En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La Groupe PSA balance entre environnement et réalité économique

PSA annonce que le millionième véhicule équipé d'un filtre à particules (FAP) réduisant la pollution vient de sortir de ses usines à quelques jours seulement de la signature un accord avec Mitsubishi pour le développement de nouveaux 4x4.

Gouvernance  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
Le 7 février dernier, le groupe PSA annonçait que le millionième véhicule équipé d'un filtre à particules (FAP) venait de sortir de ces usines PSA Peugeot Citroën.
Le Groupe déclare encore que cette diffusion du FAP au sein des gammes Peugeot et Citroën devrait se poursuivre dans les années à venir et PSA Peugeot Citroën se félicite du succès rencontré par cette technologie.

De plus, le gouvernement allemand vient d'annoncer que les véhicules diesel équipés du fameux filtre à particules bénéficieraient d'une réduction fiscale allant de 250 euros pour les voitures d'occasion à 350 euros pour les neuves. Cette mesure qui sera à la charge des collectivités régionales devrait coûter au moins 1,5 milliard d'euros en manque à gagner sur le plan fiscal.
Les constructeurs français présents sur ce marché et notamment PSA Peugeot Citroën, qui détient 3,73 % du marché avec 121.914 voitures vendues en Allemagne l'année dernière (dont 32,7 % équipées de motorisations diesel) se déclarent satisfaits de cette annonce.

Parallèlement, le groupe venait d'annoncer 3 jours plus tôt, la signature d'une lettre d'intention, l'accord définitif devant être signé au printemps 2005, pour un partenariat avec Mitsubishi Motors Corporation qui porte sur de nouveaux véhicules 4x4. Cet accord prévoit la production annuelle de 30 000 véhicules au Japon pour les besoins de PSA Peugeot Citroën, sur la base d'une nouvelle plate-forme Mitsubishi actuellement en cours de développement.
Lancés en 2007, ces nouveaux 4x4 seront dotés de styles spécifiques pour Peugeot et pour Citroën. Ils seront équipés des tous derniers moteurs diesel HDi dotés justement de filtre à particules.
Pour Mitsubishi Motors, le volume de production supplémentaire permettra au groupe d'augmenter son taux d'utilisation des capacités industrielles et d'améliorer sa productivité.
Pour le groupe PSA Peugeot Citroën, ces 4x4 viendront élargir les gammes des deux marques Peugeot et Citroën, modèles qui n'existe pas encore au catalogue des deux constructeurs.

Or PSA s'est engagé à réduire les émissions moyennes de leurs véhicules à 140g C02/km d'ici 2008 (accord ACEA). Pourtant, les 4x4 dont les parts de marché augmentent constamment affichent des moyennes d'émissions supérieures à 200g de CO2/km. Le phénomène de mode qui s'empare des clients et pour lequel PSA ne souhaite pas rester en marge à donc plutôt tendance à tirer la moyenne vers le haut. La question est donc clairement posée : protection de l'environnement et réduction des émissions de polluants et de gaz à effet de serre (GES) ou réalité économique face à une demande croissante ? PSA semble avoir du mal à se décider !

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager