En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Rénovation énergétique et mobilité : les salariés modestes bénéficient de nouvelles aides

Bâtiment  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Annoncées le 10 janvier dernier par le ministre du Logement, deux nouvelles aides sont entrées en vigueur le 19 septembre destinées à la rénovation énergétique des logements et la mobilité des salariés modestes. Ces aides sont financées par le groupe Action Logement (ex-1% Logement), l'un des principaux bailleurs sociaux de France. Elles s'inscrivent dans le cadre du plan d'investissement volontaire du groupe, signé avec l'Etat en avril dernier. Ce plan est doté de 9 milliards d'euros au total, sur la période 2019-2022.

Une enveloppe de 100 millions d'euros est ainsi mobilisée pour l'aide à la mobilité. Les salariés les plus modestes bénéficient d'une prime au déménagement de 1.000 euros pour se rapprocher de leur lieu de travail ou prendre un nouvel emploi. Sous critère de ressources, elle peut être délivrée en une fois et jusqu'à trois mois après le déménagement. Sont concernés les salariés utilisant leur véhicule personnel et dont le déménagement réduira le temps de trajet domicile-travail à moins de 30 minutes ou permettra l'utilisation des transports en commun. Les filiales immobilières d'Action Logement financeront, par ailleurs, à hauteur de 50 millions d'euros, la construction d'espaces pouvant accueillir en coworking ou en formation des salariés éloignés de leur entreprise.

Les salariés modestes (locataires ou propriétaires de leur logement) ont aussi droit à une aide pouvant financer "100 % de leurs travaux de rénovation énergétique". Le budget total dédié à ce dispositif est d'un milliard d'euros. Une subvention est octroyée jusqu'à 15.000 euros pour les propriétaires bailleurs modestes et 20.000 euros pour les propriétaires occupants. Cette aide peut être complétée d'un prêt jusqu'à 30.000 euros. Les travaux soutenus concernent l'isolation des murs ou des combles ainsi que le remplacement d'un système de chauffage ou des équipements d'eau chaude sanitaire.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager