En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le gouvernement donne son agrément pour tripler la production de biocarburant à l'horizon 2007

Le gouvernement a donné son agrément à une production supplémentaire de 800.000 tonnes d'ici à 2007. La prodution sera donc triplée pour atteindre 1,2 à 1,3 million de tonnes.

Agroécologie  |    |  Actu-Environnement.com
Le Premier ministre a annoncé mercredi 2 février 2005 avoir réalisé les arbitrages en matière de production de biocarburants (biodiesel et bioéthanol). Concrètement le gouvernement a donné son agrément à une production supplémentaire de 800.000 tonnes d'ici à 2007 qui se traduira par le triplement de la production actuelle : 320 000 tonnes pour la filière bioéthanol et 480 000 tonnes pour le biodiesel. La production française de biocarburants devrait atteindre ainsi d'ici à 2007, entre 1,2 et 1,3 million de tonnes.

Cette production bénéficiera des agréments ministériels synonymes d'exonération de la Taxe Intérieure sur les Produits Pétroliers (TIPP), normalement appliquée aux carburants. Cette exonération a pour but de soutenir la production et la consommation des biocarburants.

Le ministère de l'Agriculture a précisé pour sa part que le plan biocarburant du Gouvernement permettrait d'éviter l'émission de l'équivalent de 3 millions de tonnes de CO2 » et donc de lutter contre l'effet de serre, de mobiliser d'importantes surfaces agricoles et de créer ou de maintenir près de 6 000 emplois industriels et agricoles .

Jean-Pierre Raffarin a déclaré que le développement des filières de biocarburants était à la fois le moyen de soutenir notre agriculture, de montrer que notre agriculture est capable d'innovation, de montrer aussi que nous sommes capables de tenir les engagements de Kyoto et l'occasion de rapprocher agriculture et environnement .

Le coût pour l'Etat de ces nouveaux agréments s'élèvera à environ 320 millions d'euros. Ils viendront s'ajouter aux 170 millions d'euros actuels, a précisé le ministère de l'Agriculture.

Mais les organisations agricoles auraient souhaité un engagement plus prolongé du gouvernement, estimant que ce premier plan restait très limitatif et insuffisant pour atteindre l'objectif de 5,75% de biocarburants à l'horizon 2010.
Le ministère de l'Agriculture précise que l'Etat devrait lancer une seconde étape après 2007 pour se conformer à cette cible.

La France a démarré la production de biocarburants en 1992, pour échapper au gel des terres cultivées pour l'alimentation imposé par la Politique agricole commune. La production française dépend d'un agrément de l'Etat, qui consent une baisse de fiscalité.

Le président de la République Jacques Chirac avait appelé en août dernier le gouvernement à mettre en place, dès le 1er janvier 2005, un dispositif pour le développement des biocarburants.

Selon l'ADEME, seules énergies renouvelables sous forme liquide, les biocarburants (éthanol, diester) ont de nombreux atouts à faire valoir dans le cadre d'une politique énergétique visant la sécurité d'approvisionnement énergétique et la lutte contre le réchauffement climatique. Issus de matières végétales (betterave, blé, mais, colza, tournesol, pomme de terre…), ils permettent de réduire les émissions de gaz à effet de serre et les consommations d'énergies fossiles de 70 à 80 % lorsqu'ils remplacent de l'essence ou du gazole. Utilisables en direct ou en mélange, ils ne nécessitent aucune transformation de moteur (contrairement à d'autres énergies renouvelables). Enfin, ils ouvrent de nombreux débouchés non alimentaires très prometteurs, avec plusieurs milliers d'emplois à la clef.

Réactions9 réactions à cet article

 
Comment s'en procurer?

Le développement de ces biocarburant est un très bonne chose, car elle permet une vraie alternative aux carburants classiques pour les personnes obligées d'utiliser leur voiture... Aucune modification n'est nécéssaire pour l'utiliser, mais ou faire le plein de biocarburant?? est ce que des points de ravitaillement vont se développer??

greenday | 04 février 2005 à 10h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Comment s'en procurer?

Il est déjà mélangé au diesel. Si je ne me trompe, c'est juste la proportion biocarburant / carburant Minéral qui va changer.

Donc il n'y a pas aujourd'hui d'essence 100% bio à la pompe.

Bon, mais pour l'affichage, certaines ont malgrés tout quelques bus 100% bio (là, je ne sais pas par ou ils passent)

Qu'on me corrige bien sur si je me trompe.

fabien | 04 février 2005 à 12h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Comment s'en procurer?

Je ne suis même pas sur qu'il vont changer cette proportion de biocarburant, car la production actuelle est vraiment insignifiante comparée à la consomation de pétrole. Certains producteur de biocarburant utilisent ces huiles a 100% pour leurs voitures, mais il me semble que ceci est illégal (car pas de TIPP). Augmenter ces quotas est un signe favorable du gouvernement, mais cette politique reste très timide.
Il faudrait développer cette industrie en fabricant des voitures consomant encors moins, développer un réseau de distribution, et développer massivement cette production de biocarburants.
Je pense que l'Etat pourrait s'y retrouver financièrement car cela créerait des richesses et de l'emploi, et favoriserait la balance commerciale.

ric | 04 février 2005 à 13h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Comment s'en procurer?

L'ancien TotalFinaElf a fortement investi dans les installations de production des biocarburants (ETBE je pense) il y un peu de temps deja. Cette projet pharonique n'as jamais ete augmente ni valorise a son potentiel.

Il me semble que les prenneurs de decisions vont tout simplement inciter l'augmentation de la production des cultures energetiques pour en pouvoir finalement utiliser ces installations de production a l'hauteur de leurs capacites de production.

Je reste reticent par rapport aux moyens reels qui vont etre mises a disposition....

A voir, mais c'est une filiere excellentissime en termes de rapport des solutions court-termes. Pas de vrai besoin de changer des infrastructures, ni, comme vous avec dites, de changer de technologie de combustion.

Il faut comme-meme savoir que beaucoup des engrais sont necessaire pour faire pousser tout ca, et la productionde ces engrais (etc.) prendraient pas mal d'energie et des ressources premieres. (ne parle meme pas de l'inefficacite de l'application de ces engrais sur les champs)..... Ce n'est jamais que du bon.

Olli | 04 février 2005 à 16h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Rien n'est dit sur l'HVB!

Rien n'est dit sur l'utilisation de l'Huile Végétale Brute dans les moteurs Diesel.

En effet, le diester, qui est le résultat de l'action d'un alcool sur les acides gras (huiles végétales), est très coûteux énergétiquement à produire, et nécessite des énormes installations (très prisées des lobbies pétroliers) alors qu'il est possible d'utiliser directement de l'huile végétale en remplacement partiel ou total du gas-oil (en fonction du modèle de moteur) dans les moteurs Diesel. D'ailleurs, le gas-oil n'existait pas quand Rudolf Diesel a inventé son moteur qui fonctionnait alors... à l'huile de lin!

Depuis le 1er Janvier 2005, en vertu des lois européennes, la France est dans l'illégalité en ce qui concerne ce bio-carburant déjà disponible à la pompe en Allemagne. En fait, la France n'ayant rien précisé (taxes, etc...) sur celui-ci, il est parfaitement légal d'utiliser ce carburant, en ne payant que la TVA (5,5%).

A noter que le diester dégrade les durites et les joints en caoutchouc existant encore dans les moteurs anciens... et le gouvernement n'en parle pas non plus!

Pour en savoir plus:
http://www.oliomobile.org/
http://www.roulemafleur.free.fr/
http://valenergol.free.fr/
etc...

MakeLoveNotWar | 04 février 2005 à 16h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 
moins de CO2 dans l'air ....

... Plus de nitrate dans la rivière. Avec les bio-carburants, on ouvre une nouvelle porte au producteur intensif. Donc adieu talus et faune bocagère, je lance du round up pour protéger l'air ???

sébastien | 08 février 2005 à 10h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 
une page sur les biocarburants....

pour ceux qui veulent en savoir un peu plus:
http://www.manicore.com/documentation/carb_agri.html

jack | 08 février 2005 à 14h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:moins de CO2 dans l'air ....

Est-on obligé d'utiliser tous ces engrais chimiques? L'agriculture bio a demontré que l'on peut cultiver autrement. Ce n'est pas la culture des biocarburants qui cause l'utilisation des engrais. Les producteurs sont libres d'utiliser ou non ces engrais chimiques.

Avec ton argument, il faudrait aussi arreter toute agriculture qui pollue au nitrate. Il ne faut donc pas melanger ces 2 enjeux: la pollution au nitrate et la production des bio carburants

Ric | 09 février 2005 à 12h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:moins de CO2 dans l'air ....

la question des nitrates et des biocarburants n'est pas simple ; voir la page indiquée par "Jack" sur le site manicore.
Un petit effort de lecture permet de comprendre qu'il n'y a pas de solutions simples, sauf de réduire volontairement nos consommations.
La question des biocarburants doit se comprendre dans le contexte agricole : notamment, valorisation des co-produits (sous-produits des biocarburants), création d'emplois, influence des (gros) acteurs de l'agroalimentaire ou du pétrole. Par exemple les producteurs de betteraves pèsent lourds dans les décisions, les pétroliers préfèrent des biocarburants "transformés" que les huiles brutes... etc

Raphaël | 09 février 2005 à 23h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager