En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La Région Île de France signe la Charte des Régions européennes sans OGM

La Charte a été signée par 20 Régions d'Europe, dont 5 Régions françaises : l'Aquitaine, la Bretagne, le Limousin, le Poitou-Charentes et l'Ile-de-France.

Gouvernance  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
Le 28 octobre dernier, sur proposition de Michel VAMPOUILLE, vice-président chargé de l'environnement, la Région Île-de-France votait une délibération ''Pour une Île de France sans Organisme Génétiquement Modifié (OGM)''. Elle visait notamment à inscrire l'Ile-de-France dans le Réseau des Régions européennes sans OGM (GMO free), constitué à l'initiative de la Toscane et de la Basse-Autriche.

Vendredi 4 février, à Florence, la Région Île de France signait la Charte des Régions européennes sans OGM. Maurice Lobry, président de la Commission environnement de la Région et Anny Poursinoff, membre de la Commission permanente, y représentaient la Région.

La Charte a été signée par 20 Régions d'Europe, dont 5 Régions françaises : l'Aquitaine, la Bretagne, le Limousin, le Poitou-Charentes et l'Ile-de-France.

Le Réseau des Régions européennes sans OGM se donne pour objectif de soutenir « les productions de qualité certifiées et la biodiversité, dont la valeur serait irrémédiablement compromise par la pollution génétique ». Pour cela, elle demande aux instances européennes de garantir une « coexistence entre les OGM et les cultures traditionnelles et biologiques ».

La Région Ile-de-France participe également au réseau des Régions européennes concernées par l'agriculture périurbaine (PURPLE). Elle montre ainsi sa volonté de promouvoir une agriculture durable et de qualité, en travaillant avec l'ensemble des acteurs.

Par ailleurs, Jean-Paul Huchon, Président de la Région Ile-de-France et Marie-Pierre de la Gontrie, première vice-présidente chargée des Finances, ont fait adopter, le 4 février dernier, le budget régional 2005.

Sur un budget de 3,3 Md d'€, 156,3 M€ (+ 62 %) iront à l'environnement et la région accentue son soutien aux réseaux verts, à la maîtrise de l'énergie et au développement des énergies renouvelables,...

Une aide participera au remplacement du parc ancien de chaudières dans l'habitat. (fioul domestique ou gaz naturel, soit environ 850 000 unités), par des Chaudière à bas NOx. Cette action devrait avoir pour effet à terme de diminuer de moitié les émissions NOx des chaudières individuelles et les consommations d'énergie. Le plan de dépollution des cheminées d'usines d'incinération sera poursuivi : Villejust, Rungis et Sarcelles seront traitées.

Une aide spécifique sera proposée aux agriculteurs bio notamment pour fournir la restauration collective.

La Région devrait aussi aider les bailleurs sociaux, les collectivités et les particuliers à s'équiper en solaire, chauffage bois et géothermie, pour réduire les concommations d'énergie et les charges locatives.

De plus, une aide aux associations qui organisent le co-voiturage sera mise en place.
Pour les cyclistes, outre le financement de nouvelles pistes, une carte des itinéraires cyclables sera éditée et la signalétique améliorée pour faciliter la vie des usagers. Les travaux de l'aqueduc de la Duys seront lancés sur près de 10 km reliant la Seine-et-Marne à la Seine Saint-Denis, ainsi que ceux reliant les bases de plein air et loisirs franciliennes.

Par ailleurs, les travaux de l'aire de stockage en cas de crue sur le secteur Oise-Aisne (Longueil-Ste Marie) débuteront en 2005. Le projet de la Bassée se poursuit. Ces aires de stockage viendront compléter les 3 grands barrages existants. 439 communes sont potentiellement exposées aux inondations, soit 896 000 personnes, surtout dans le Val-de-Marne et les Hauts-de-Seine.

Enfin, une aide régionale sera mise en oeuvre pour aider les projets de développement durable des collectivités et associations franciliennes.

Réactions1 réaction à cet article

 
La Charte des Régions sans OGM

En quoi consiste cette Charte exactement, quel en est le contenu, quels sont les engagements des régions signataires ?
Merci

MM | 11 février 2005 à 13h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager