En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

BpiFrance et la Banque des Territoires mobilisent 16 Md€ en faveur de projets pour le climat

Gouvernance  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com

La Banque publique d'investissement BpiFrance et la Banque des Territoires, qui sont les filiales de la Caisse des Dépôts, vont mobiliser 16 milliards d'euros d'ici 2020 pour soutenir des projets "ayant un impact positif sur le climat". La Caisse des Dépôts a annoncé cette enveloppe, à l'occasion du Climate finance day à Paris, le 28 novembre. Les deux banques vont proposer des prêts et des investissements en fonds propres. Cela représente 22 % du total de leurs engagements de prêts consolidés sur la période. "L'offre dédiée que construit la Banque des Territoires sera un levier majeur pour accélérer le développement de projets TEE (Transition énergétique et écologique, ndlr) de tous les territoires, des métropoles mondialisées jusqu'aux espaces ruraux", a déclaré Eric Lombard, directeur général de la Caisse des Dépôts.

La part de la collecte du Livret de développement durable et solidaire, qui est centralisée pour 59 % au fonds d'épargne de la Caisse, est affectée depuis fin 2017 au financement de ces projets.

La Caisse des Dépôts poursuivra également sa stratégie bas carbone "en réduisant massivement l'exposition de ses portefeuilles de placements financiers et en tendant vers une sortie définitive du charbon". Dès 2019, elle n'investira plus - en direct ou via des fonds - dans les entreprises dont l'exposition de l'activité au charbon dépasse 10 % du chiffre d'affaires. La Caisse des Dépôts lancera aussi en 2019 un "sustainable bond", une obligation durable, après avoir émis sa première obligation verte (green bond) en 2017.

La Caisse a progressé dans la décarbonation de ses portefeuilles : "Depuis 2014, l'empreinte carbone du portefeuille d'actions cotées de la Caisse des Dépôts a été réduite de 37 % et celle des obligations d'entreprises de 54 %. Concernant l'immobilier de placement, la cible - diminution de 38 % de la consommation énergétique d'ici 2030 - a déjà été atteinte à hauteur de 50 %".

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…