En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'Ademe recommande l'éclairage LED pour la plupart des usages

Les lampes LED sont à privilégier pour la plupart des usages, notamment pour l'éclairage domestique. Dans le tertiaire et l'industrie, certaines conditions doivent être réunies pour réellement tirer profit des avantages des LED.

Energie  |    |  Philippe ColletActu-Environnement.com

Les ampoules LED sont à privilégier pour l'éclairage domestique, estime l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe). Leur faible consommation électrique et leur très longue durée de vie en font une technologie "prometteuse" en matière d'éclairage économe, selon l'agence qui a publié jeudi 20 avril un avis sur le sujet. Toutefois, cette recommandation favorable n'est pas systématique. L'agence fixe certaines conditions permettant d'optimiser la consommation pour les bâtiments tertiaires ou industriels. De même, la substitution de tubes fluorescents par des tubes à LED ne s'impose pas toujours.

"L'impact environnemental des lampes fluocompactes et des LED est bien inférieur à celui des lampes à incandescence (elles permettent de réduire jusqu'à 75% des impacts)", estime l'Ademe qui s'appuie sur les travaux de l'Agence internationale à l'énergie (AIE). Quant à la phase de fabrication, elle a un impact "non négligeable". L'amélioration de l'efficacité des LED, l'allongement de leur durée de vie et les progrès de fabrication et de recyclage offrent encore un potentiel de progression. A terme, les lampes LED devraient avoir le meilleur bilan environnemental des offres d'éclairage.

 
Précaution sanitaire L'Ademe revient sur la mise en garde de l'Anses relative aux risques sanitaires liés à la forte proportion de lumière bleue émise par les éclairages à LED de couleur blanc froid et bleu. En octobre 2010, l'Anses recommandait d'éviter l'utilisation de ces types de lampes dans les lieux fréquentés par les enfants, ou dans les objets qu'ils utilisent, ainsi que pour les personnes sensibles à la lumière.
Aujourd'hui, "les lampes à LED présentant les risques photobiologiques pointés par l'ANSES sont interdites de mises sur le marché en application des dernières normes européennes", indique l'Ademe. Ces normes datent de 2014.
 
Efficacité énergétique et longévité

Pour l'instant, les lampes LED représentent une part minoritaire du marché de l'éclairage, mais elles pourraient représenter "une grande partie" de l'éclairage en 2020, estime l'Ademe. Les ventes pourraient progresser de 18,5 milliards d'euros en 2016 à 30 milliards d'euros en 2020. La part de marché des lampes LED pour l'éclairage des bâtiments passerait ainsi de 35% en 2017 à 61% en 2020. Cet optimisme s'explique notamment grâce aux avantages dont disposent les éclairages LED sur leurs concurrents.

Tout d'abord, ils ont une durée de vie "largement supérieure" à celle des autres technologies disponibles. Celle-ci atteint "jusqu'à 40.000 heures contre 2.000 heures pour les lampes halogènes et 8.000 heures pour les lampes fluocompactes", explique l'agence. De même, ils offrent une bonne efficacité énergétique. Aujourd'hui, une lampe LED affiche un rendement compris entre 75 et 140 lumens par watt (lm/W), soit un tiers de plus qu'une lampe fluocompacte. Surtout, il existe encore une marge de progression importante puisqu'une diode isolée a un rendement allant de 150 à 300 lm/W. L'écart de rendement entre une diode isolée et une lampe s'explique par la chaleur produite par les diodes accolées dans la lampe. Par ailleurs, le processus de fabrication des LED est relativement énergivore.

Sur le plan économique, l'Ademe juge que les lampes LED ne disposent pas encore d'un avantage décisif, puisque les lampes fluocompactes sont environ deux fois moins chères à l'achat. Toutefois, "aujourd'hui, même s'il faut successivement plusieurs lampes fluocompactes pour éclairer aussi longtemps qu'une seule lampe LED, le coût d'utilisation incluant l'achat plus la consommation d'électricité des deux technologies reste comparable, largement inférieur à celui des lampes halogènes", résume l'agence. L'amélioration de l'efficacité énergétique des éclairages LED joue en leur faveur, puisque leur efficacité devrait atteindre 100 lm/W. C'est déjà le cas de certains modèles.

Bien choisir les tubes LED

Au-delà de ses qualités intrinsèques, l'éclairage LED offre aussi des avantages plus spécifiques à certaines utilisations. Il permet une meilleure gestion de l'éclairage ce qui favorise la maitrise de la consommation et accélère la rentabilité de l'investissement. Cet aspect joue surtout pour l'éclairage des bâtiments tertiaires, notamment les bureaux, lorsque l'éclairage intègre des fonctions de détection de présence et de variation d'intensité. Autre avantage : les LED supportent des cycles d'allumage et d'extinction fréquents et elles émettent instantanément l'intensité lumineuse désirée. Ces caractéristiques les rendent intéressantes pour les lieux de passage. La compacité des éclairages LED les rend intéressants pour le remplacement des sources encastrées dans les faux plafonds.

Pour autant, l'Ademe ne recommande pas systématiquement l'usage de lampes LED. Ainsi, elle estime qu'il est pertinent de substituer des tubes à LED aux tubes fluorescents uniquement lorsque les nouveaux éclairages n'émettent de la lumière que vers le bas. Il s'agit d'éviter les pertes dues au réflecteur, explique-t-elle. Il faut "[garder] une vigilance particulière sur la répartition de la lumière", insiste-t-elle.

Enfin, les lampes LED ne sont pas exempt de défauts. Ainsi, elles sont peu adaptés à l'éclairage de grande hauteur de forte puissance. L'association de nombreuses diodes dégrade le rendement. De même, le coût reste élevé, même si l'Ademe a bon espoir de voir les prix baisser.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…