En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Y'a t-il réellement une stratégie nationale de développement durable en France ?

Après les annonces et démentis successifs relatifs aux restrictions budgétaires du MEDD et de l'ADEME, Jean Pierre Raffarin tente de calmer la situation en s'engageant encore plus et en assurant que la France doit et ferait tout pour rester crédible.

Gouvernance  |    |  Carine Seghier  |  Actu-Environnement.com
Lundi, l'AFP avait révélé le gel par Bercy de 20% des crédits d'investissements de l'ADEME. Pour rappel, le budget est alimenté par ses trois ministères de tutelle, Ecologie (70% environ du budget total), Industrie et Recherche.

L'information ayant rapidement circulé, Jean-Pierre Raffarin s'est engagé hier à pour que le budget du ministère de l'Ecologie ne soit pas restreint et ainsi, de ne pas geler les crédit 2005 de l'ADEME.

Lors d'une visite d'un nouveau centre culturel scientifique et technique de Strasbourg, destiné aux 3-15 ans et axé sur le développement durable, le Premier ministre se dit ''très attentif à ce qu'un certain nombre de priorités puissent être défendues, notamment tout ce qui concerne la maîtrise de l'énergie''. Il précise encore que ''Le ministère de l'Ecologie est un ministère qui doit avoir les moyens. C'est pour ça que j'ai demandé à ce qu'il ne soit pas victime de gels et qu'il soit simplement concerné par 1% de mise en réserve, soit six millions sur 600 millions à peu près, de manière à ce que l'ADEME ne puisse pas avoir de crédits gelés''.

Le même jour, à l'occasion d'un déplacement en Alsace axé sur l'environnement, le climat et la biodiversité, le Premier ministre a affirmé que son combat, c'est ''Kyoto plus et que le développement durable constitue un cap d'avenir pour la France''. Il reprend ainsi les propos de Jacques Chirac prononcés à l'occasion de l'entrée en vigueur du protocole de Kyoto. Propos selon lesquels, Kyoto n'est qu'un premier pas et que le véritable objectif consiste à diviser par 4 les émissions de GES d'ici à 2050. Le Président avait à cette même occasion demandé à Serge Lepeltier de ''réfléchir à de nouvelles incitations afin d'accélérer la réhabilitation énergétique des bâtiments anciens'', de renforcer les ''normes existantes'' dans le secteur automobile et ''d'engager, au plan européen, une réflexion particulière sur le secteur aérien''.

Concernant le programme européen Natura 2000 pour la préservation de la biodiversité et pour lequel la France est toujours en irrégularité avec les indications de l'UE, le Premier ministre a promis que la France respecterait ses engagements car ''elle ne peut pas être crédible en matière de développement durable'' si elle ne les tient pas.1.400 sites Natura 2000 ont ''déjà été désignés sur près de 8% de notre territoire. Reste 200 sites manquants'', a-t-il dit en annonçant un ''fonds spécial de 100 millions d'euros pour aider les partenaires à boucler leurs dossiers''.

Dans Le Monde2, daté de samedi, Nicolas Hulot a vivement critiqué la politique gouvernementale : ''Je sais que le bilan écologique du quinquennat sera insignifiant'', a-t-il dit en s'en prenant à Bercy ''pour qui le développement durable est juste un obstacle''.
Répondant ainsi aux critiques des milieux associatifs sur la politique environnementale du gouvernement, le premier Ministre a réaffirmé que la France pouvait être ''exemplaire'' dans le développement durable et qu'elle avait ''une vraie stratégie nationale'' dans ce domaine...
Une stratégie qui ne semble en tout les cas pas faire l'unanimité dans le gouvernement tant les propos des uns et des autres sont contradictoires, mais qui met en avant un nouvel aspect de la politique Environnementale en France : elle ne laisse plus indifférents les français et leur représentants.

Propos des différents intervenants rapportés par l'AFP.

Réactions21 réactions à cet article

 
le seul isolant qui...

Savez-vous qu'il existe sur le marché français un isolant qui conserve sa conductivité thermique A VIE. Il est constitué de verre cellulaire. Il est réalisé avec environ 70% de verre recyclé (principalement du pare brise)et dispose d'une GARANTIE de 30 ans (c'est le seul). Pourquoi ne pas mettre cet isolant sur le devant de la scène ...(?)
Afin de taire la marque, chercher "verre cellulaire" sur le web

cyril73
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:lamentable....

Effectivemment, lamentable.
La maison brûle, mais on diminue les crédits de l'ADEME, la maison brûle, mais on a tenté d'en faire le minimum sur Kyoto (merci l'Europe). La maison brûle mais nous ne saisissons pas l'opportunité unique de devenir des leaders dans les énergies renouvelables. La maison brûle mais nous délocaliserons toute l'activité commerciale en Chine, sans savoir si c'est soutenable ou pas pour la planète. La maison brûle, mais nous utiliserons le pétrole jusqu'à la dernière goutte que les USA voudrons bien nous laisser.

Avec notre niveau technologique, je suis persuadé que la France et L'Europe pourraient avoir les moyens de devenir une Eco-Union et que cela pourrait générer beaucoup, beaucoup d'emplois.
Mais il faudrait s'en donner les vrais moyens, passer des discours aux actes quitte à rompre avec les fameuses règles du commerce internationale qui ne nous mènent qu'à la catastrophe.

http://info.effetserre.free.fr

Bruno
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:vive la France...

oui comme tu dis , j'ai vu en bretagne des associations pour l'environnement qui manifester et on arrêtait le proger de plusieur implantation d'éolienne.et on auront surment le dernier mot!
totu ca au nom de la pollution visuel!!!!!!!!ou surtotu le risque de perte de valeur de leur terrain!surment ces gens préfèrent les centrale nucléaire ou les centrale thermique????mais pour sur pas de coupure de courant!l'homme est trop hypocrite, il faut savoir ce que l'on veut!sinon comme moi on fait pas de gosse.alors que l'on vende des centrale nucléaire à la chine ou qu'il brule plus de charbon ou de pétrole.
qui peut me dire ce qu'il y a de mieux pour l'environement?

Anonyme
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:On change pas une équipe qui perd !!!

aucun parti ne changera rien et cela a cause de nous même en premier!combien rapport le pétrole a l'état?combien rapport la tva?surtout les bien acheter tout les jours combien pourrais etre supprimer au détriment de la croissance?pourquoi acheter un écran plat alors que ma veille tèlé marche toujours?pourquoi roulez avec des voiture toujours plus puissante et plus chére 70, 90, 110 ,120 ,130 ,140 chevaux?
mais sans tout ca ou trouverait on ?
les moyens financier pour la caf (logement et famillial)? comment faire pour les salaire de nombreux fonctionnairs?l'armée(gendarmerie, pompier...)?et la liste est encore bien longue!
personne veut payer faire des sacrifice, nous sommes sur une petite planéte ou chaque habitant est nombriliste( pas de décharge chez moi ,mais vous pouvez vider mes poubelles chez le voisins!).
alors arrêtons de tout rejeter les fautes aux autres il faudrait que l'on sache prendre notre propres décision et les conséquence qui en résulterons pour le reste de l'humanité et surtout notre propre descendance(là c'est pas gagner!!! il suffit de regarder pour les retraite on préfera surtaxé nos enfants les endettés plutot que de travailler jusqu'a 60 ans ,tout ça POUR MES ACQUIS MEME SI C'EST MES PROPRES ENFANTS QUI VONT EMBAVE ET PAYER LA NOTE DE MES PRIVILEGES).
et la on est cas l'échelle d'un pays mais l'environnement s'arrête pas aux frontiéres (tchernobile)!alors comment faire pour que + 6.5 milliards d'être humains oeuvre ensemble pour une mme cause en oubliant ces priviléges et sont individualisme????????
j'ai pas la réponse en tout cas moi!
si peut etre ........

Anonyme
 
Signaler un contenu inapproprié
 
On change pas une équipe qui perd !!!

et bien ca fait tellement plaisir de lire tout ça !!!
Je suis sur qu'il y a quand même des avançées dans d'autres domaines non mentionnées ici, mais il faut reconnaître qu'on est bien loin des beaux discours de Johannesbourg "la maison brûle", et des dernières élections présidentielles....."j'ai décidé de rebaptiser le MATE en MEDD pour lui donner un nouvel élan..."

Cependant, nous avons également notre part de responsabilité dans cet immobilisme politique. N'attendons pas sagement du politique qu'il prenne le sujet seul à bras le corp. Il ne faut pas oublier que les hommes politiques ne sont quelque part que le reflet de nous même, de nos aspirations...

La protection de l'environnement commence par des petites actions individuelles quotidiennes, par une volonté de changer les comportements absurdes, par une sensibilisation de son entourage à cette impasse écologique dans laquelle nous sommes engagés...

jamiroquai | 24 février 2005 à 12h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 
politiquement incorrect mais à la mode !

Comment ne pas être circonspecte devant cette nouvelle mode, ce nouveau look "vestimentaire" que la politique française adapte en tailles et en couleurs en fonction des demandes ... politiquement, ça fait bien et on en a plein la bouche ... mais concrètement sur le terrain on se bien compte que c'est purement utopyque... dans le Parc du Pilat où les industries textiles et artisanales locales ont disparu depuis la fin du 19ème siècle, où une "charte" en place n'est pas respectée, comment voulez-vous que l'on croit à un développement durable lorsque l'on sait que ce n'est pas la volonté des politiques locaux ... Je le sais d'autant plus que je suis en recherche d'un emploi de "chargée de mission" en développement local, développement économique, développement durable. Je me démène pour amener cette volonté et cette compétence dans un Parc, un département, une région qui a bien d'autres préoccupations politiques individualistes que l'intérêt commun des habitants de demain ... Cela commence déjà par le local avant d'être régional, national, européen du moins je le pense ... alors a-t-on vraiment la volonté d'aller vers le 22ème siècle en préservant l'environnement pour le développement de demain ?

pilat | 24 février 2005 à 13h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:On change pas une équipe qui perd !!!

Tout à fait d'accord, d'ailleurs les politiciens ne peuvent pas se mobilier à fond dans cette aventure (ils peuvent être pénalisés, après, par des électeurs insatisfaits), donc l'initiative ne peut venir que des citoyens. Mais les citoyens ne savent pas trop combien ça va leurs coûter (par exemple selon la méthode coût avantage). Finalement, je pense qu’il faut encourager la recherche et là c'est une affaire purement politique qui dépasse le rôle du simple citoyen.

mouraf02 | 24 février 2005 à 13h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 
lamentable....

Je rejoint complètement l'avis de Nicolas Hulot qui déclare "insignifiante" la politique environnementale du gouvernement. Et ce malgré notre nouveau ministre de l'Environnement qui lui au moins parait crédible (mais toujours sans les moyens financiers...).
A quand un vrai budget pour l'action environnementale de l'Etat, à quand une vrai politique structurée, cohérente et déterminée du gouvernement, à l'instar de certains de nos voisins européens ?

dom | 24 février 2005 à 13h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 
vive la France...

...un grand bravo au président et à son gouvernement pour leur approche environnementale...et saluons leur engouement à vouloir livrer clé en main de belles usines nucléaires aux turcs, aux chinois...vraiment ils en ont...
Les générations futures apprécieront...si l'humanité ne disparait pas...

lucide34 | 24 février 2005 à 15h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Utilisons les beaux discours !

Les beaux discours ont un caractère insitatif et on ne peut en demander plus. Le respect de l'environnement c'est une préoccupation de professionnels relativement jeune. C'est une dimension dont les industriels n'ont pas encore saisi tout les avantages.
Et c'est bien là le problème, non ?
Tant que l'envirronement sera une contrainte, une donnée supplémentaire à prendre en compte, on ira pas très vite. Il va donc nous falloir convaincre que tout le monde a quelques choses à gagner. C'est ainsi que l'on replacera l'économie à sa juste place, c'est à dire comme une part de l'activité humaine évoluant dans un environnement qui doit continuer à être accueillant et propice à la vie humaine.

Amis utopistes, ne baissons pas les bras !

benjam1 | 24 février 2005 à 17h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:le seul isolant qui...

merci à vous de donner un bon exemple de solution technique !

au niveau économies, on pourrait aussi citer dans le domaine du chauffage, les panneaux solaires thermiques qui sont une vieille solution mais tjrs au goût du jour,

on pourrait aussi citer les clims à évaporation indirecte pour l'été qui consomment 10 x moins
(oxycom)

ou bien le puit provençal ou canadien afin d utiliser la géothermie de surface (assez faible il est vrai par rapport à l islande, mais l'economie est déja susbtantielle aussi bien en été qu en hiver!)

ou bien pour le tranport, le SUNDIESEL developpé par daimler en Allemagne à partir de biomasse (contrairement au diester avec le colza) et donc sans que cela nécessite de planter quoi que ce soit et d'utiliser du méthanol d'origine pétrochimique..
(de l'éthanol à partir des betteraves, très bien (on consomme trop de sucre raffiné d'ailleurs :-)

puis les nouveaux eclairages indirects comme par ex les lumileds (1 W de conso!)

etc ...

développons tt ça sacré nom de .. !!

N'hésitez pas à me laisser une remarque :)

surfou | 25 février 2005 à 16h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 
pompiers pyromanes?

"La maison brûle", mais combien de Prius (ou voitures électriques françaises) dans la cour de l'Elysée, combien de m² de panneaux solaires sur les ministères?

Tartuffo | 25 février 2005 à 17h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:politiquement incorrect mais à la mode !

Et avec les emplois "environnement" annoncés par S. Lepeltier, il n'y aurait pas moyen de suggérer à 2/3 municipalités un emploi à temps partagé pour leur faire des diagnostics et des propositions, peut-être en liaison ave le Parc? Ben c'est relou là-bas, si c'est vraiment ça!

Anonyme | 25 février 2005 à 18h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 
démographie et environnement

de mots contraire le jour et la nuit!
1900 environ 1 milliard d'humains en 2000 prés de 6.5 milliards d'humains.pendant combien de temps le virus humains va se répendre sur son hôte (la terre) avant de le tuer et nous même par la même occasion?
je sais il faut plus d'enfants pour les retraire ,la consommation mais à ce jeux là!ce pose des probléme c'est cas chaque nouvelle génèration, la suivante doit être bien plus importante et encore on devrait prendre le probléme d'une population qui vie de plus en plus agée par conséquence:
( nombre de véhicule croissant, nombre d'habitation croissante aussi avec tout le confort et dépense d'énergie, réduction des espace naturelle par conséquence, augmentation des déchets, retraitement de nos propres déchets "eau usées", développement de l'agriculture intensif,la destruction de la mer et des forêts) et la liste est loins d'être fini, pourtant tout le monde veut des enfants ,chaque pays veut augmenté ca démographie.
N'est pas allez à l'encontre d'un développement durable?
merci de répondre quelque soit votre avis

mutant2008 | 26 février 2005 à 02h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:lamentable....

Je tiens à modérer mes propos d'hier soir qui furent excessifs et dont je tiens à m'excuser.
La tâche du politique est extrèmement difficile puisqu'elle consiste à combiner des perspectives à long termes sans remise en cause majeure de nos interêts immédiats et, qui plus est, dans un contexte international.

Ce contexte international ne permet plus à un état de décider d'une politique unilatéralement et certains discours ( "la maison brule") ont une portée et une vocation internationale. D'autres mesures ont pour but de faire "au mieux" avec le présent et ces mesures apparaissent en décalage avec les discours.

La France est devenue trop petite qui plus est pour résoudre des problèmes globaux comme les problèmes de changement climatique ou de pénurie pétrolière.

Je reste persuadé que l'Europe est le bon niveau pour faire avancer les choses.

Bruno | 26 février 2005 à 10h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:démographie et environnement

tout à fait d'accord avec toi , les chinois en sont bien arrivés à limiter leur population, ca finira par se généraliser à d'autres pays car on ne peut pas croitre indéfiniment

titi | 28 février 2005 à 10h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:politiquement incorrect mais à la mode !

d'accord pour "penser global et agir local", mais çà fait un an que je cherche un travail de responsable développment durable dans une collectivité territoriale, et les élus locaux ne savent pas ce qu'est le développement durable, comment le mettre en oeuvre, et surtout comment payer les investissements supplémentaires. (car surcout à l'investissement, et les collectivités territoriales n'ont pas du tout de marge dans leur budget surtout en ce moment!).
Je pense que c'est vraiment l'Etat qui doit impulser cette démarche (subventions, formations, informations, sensibilisation,...)
et c'est pas gagné!!!!

carotte | 28 février 2005 à 10h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:démographie et environnement

Il est impossible de nier les faits que vous evoquez. Le terme de croissance utilise par les politiques et les economistes va a l encontre de tout bon sens. Comment croitre dans un milieu clos. Cependant, je ne sais pas comment je reagirai si du jour au lendemain on me disait que je ne peux pas avoir plus de un enfant. Je pense que je reagirai egoistement ( comme bcp de monde ) en ne voulant pas de cette mesure......
Je pense qu aucun n etat ne sera pres a prendre de telles mesure a moin d etre deja dans le mur. Comment faire????

bulgard | 28 février 2005 à 18h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:lamentable....

Non Bruno tu n'as pas été trop dur. On nous prends vraiment pour de gigantesques abrutis quand on nous dit que la France a une stratégie pour le développement durable.
Je sais que le budget de l'etat n'est pas infini mais l'argent investi comparé au dit budget est quasi nul. Le choix de subventioner l'EPR à coup de milliards d'euro ca c'est une réalité.
La taxe sur les véhicules plus polluants 4x4 et autres abandonnées ca c'est du courage (les députés ont tous leur 4x4). Des exemples comme ca il y en a pleins.

ric | 28 février 2005 à 21h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:politiquement incorrect mais à la mode !

Je viens de découvrir vos lamentations aux uns et aux autres alors j'ai fait un saut sur les stats pour voir l'age moyen des professionnel de l'environnement actuellement actif...
Surprise...
La majorité à moins de 35 ans...

Alors si jeune et déjà les bras baissés !
Là c'est certain, la planète est vraiment mal barrée...

A++
Icognito

premier_pas_sur_le_site | 15 mars 2005 à 22h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:démographie et environnement

Pour ma part, je comprendrai trés bien s'il fallait se serrer la ceinture (manière de parler) et obéir à une réglementation sur le contrôle des naissances. Il faut avant tout préserver la qualité de vie même si celà doit se faire au détriment de la quantité de naissance.

icognito | 15 mars 2005 à 22h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager