En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La nouvelle société Ademe Investissements SAS est dotée de 50 M€

MAJ le 14/11/2018
Energie  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
Actu-Environnement Le Mensuel N°387 Cet article a été publié dans Actu-Environnement Le Mensuel n°387
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]

Un décret du gouvernement, publié le 11 novembre au Journal officiel, autorise l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) à créer la société Ademe Investissements SAS. Celle-ci est d'abord dotée d'un capital de 50 millions d'euros. La société gérera les interventions en fonds propres de l'Ademe, pour le compte de l'Etat, dans le cadre de l'action "Démonstrateurs et territoires d'innovation de grande ambition" du  Programme d'investissements d'avenir (PIA).

La société investira 400 millions d'euros au total, pour le compte de l'Etat, dans des projets d'infrastructures énergétiques innovantes, tant en France qu'à l'export. "C'est le premier outil public de financement en fonds propres des infrastructures innovantes, aux côtés d'investisseurs privés", souligne l'Ademe dans un communiqué. Il permettra d'accompagner "les premières mises en oeuvre commerciales issues de projets de recherche et d'innovation dans le domaine de la transition écologique et énergétique". Les prises de participations de la société "ont pour ambition d'accélérer encore le déploiement des nouvelles technologies".

Depuis 2011, l'Ademe a la possibilité de prendre des participations dans des entreprises de cleantech dans le cadre du PIA. L'agence avait réalisé sa première intervention au capital d'une entreprise privée en mai 2012.

Réactions1 réaction à cet article

 

je suis attristée de lire tout cela et trouve pour ma part scandaleux la création d'une SAS (société privée) avc un fond "propre" de 50M€... qui va pouvoir sans concurrence ouverte avoir accés à des marchés "réservés".
Les cabinets d'Etudes sont ainsi ...laminés. Haro sur la transparence des fonds, car aucune SAS nouvelle ne dispose d'une telle somme ainsi que sur les futures relations commerciales...

Nous sommes dans le Greenwatching où la déontologie des affaires prime sur l'action solidaire pour la protection de l'environnement.
"Donnez du pouvoir à un homme et vous connaitrez sa véritable nature" (Aristote)

Un PDG de SAS mécontent

laurehelene70 | 13 novembre 2018 à 10h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager