En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Un congrès mondial sur l'une des espèces végétales relevant du CITES : les orchidées !

Le 18ème congrès mondial et exposition d'orchidées (WOC 2005) va se tenir à Dijon du 10 au 20 mars 2005. Un congrès scientifique et une exposition grand public seront dédiés aux Orchidées qui relèvent de la Convention de Washington, dite CITES...

Biodiversité  |    |  Actu-Environnement.com
Le 18ème congrès mondial et exposition d'orchidées (WOC 2005) va se tenir à Dijon du 10 au 20 mars 2005. Un congrès scientifique et une exposition grand public seront dédiés aux Orchidées qui relèvent de la Convention de Washington, dite CITES...

Ce 18e congrès mondial et exposition, qui a lieu tous les trois ans sur un continent différent, se déroulera pour la première fois dans un pays francophone. Après Kuala Lumpur (Malaisie) et avant Miami (USA), la ville de Dijon a en effet été choisie pour accueillir cette importante manifestation organisée par France Orchidées, association sans but lucratif et placée sous le haut patronage de Jacques Chirac.
Elle réunira plus de 1 000 congressistes et 250 juges du monde entier et s'articulera autour de deux pôles :
- Un congrès scientifique qui durera 5 jours (du 10 au 14 mars) ou une centaine de conférenciers venus du monde entier présenteront au public les résultats de leurs recherches récentes. Deux cycles de conférences seront donnés simultanément, le premier, ayant trait tant à la culture, à la flore régionale qu'à la conservation des espèces, le second, essentiellement scientifique.
- Une grande exposition d'orchidées, ouverte au public pendant 10 jours ou des producteurs d'orchidées* venant des pays d'Asie, d'Amérique, d'Afrique et de toute l'Europe présenteront leurs plus belles plantes sur un espace paysager de 6 000 m2. L' exposition, qui recevra une trentaine de villes françaises et étrangères, auxquelles se joindront des jardins botaniques, des horticulteurs, des fleuristes et des organismes de formation accueillera anthuriums, roses de porcelaine, oiseaux de paradis, heliconia, hibiscus, fleurs de la passion sur des stands paysagers...

Les orchidées sont des espèces végétales relevant de la Convention de Washington, dite CITES (international trade in endangered species of wild fauna and flora)

Cette Convention, en vigueur depuis 1975 et ratifiée à ce jour par 167 Etats, vise à garantir que le commerce international des espèces végétales et animales ne nuit pas à la conservation de la biodiversité. Elle concerne plus de 30 000 espèces animales et végétales, dont environ 3 % sont menacées d'extinction.

La Convention établit trois listes d'espèces dont le commerce international est soumis à un niveau de réglementation différent selon l'importance de la menace qui pèse sur elles. La plupart des espèces d'orchidées ne sont pas aujourd'hui menacées d'extinction mais risqueraient de le devenir si leur commerce international n'était pas strictement encadré. Elles sont donc inscrites, pour leur très grande majorité, à l'annexe II de la Convention.

Les dispositions de la Convention sont renforcées et harmonisées dans tous les Etats membres de l'Union européenne par des règlements communautaires. Les directions régionales de l'environnement s'appuient sur ces textes pour délivrer les documents CITES d'importation et d'exportation, de même que la douane pour contrôler et, éventuellement, sanctionner les trafics irréguliers.

Les espèces protégées sont considérées comme des produits sensibles, au même titre que les stupéfiants ou les contrefaçons. Leur importation frauduleuse représente un délit douanier entraînant la confiscation et une amende.

D'autres services de contrôle tels l'Office national de la chasse et de la faune sauvage, la gendarmerie et les directions des services vétérinaires sont habilités, sur la base du code de l'environnement, à constater et réprimer les infractions sur le territoire national.

*8 producteurs sont inscrits en France : La Canopée, Le Chardon Bleu, Joel Jacq, Karukera de Guadeloupe, Marcel Lecoufle, Vacherot Lecoufle, Michel Vacherot et Réunion Fleurs; les associations : SFO, SOCL, RAO, les Amis du Jardin Botanique de Strasbourg, Orchidées 59 ; les jardins Botaniques de Cherbourg, Dijon, Lyon, les Jardins du Luxembourg.

On trouve des orchidées sur tous les continents de la planète. C'est dans la zone qui s'étend entre les tropiques que l'on rencontre le plus grand nombre d'espèces; elles se raréfient lorsque l'on approche des pôles.
Les orchidées, pour la plupart d'entre elles, dépendent des insectes, elles ont besoin d'être pollinisées pour donner des fruits. Les orchidées ont la faculté de se croiser assez aisément entre espèces différentes ; les producteurs usent de cette facilité pour produire de très nombreux hybrides.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager