Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

CCNUCC : un registre des transactions internationales de permis d'émissions négociables

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Le secrétariat de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques au Programme des Nations Unies pour le développement (CCNUCC) a annoncé le 14 novembre à Bonn le lancement du Registre de transactions internationales des permis d'émissions négociables, mettant ainsi en place l'un des principaux éléments du système de marché des permis d'émissions négociables prévu dans le Protocole de Kyoto, souligne un communiqué de l'ONU.
Le registre est un système automatisé évolué qui permet aux pays parties au Protocole d'assurer que leurs échanges de permis d'émissions négociables sont conformes aux dispositions établies par l'instrument international, explique l'ONU.
Selon la CCNUCC , le Japon a été le premier pays partie au Protocole à se brancher sur le registre en temps réel. D'autres pays devraient suivre son exemple très prochainement, notamment la Suisse et la Nouvelle-Zélande, poursuit le communiqué.
Les mécanismes souples prévus par le Protocole sont la négociation des émissions, le mécanisme pour un développement propre et la mise en application conjointe. Ces mécanismes permettent aux pays industrialisés d'acquérir des permis de réduction des émissions à l'étranger à des prix inférieurs à ceux qu'ils devraient pratiquer pour réduire les quantités d'émissions chez eux, contribuant ainsi aux efforts de réduction sur le plan national, indique l'ONU.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager