Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

OGM : autorisation de mise sur le marché de produits contenant du colza T45

Agroécologie  |    |  WK-hsqe.fr
OGM : autorisation de mise sur le marché de produits contenant du colza T45
La Commission européenne vient d'autoriser la société Bayer CropScience AG à mettre sur le marché des produits contenant du colza T45 génétiquement modifié.

Cette autorisation, valable dix ans, fait suite à l'avis favorable de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). Selon celle-ci, il est improbable que la mise sur le marché de ces produits ait « des effets indésirables sur la santé humaine ou animale, ou sur l'environnement, pour les utilisations prévues ».

Les produits autorisés sont les denrées et ingrédients alimentaires, les aliments pour animaux contenant du colza T45, de même que les autres produits en contenant, pour les mêmes usages que tout autre colza, à l'exception de la culture.

L'autorisation a pour but de couvrir la présence de colza T45 résultant de sa mise en culture antérieure dans des pays tiers. La commercialisation de ces semences a été arrêtée à l'issue de la saison de plantation 2005.

L'étiquetage des produits, autres que les denrées et ingrédients alimentaires, contenant des graines de colza T45 doit comporter la mention « non destiné à la culture ».

La société Bayer CropScience AG est tenu d'effectuer une surveillance des effets sur l'environnement du colza génétiquement modifié et de son élimination progressive. A ce dernier titre, elle doit veiller à ce que les importations de colza dans l'Union européenne, en provenance d'un pays tiers dans lequel des semences de colza T45 ont été commercialisées, soient échantillonnées et analysées afin de déceler sa présence éventuelle.
© Tous droits réservés Actu-Environnement Reproduction interdite sauf accord de l'Éditeur ou établissement d'un lien préformaté [7052] / utilisation du flux d'actualité.

Réactions2 réactions à cet article

 
quelle information ?

Sans vouloir entrer dans le débat sur les OGM, de mon point de vue l'important n'est pas d'autoriser ou non un OGM, mais à quel point sommes nous informés sur notre consommation ? Pourrais-je lire au dos des aliments achetés "ceci est un OGM" ?

Car l'important est, pour moi en l'absence de connaissance scientifiques du problème, de faire un achat en connaissance de cause, et de pouvoir dire, à ma toute petite échelle "ça j'en veux, ça j'en veux pas".

julien.yung | 30 mars 2009 à 11h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:quelle information ?

Oui, tout à fait d'accord. Le problème est aussi que l'on demande aux non ogm d'appliquer la mention "sans ogm" sur leur produits, d'assurer donc qu'il n'y a pas d'ogm, ce qui leur fait des frais supplémentaires, alors que la raison voudrait que ce soit les produits ogm qui marquent sur leurs produits "avec ogm".
C'est bizarre comme attitude...c'est la "victime" des ogm qui doit s'en défendre...

chris | 09 avril 2009 à 13h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Gestion et traitement des terres et remblais pour les chantiers du BTP Biogénie