En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Besançon désignée capitale française de la biodiversité 2018

Biodiversité  |    |  Laurent RadissonActu-Environnement.com

La préfecture du Doubs est sortie du lot des 23 finalistes du concours "Capitale française de la biodiversité 2018". Cette édition était dédiée à la conception et la gestion écologique des espaces de nature.

La ville s'est distinguée par l'action qu'elle a mise en œuvre pour protéger et faire connaître un patrimoine exceptionnel. "La ville a repensé la place des pollinisateurs sauvages ou la gestion des espèces exotiques envahissantes, tout autant qu'elle œuvre pour préserver des milieux et des espèces protégées ou menacées, comme l'Apron du Rhône ou le Lynx", souligne l'Agence française pour la biodiversité (AFB) qui organise le concours avec plusieurs partenaires.

Le jury a également récompensé "l'excellence [des] équipes [de la ville]qui gèrent 200 hectares de parcs et espaces verts urbains – dont douze sites labellisés EcoJardin". Plusieurs de leurs actions sont saluées : semis et plantation de végétaux locaux favorables aux insectes, chantiers participatifs, programmes d'animation et d'éducation à la nature... dans un esprit de conciliation de la préservation de la biodiversité avec différents usages.

Six autres collectivités ont été distinguées par le jury : Saint-Privat-de-Vallongue (Lozère) meilleur village pour la biodiversité, Morne-à-l'Eau (Guadeloupe) meilleure petite ville pour la biodiversité, Grande-Synthe (Nord) meilleure ville moyenne pour la biodiversité, Métropole Rouen-Normandie meilleure intercommunalité, Saint-Rémy (Haute-Saône) prix "coup de cœur", et Bonnelles (Yvelines) prix régional Ile-de-France.

Besançon est la huitième ville à décrocher le titre de "Capitale français pour la biodiversité" après Muttersholtz, Rennes, Strasbourg, Niort, Lille, Montpellier et Grande-Synthe. Et ce ne sera pas la dernière : le concours continue en 2019 avec pour thème "Climat : la nature source de solutions".

Réactions1 réaction à cet article

 

le thème de l'année prochaine laisse espérer une association entre nature et climat ce qui pourrait favoriser la biodiversité qui est me semble-t-il peu mise en lumière dans les plans climat précédents

MNM | 11 octobre 2018 à 09h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…