore devant nous.

Nono | 10 décembre 2004 à 09h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 
merci à tous

Merci à toutes ces multi-nationales, qui décentralise à tous va, sans ce preocuper de la sécurité des population en semi-esclavage. Ils ne sont en effet que de la main d'oeuvre interchangeable, et valent moins que leurs profits.

benji | 11 décembre 2004 à 16h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Que fait la justice ?

Il faudrait mettre en demeure cette société afin de dépolluer ce site enfin.

Chris | 14 décembre 2004 à 23h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Que fait la justice ?

dans la

ho | 19 janvier 2005 à 13h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Que fait la justice ?

dans la communauté d'aujourd'hui on se demande a quoi sert la justice et les lois car j'ai une amie qui a déposé plaint 5 fois contre son ex petit ami pour harcélement moral,coups et blaissures dégradation de son appartement et au moment ou je vous écris elle en a mars elle ne sait plus ou se tourner car les policiers et la gendarmerie ainsi que la cour ne font pas leur travail que faire une personne en détresse merci beaucoup vous êtes son dernier espoir

ho | 19 janvier 2005 à 13h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager