En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le transport européen de déchets a quadruplé de 1997 à 2005

Déchets  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Selon un rapport de l'Agence européenne pour l'environnement (AEE) publié le 4 mars, le transport légal de déchets au sein et hors de l'UE a presque quadruplé de 1997 à 2005 tandis que le nombre de convois illégaux a augmenté entre 2001 et 2005, estimé entre 6.000 et 47.000 tonnes, avec une moyenne de 22.000 tonnes.

L'importation de déchets dangereux au sein de l'UE a également quadruplé et atteint 10,4 millions de tonnes en 2005. 89% des déchets provenaient d'Etats membres et 11% d'autres pays de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), souligne le rapport qui rappelle qu'en 2005, les 25 Etats membres ont produit 66 millions de tonnes de déchets dangereux.

Concernant le transport des déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE), difficile à analyser au sein et en dehors de l'UE, notamment en raison de l'utilisation de codes ambigus pour la déclaration de transports de déchets électroniques, l'AEE estime que 3,6 millions de téléviseurs couleur ont été exportées en 2005 pour un poids total de 100.000 tonnes. En 2005, l'UE a exporté plus de 15.000 tonnes de téléviseurs couleur vers les pays africains. Rien qu'au Nigeria, au Ghana et en Égypte, quelque 1 000 téléviseurs sont ainsi débarqués chaque jour, a précisé l'AEE.

Par ailleurs entre 1995 et 2007, le transport en dehors de l'UE de déchets non dangereux, tels que le papier, le plastique et les métaux, a aussi considérablement augmenté, notamment vers l'Asie, la Chine en particulier. La quantité de déchets de papier exportée vers l'Asie a augmenté d'un facteur dix ; pour les plastiques, d'un facteur onze et pour les métaux d'un facteur cinq. Les déchets transportés ont également augmenté dans l'UE, mais à un niveau bien moindre, a souligné l'Agence.

Les facteurs à la base de l'exportation et de l'importation de déchets sont divers : disponibilité de technologies de traitement spéciales; pénurie de matériaux; différences du prix d'élimination ou de récupération, a indiqué l'AEE.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager