Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

AMI de la filière ferroviaire : sept lauréats pour doper les performances du réseau

Transport  |    |  Nadia Gorbatko  |  Actu-Environnement.com

La sélection aura été menée à vive allure… Lancé le 9 mars dernier, le premier appel à manifestation d'intérêt (AMI) du Comité d'orientation de la recherche et de l'innovation de la filière ferroviaire (Corifer) a déjà permis de désigner sept lauréats. Centrés sur l'innovation, leurs projets visent à améliorer la performance du réseau ferré et des trains, à développer d'autres solutions high tech, comme les smartgrids, ou encore à agir contre le changement climatique.

Lancé par les entreprises Saft et Alstom, la SNCF et l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris), le projet 6PO développe, par exemple, une unité compacte de stockage de l'électricité, susceptible d'offrir une autonomie de 200 km aux trains régionaux, en remplacement de la traction Diesel. Prop'Air (Faiveley, Cetim, Getec, RD Brest) travaille à la mise au point d'un système de réfrigération utilisant un fluide naturel à la place des réfrigérants synthétiques actuels. De quoi assurer le confort thermique des passagers avec un impact climatique divisé par 475.

Additive4Rail, qui associe la SNCF, l'École centrale de Nantes, 4D Pioneers et VLM, utilise la fabrication additive pour améliorer la maintenance ferroviaire. Quant à SuperRail (SNCF Réseau, Absolut System, CentraleSupelec, Nexans France, Université de Lorraine), son ambition est de montrer la pertinence des technologies supraconductrices pour améliorer les performances du réseau ferroviaire. Présentée jeudi 17 mars par Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des Transports, et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l'Industrie, cette liste bénéficiera de 43,5 millions d'euros de soutien public pour un investissement industriel total de 94,9 millions. Également soumis à cet AMI Corifer, dix autres projets ont par ailleurs été intégrés à la Stratégie d'accélération pour la digitalisation et la décarbonation des mobilités du quatrième Programme d'investissement d'avenir.

Réactions3 réactions à cet article

 

De quel fluide naturel s'agit-il ?
Merci !

Albatros | 22 mars 2022 à 17h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour s'agit du fluide R290

Nadia Gorbatko Nadia Gorbatko
22 mars 2022 à 17h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Merci pour la réponse.
R290 est du propane qui, si je ne m'abuse, ne peut être employé que dans des installations de petite taille .
Je ne savais pas que cet hydrocarbure était "naturel". Je suis très perplexe. A moins qu'il n'ait hérité du qualificatif "naturel" du gaz naturel ?
C'est un produit du traitement de gaz et du raffinage de pétrole, (formule moléculaire C3H8)
C'est peut-être "bio" aussi, comme le soufre ?

Albatros | 22 mars 2022 à 18h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Nadia Gorbatko

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager