En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Un outil pour valoriser plus finement les stocks dormants du BTP

Le numérique trouve ses applications dans tous les domaines. Il pourrait notamment faciliter au quotidien la gestion des stocks de produits et matériaux non utilisés dans les entreprises du bâtiment et permettre d'en optimiser la réutilisation.

Bâtiment  |    |  Cécile Clicquot de Mentque  |  Actu-Environnement.com
Un outil pour valoriser plus finement les stocks dormants du BTP

Chaque année, c'est l'équivalent d'1,5 milliard d'euros de produits et matériaux neufs non utilisés sur les chantiers qui sont jetés, ou a minima stockés, sans être répertoriés par les 400 000 entrepreneurs français du BTP. Réduire ce gaspillage et la mise au rebut de ces produits est donc une démarche de bon sens, dans laquelle le secteur du bâtiment et des travaux publics s'est d'ailleurs engagé, notamment via des « places de marché » numériques sur lesquelles sont proposés les produits à la revente. Une tendance d'autant plus forte que les professionnels n'hésitent plus à chercher le meilleur prix pour un produit et apprécient de bénéficier de leur disponibilité immédiate.

Avoir une visibilité instantanée des stocks

Mais avant la « market place », le plus simple serait de réutiliser en interne ces produits et matériaux. C'est là-dessus que mise la start-up StockPro, fondée fin 2018 par un ancien entrepreneur du bâtiment, Romain de Garsignies. Fort de son expérience personnelle, le fondateur a conçu un outil numérique aidant les entreprises, et notamment les TPE / PME, à qualifier et quantifier facilement leurs stocks fatals pour disposer, ensuite, de cette information pour leurs futurs chantiers. Car si les consommables les plus courants (enduits, plâtres, câbles ou tuyaux de cuivre…) sont déjà réutilisés, car communs à tous les chantiers, des produits terminaux plus spécifiques sont très mal gérés et vite oubliés. Dans le second œuvre, c'est notamment le cas des vasques et autres robinets ou pare-douches, des appareillages électriques (disjoncteurs par exemple, dont les références sont très nombreuses), des luminaires, de la menuiserie, etc.

 
Un outil numérique aidant les entreprises, et notamment les TPE / PME, à qualifier et quantifier facilement leurs stocks fatals pour disposer, ensuite, de cette information pour leurs futurs chantiers.  
 
L'objectif est donc que l'entrepreneur dispose d'une visibilité immédiate sur son stock de produits et matériaux non utilisés. Pour cela, il lui suffit de scanner le code-barres du produit non utilisé via un téléphone, pour disposer de toutes les informations techniques, et de préciser ensuite simplement la quantité restante, le prix payé et le lieu de son entreposage. Chaque entreprise peut alors disposer facilement de l'état de son stock et le valoriser au mieux, d'abord en interne et / ou sur une place de marché ouverte.

Limiter le gaspillage et améliorer la compétitivité

En travaillant dans un premier temps sur les services rendus en interne avec son application, Romain de Garsignies entend massifier la base des produits disponibles dans les stocks dormants sur un territoire, et donc rendre plus attrayante, et de fait, plus efficace, la fonction de mutualisation des stocks via la « marketplace ». Mais surtout, l'application est également un outil d'amélioration interne. En plus d'aider à prendre la mesure du coût économique de ces stocks et d'augmenter la compétitivité de l'entreprise par une réutilisation interne, Stockpro permet d'identifier les manques de rigueur dans l'évaluation des besoins de produits ou dans les prises de cotes qui génèrent les excès d'achat, et donc de réduire progressivement ces volumes non utilisés.

Lancée il y a une petite année sur l'Île-de- France, l'application devrait investir, en 2020, les régions Auvergne-Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d'Azur. Plutôt spécialisée pour l'instant dans le bâtiment, elle devrait concerner par la suite le secteur des travaux publics, et être utilisée aussi par les distributeurs souhaitant valoriser leurs fins de stocks (via une API pour récupérer les données informatisées plutôt que scanner chaque produit). StockPro vient d'ailleurs d'être lauréat du 3e appel à manifestation d'intérêt de la GreenTech verte dans la catégorie économie circulaire.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Cécile Clicquot de Mentque

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager