En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Batteries : l'écosystème européen se met en place

Un an après le lancement de l'alliance européenne pour les batteries, les industriels annoncent la construction de capacités de production en Europe. L'objectif est de créer une production locale pour alimenter le marché communautaire.

Energie  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com

"Un an après le lancement de l'alliance européenne pour les batteries, le plan d'action de la Commission est en place. Les premières installations de production pilotes sont en cours de construction et d'autres projets sont annoncés afin de faire de l'UE le leader du secteur stratégique de la fabrication de batteries et de l'innovation en la matière", se félicitait la Commission européenne, le 15 octobre, à l'occasion d'une réunion à haut niveau avec les représentants des Etats membres et des industriels.

L'objectif de cette alliance est de doter l'Union européenne d'une capacité indépendante de production de batteries, pour la mobilité électrique mais aussi pour le stockage de l'énergie. "Nous sommes en train de bâtir une chaîne de valeur compétitive complète en Europe, centrée sur une fabrication durable des batteries. Et nous faisons cela à la vitesse de la lumière", se réjouit.Maroš Šefčovič, le vice-président de l'Union de l'énergie.

Des usines de matériaux en Pologne, en Finlande et en France

Plusieurs projets industriels sont dans les cartons pour la fabrication de matériaux de batteries. La société belge Umicore a annoncé, en juin 2018, la construction d'une usine de production de matériaux de cathodes à Nysa, en Pologne. "L'usine s'appuiera sur les technologies de pointe et devrait commencer les opérations de livraison à la fin de 2020". L'industriel devrait également ouvrir un nouveau centre de compétences en matière de processus en Belgique, "afin de mettre au point et de développer des technologies de production à haut rendement".

L'Allemand BASF prévoit de renforcer ses capacités de production de batteries et annonce la construction d'une usine à Harjavalta, en Finlande, près de la raffinerie de nickel et de cobalt de Norilsk Nickel (Nornickel). La production est annoncée pour fin 2020 et fournira chaque année des matériaux pour produire 300.000 batteries de véhicules électriques.

Le Belge Solvay envisage quant à lui de construire une usine en Europe et travaille sur le développement d'électrolytes, de liants et de séparateurs d'électrodes de pointe, nécessaires pour les batteries hautement performantes. Il a annoncé vouloir augmenter de 35% la capacité de production de son usine française de tavaux, d'ici fin 2019. Celle-ci fabrique des de polymères à hautes performances destinées aux véhicules électriques.

Des consortiums pour fabriquer les cellules et les batteries

Côté production de cellules de batteries, le Suédois Northvolt a démarré, avec l'aide de la banque européenne d'investissement (52,5 M€), les travaux de construction d'une ligne de démonstration. La production devrait débuter au second semestre 2019. "Northvolt a en outre obtenu le permis de construire une installation à plus grande échelle à Skellefteå en Suède. L'objectif est de porter la production jusqu'à 32 GWh en 2023", indique la Commission. Le Suédois a formé un consortium avec BMW et Umicore afin de plancher sur le développement d'une chaîne de valeur complète et durable pour les cellules de batteries destinées aux véhicules électriques en Europe. Il annonce également la construction d'une usine de production de modules de batteries pour le stockage de l'énergie à Gdansk, en Pologne, en partenariat avec l'Américain South bay solutions. La production démarrera en 2019, pour un volume de 10.000 modules par an.

Le fabricant de batteries Saft s'allie à Solvay, Umicore, Manz et d'autres afin de développer et de fabriquer des cellules Li-ion avancée et Li-ion solide. De son côté, "Siemens travaille, avec l'ensemble de la chaîne de valeur de la fabrication de cellules, à la résolution des problèmes de fabrication et a récemment commencé à tester les premières lignes de production entièrement automatisées et numérisées en Europe", souligne la Commission.

Des matières premières aux normes d'écoconception

En parallèle, la Commission prépare, dans le cadre du nouveau règlement sur l'écoconception, des critères de performance et de durabilité pour les batteries qui seront mises sur le marché européen. "L'étude préparatoire est en cours d'élaboration et une première consultation publique des parties prenantes sera organisée le 20 décembre à Bruxelles", précise-t-elle.

Une conférence de haut niveau se tiendra le 14 novembre à Bruxelles, "en vue de définir des conditions-cadres attractives pour l'exploration, l'extraction et le recyclage" des matières premières utilisées dans la production de batteries en Europe. "La Commission demande à l'industrie de construire également des capacités de raffinage de matières premières dans l'UE". Des travaux sur le recyclage, la recherche et les compétences sont également lancés.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…