En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Areva lance une offre publique sur REpower

En annonçant une offre publique amicale sur REpower, l'un des principaux acteurs du secteur éolien mondial, spécialisé dans la technologie des turbines à forte puissance, Areva veut renforcer sa position sur le marché de l'éolien.

Gouvernance  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
Déjà détenteur à l'heure actuelle de 29.99% de l'allemand REpower Systems, le Groupe AREVA a annoncé hier son intention de faire une offre publique pour prendre totalement contrôle de l'équipementier.

REpower, entreprise allemande, est l'un des principaux acteurs de l'industrie éolienne, secteur en pleine croissance au niveau mondial. La société est spécialisée dans la technologie des turbines à forte puissance, particulièrement adaptée à l'off-shore. Elle emploie 740 personnes et a annoncé une prévision de chiffre d'affaires de 450 millions d'euros en 2006. REpower a établi une forte présence sur un nombre de marchés européens stratégiques notamment la France et poursuit des plans de développement prometteurs en Inde, en Chine et aux Etats-Unis.

L'offre est donc élevée : 105 euros par action REpower, ce qui valorise le capital de REpower à 850 millions d'euros. AREVA estime que cette valorisation reflète pleinement la valeur de l'entreprise et ses perspectives futures. Le groupe considère cette offre très attractive pour les actionnaires de REpower. Elle sera sujette à l'obtention par AREVA de 50% du capital plus une action de REpower et des conditions d'usage habituelles. Nous sommes convaincus d'avoir trouvé avec REpower la bonne entreprise pour participer au développement mondial du marché de l'éolien, souligne Anne Lauvergeon, présidente du directoire d'Areva, dans le communiqué annonçant l'offre. Selon elle, ce rapprochement permettra à REpower d'accélérer son développement fondé sur des technologies de pointe, le dynamisme de son équipe dirigeante et la qualité de ses collaborateurs et reflète l'objectif à long terme d'Areva de renforcer sa position de leader sur les technologies de production sans CO2.

Areva avait déjà tenté de racheter en 2004 le Danois Bonus mais c'est finalement Siemens qui l'avait emporté.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager