En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Un nouvel AMI sur les bâtiments et îlots performants

Energie  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Le gouvernement a lancé jeudi 22 mars un deuxième appel à manifestations d'intérêt (AMI) dédié aux bâtiments et îlots performants. Sont concernés des groupements de bâtiments contigus ou non, d'usages diversifiés ou non constituant une unité de fonction ou d'identité d'un quartier sur le plan énergétique, tant pour la mutualisation des besoins énergétiques que pour celles des productions énergétiques.

Cet AMI, piloté par l'Ademe, porte en priorité sur la rénovation du parc déjà construit et s'articule autour de trois volets. Le premier vise la mise au point de démonstrateurs intégrant notamment des performances améliorées pour les systèmes de production de chauffage, d'eau chaude sanitaire, de climatisation; des composants d'enveloppe contribuant à l'efficacité énergétique des bâtiments; un système d'éclairage performant et une gestion intelligente de l'énergie.

Le second volet concerne le développement d'une offre globale de réhabilitation énergétique s'appuyant sur une Garantie de Performance Energétique (GPE) sur 5 ans au minimum c'est-à-dire un contrat garantissant un niveau donné de réduction de la consommation énergétique sur cette période.

Le dernier volet vise la mise en œuvre de projets exemplaires et duplicables de bâtiments et îlots réhabilités ou neufs à consommation énergétique et bilan carbone minimums. Pour les bâtiments rénovés, le niveau de performance énergétique visé est de 25 kilowattheures d'énergie primaire par an et par mètre carré (kWh EP/m².an) pour les 5 usages réglementés (chauffage, refroidissement, eau chaude sanitaire, éclairage, auxiliaires), que ce soit pour le résidentiel ou le tertiaire. Dans le cas de bâtiments et îlots neufs, le niveau de performance visé sera celui du bâtiment à énergie positive (Bepos) pour tous les usages.

La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 25 septembre.

Le Grenelle prévoit la rénovation de 400.000 logements par an à compter de 2013, et des 800.000 logements sociaux les plus consommateurs d'énergie d'ici 2020.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager