En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Rejet du recours demandant la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim

Risques  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
Selon l'Association trinationale de protection nucléaire (TRAS-ATPN), le Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du Territoire a rejeté le 17 octobre le recours gracieux déposé en juillet dernier par TRAS-ATPN qui demandait la fermeture de la plus ancienne centrale nucléaire de France, celle de Fessenheim en Alsace.

Ce recours a été rejeté sans aucune explication ni proposition de concertation, a souligné l'association. Pour Jürg Stöcklin, Président de TRAS-ATPN : Nous regrettons que le Gouvernement français ait refusé toute possibilité de concertation et dialogue alors que les arguments qui militent en faveur d'une fermeture rapide de Fessenheim sont nombreux et solides. Rappelons que l'exploitation de la centrale nucléaire de Fessenheim ne tient pas compte des risques sismique et d'inondation du site, ni des multiples incidents qui démontrent l'absence de mise aux normes des systèmes de sécurité, a-t-il ajouté.

TRAS-ATPN, qui a décidé de saisir le Conseil d'Etat, déclare qu'elle déposera un nouveau recours gracieux auprès de l'Autorité de Sûreté nucléaire pour exiger une refonte du référentiel de sécurité. L'association envisage également de saisir la Commission européenne d'une plainte contre la France.

Réactions9 réactions à cet article

 
Feissenheim en premier, les autres ensuite

Pas de fermeture de Fessenheim! Serait-ce parce qu'il est plus difficile et couteux de fermer un centrale nucléaire que d'en construire - EPR. Sait-on vraiment comment ça se démantelle ces choses là?
Réagissez installez des éoliennes et du solaire dans vos jardin et sur les toits des immeubles. Cela produira de l'énergie propre qui rendront les centrales nucléaires obsolettes.

jono | 30 octobre 2008 à 19h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Vous avez dit sécurité !!!

L'ASN est-elle compétente en matière de sécurité ?
La loi TSN distingue sécurité et sûreté et confie à L'ASN le domaine de la sûreté. Quid du domaine de la sécurité ? La réponse du Conseil d'état apportera peut-être des éléments de réponse.

RobertVnt | 30 octobre 2008 à 21h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Vous avez dit sécurité !!!

Bonjour,

Bravo la lumière (électro-nucléaire) chère à nos élites ne se retrouve et de loin pas dans un distinguo évident.

Expert EnR MDE | 01 novembre 2008 à 10h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Feissenheim en premier, les autres ensuite

Bonjour,
Absolument d'accord.
Surtout que le coût de R&D nucléiare depuis + de 30ans (entre 50 à 60% de la R1D public annuelle) c'est nous qui l'assumons par nos deniers...De plus les coûts faramineux de déconstruction/ démantèlement ont été évalué il y a entre 30 et 40 ans sans être actualisés depuis les récents démentèlements et notamment le réacteur pourtant prototype de Brennilis (eau lourde)cf information officielle EDF:
www.industrie.gouv.fr/energie/nucleair/pdf/deconstruction.pdf
Dans le document joint de la revue des Ingénieurs de 2003 le démantèlement des 58 réacteurs interviendra au plutôt en 2020.
Fessenheim est un symbole datant de 1976 selon certains voir 1977 selon d'autres/ 1976/1977 + 40 ans (durée prolongée) = 2016/2017 et non 2020:
chercher l'erreur ou l'horreur!

Expert EnR MDE | 01 novembre 2008 à 11h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Je suis bien avancé avec cette réponse

C'est une réponse de spécialiste. Un peu comme l'histoire de 2 hommes dans un ballon pris dans le brouillard. Ce sont des spécialistes. Ils s'expriment correctement, leur répose est correcte, mais on ne peut rein en faire.
Bravo, bravo et rebravo.
On aimeraqit un MEEDDAT un peu plus au top

RobertVnt | 01 novembre 2008 à 13h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Je suis bien avancé avec cette réponse

Bonjour,

Désolé de ne pas avoir été suffisamment clair. Pour info, j'habite à qqes km de la centrale de Fessenheim et connais de nombreux agents du CNPE (certains ont même participé à sa construction) Ces agents ont également des positions contrastées sur la fin de vie de la centrale. J'ai des témoignages oraux datant du nuage de Tchernobyl ou 'on' leur avait expressément demandé de se taire alors que tous les voyants d'alerte étaient au rouge..."On" pensait que la fuite venait de la centrale de Fessenheim (de tels témoignages sont également disponibles de la plupart des centrales nucléaires européennes).

La différence que vous faites fort justement entre sécurité et sureté est parfaitement justifiée. J'espère que le Conseil d'Etat n'écrira pas une sempiternelle phrase alambiquée pour mêler sureté & sécurité.

Expert EnR MDE | 01 novembre 2008 à 14h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 
C'est qui "on"'

Dans tout ces rappels sur Tchernobyl, c'est qui le "on" avait demandé de se taire ... ? Des hommes en noir circulant de nuit dans des voitures aux vitres teintée ? . Dans toute entreprise il y a pour chaque salarié, un devoir de réserve. Ce serait donc celà le "on". En tous cas aujourd'hui, le "on" tient lieu de justification ...
En tous cas l'emploi du "on" exclu celui qui l'emploie.
C'est nul, nul et archi nul comme argumentation.

robertVnt | 01 novembre 2008 à 17h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:C'est qui

Le "on" désigne le comité de direction de la centrale du CNPE de Fessenheim et l'ensemble du management qui redescend ses informations. Bien entendu il faut voir au delà ... le service de com'd'EDF :

C'est un "on" de la langue française qui disculpe - en partie - ceux qui l'utilisent.

Expert EnR MDE | 03 novembre 2008 à 12h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Assez !

J'habite pas loin de cette central, et honnêtement, j'ai toujours peur de ne pas me réveiller. Ca fait longtemps qu'elle devrait être fermée ! QUand il y aura un accident ca ne servira plus a rien de dire " on l'avait pas prévus" C'est comme la fonte des glaciers ...

Priscillia | 08 novembre 2009 à 19h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…