En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'ADEME lance le label Cit'ergie et récompense quatre collectivités

Energie  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
L'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME) met en place le nouveau label, Cit'ergie, déclinaison française du label européen European Energy Award (EEA) créé en 2003, récompensant les collectivités pour leurs politiques globales de maîtrise de l'énergie et de lutte contre le changement climatique. L'ADEME qui devient le porteur du dispositif en France, indique qu'elle va le développer en partenariat avec les associations représentatives des collectivités, des intercommunalités et des régions. Michèle Pappalardo, présidente de l'ADEME, a également remis le 18 décembre, les premiers labels à quatre collectivités : Echirolles, Besançon, Montmélian et la Grenoble Alpes Métropole.

Créé en 2003 en Suisse et en Autriche, le label EEA à vocation européenne propose aux collectivités un processus contraignant pour développer des politiques énergétiques et climatiques efficaces, assorti d'objectifs. Il prend en compte six aspects de la gestion locale : le développement territorial, le patrimoine communal, les approvisionnements énergétiques, l'eau et l'assainissement, la mobilité, l'organisation interne et la communication.

En France, le label EEA a été expérimenté avec le soutien de l'ADEME, dans 8 collectivités de Franche-Comté et de Rhône-Alpes dans le cadre du projet REVE Jura Léman, coordonné par l'Association Energie-Cités.
De même que pour EEA, le label Cit'ergie récompense trois niveaux d'engagement : le label Cit'ergie Gold récompense les collectivités les plus avancées dépassant 75% de réalisation de leur potentiel; le label Cit'ergie récompense les collectivités qui dépassent 50 % de réalisation de leur potentiel et Cap Cit'ergie, reconnaissance ''Partenaire en processus'' pour les collectivités qui sont entrées dans la démarche de certification, mais n'ont pas encore atteint 50 % de réalisation de leur potentiel.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager