En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Aides bio européennes : le ministère de l'Agriculture débute les versements 2018

Agroécologie  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Un montant total de 120 millions d'euros a été versé, le 27 mars, sur les comptes des agriculteurs bénéficiaires des aides de la Politique agricole commune (PAC) pour les mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC) et l'agriculture biologique pour l'année 2018. Ce premier versement concerne environ 20.600 dossiers. "Soit près de 30 % du total des dossiers pour la campagne PAC 2018", a précisé le ministère de l'Agriculture dans un communiqué. Le démarrage des paiements Maec/Bio 2018 "intervient conformément au calendrier annoncé par le gouvernement", a assuré le ministère. Les versements vont se poursuivre pour les dossiers restants "au fur et à mesure de l'instruction des dossiers".

En février dernier, le président Emmanuel Macron avait promis que les retards des paiements des aides de la PAC pour 2016 et 2017 allaient être soldés d'ici au 15 mars. Or, selon le ministère, les paiements au titre des campagnes 2016 et 2017 ne sont encore pas totalement versés. Ils sont "en voie d'achèvement avec respectivement 85 % et 62 % du total des dossiers payés". Le montant total cumulé de ces aides s'élève à 596 millions d'euros.

"Quand les agricultrices et agriculteurs bio se défendent et saisissent la justice, le ministère réagit", a déclaré la Fédération Nationale d'Agriculture Biologique (Fnab) sur Twitter, suite à ce communiqué. La Fnab et des agriculteurs bio ont assigné, le 23 février dernier, l'Etat en justice pour les retards, depuis 2016, des paiements des subventions européennes. Le ministère a assuré à la filière bio le maintien de la durée de 5 ans des aides de l'Etat à la conversion des agriculteurs.

Réactions3 réactions à cet article

 

Il est inadmissible que pour que le ministère de l'agriculture daigne procéder à l'apurement de ses dettes vis-à-vis des agriculteurs en AB, il faille que ceux-ci saisissent la justice. L'insoutenable légèreté de l'être de la part de l'Etat quand ça l'arrange...
Un soupçon d'irrégularité dans le paiement des aides du 1er pilier et la FNSEA réagit au quart de tour en assaillant le ministère, les préfectures et les DDT, bloquant les rond-points et les périphériques de grandes agglomérations. Et ça marche !
Deux poids, deux mesures.

Pégase | 01 avril 2019 à 10h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ce n'est pas vraiment l'Etat, c'est le ministère de l'agriculture (enfin, d'une certaine agriculture...). Et
le ministère de l'agriculture, c'est la FNSEA avant tout.
Leur credo : "Que tout bouge, pourvu que rien ne change"

petite bête | 01 avril 2019 à 15h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Petite bête a raison : ainsi que le Canard enchaîné l'avait publié suite à la nomination par François HOLLANDE de Stéphane LE FOLL à la tête du ministère de l'agriculture, le-la président-e de la FNSEA est consulté en amont afin d'adouber le candidat. La suite est à l'avenant...

Pégase | 01 avril 2019 à 16h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager